Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Political Animals. Saison 1. Episode 4.

10 Août 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-08-10-01h28m00s1.png

 

Political Animals // Saison 1. Episode 4. Lost Boys.


Après l'épisode très dégueulasse de la semaine dernière (et par là, je parle évidemment de l'image de la série, non pas du scénario), Political Animals revient avec quelque chose de plus potable même si je ne comprends pas toujours l'utilisation excessive des lens flare tout simplement pour nous prouver que l'on est dans un flashback et non pas dans le présent. Dans ce nouvel épisode, on se concentre sur un personnage que j'apprécie beaucoup : T.J. Il faut dire que Sebastian Stan est un atout de choix dans la série et qu'il a su donner un ton particulier à son personnage que j'aime tout particulièrement. On sait pertinemment qu'il avait fait une tentative de suicide quelques années auparavant et que c'était sa mère qui l'avait retrouvé dans le garage enfermé dans la voiture alors enfumée. Dans les flashbacks nous allons apprendre que TJ avait entretenu une relation avec un sénateur républicain marié. Sauf que quand ce dernier a appris le coming out de TJ, il avait coupé les ponts ne voulant plus rien avoir a faire avec lui de peur de perdre sa famille mais également sa carrière.

TJ était amoureux de lui, et c'est à cause de lui qu'il avait alors tenté de se suicider. Toutes les scènes de Sebastian Stan sont très bonnes et Greg Berlanti a su donner un truc en plus pour éviter l'apitoiement. Ce qui au fond, est une excellente nouvelle. En tout cas, TJ va retrouver Sean, le fameux sénateur, dans le présent et va alors se retrouver une fois de plus avec le coeur brisé. Pendant ce temps, il doit gérer l'ouverture de son night club. Durant trois semaines il a travaillé d'arrache pied pour que son night club soit à flot pour le lancement, il est même parvenu à avoir une liste d'invités particulièrement belle et intéressante (sans citer le nom de la star de The Voice qui est invitée par exemple) mais également un peu moins quand Elaine découvre que Sean est lui aussi invité. Du coup, la famille décide de ne pas se rendre à l'ouverture de ce night club ce qui va encore plus décevoir TJ qui fondait pas mal d'espoir en ce projet pour que sa famille puisse enfin être fier de lui. Cela me rappelle dans un certain sens Dirty Sexy Money. On retrouve la même patte.
vlcsnap-2012-08-10-01h22m02s8.pngLe fils qui tente de faire quelque chose de bien et qui se retrouve face à sa famille qui pense que finalement ce n'est pas une bonne idée. La scène finale reste particulièrement intéressante (même si TJ ne peut pas mourir à mon avis). Mais cette overdose pourrait être le wake up call dont le père de TJ avait besoin. Ciaran Hinds reste encore une fois un peu trop moyen, mais c'est amusant. Cet acteur arrive à être assez mauvais par moment (malgré sa stature tout de même). Du côté d'Elaine, elle devient enfin aux US après avoir passé quelques semaines dans un voyage international, avec pour ferme intention de préparer un plan pour sa campagne présidentielle. Je ne sais pas trop quoi attendre de cette campagne présidentielle (même si à mon avis elle devrait débuter dans les deux prochains épisodes), mais cela peut être intéressant. Sauf qu'elle a d'autres chats à fouetter. En effet, un sous-marin chinois est en train de couler près des côtes américaines avec 100 hommes à bord. Elaine veut les sauver en informant d'abord les chinois.

Sauf que Garcetti refuse avant qu'il ne craque et accepte finalement le deal. C'était simple : il fallait uniquement qu'elle avoue à Garcetti qu'elle va se présenter contre lui lors des prochaines élections présidentielles. Ce que j'ai aimé c'est d'entendre Sigourney Weaver parler français. C'était tellement… attendrissant d'entendre quelqu'un parler notre si belle langue de Molière. Sigourney la maitrise d'ailleurs plutôt bien, sans accrocher les mots. Preuve qu'aux Etats-Unis on apprend aussi bien notre langue. Enfin, Georgina va découvrir qu'Elaine pourrait bien se présenter contre Garcetti lors des prochaines primaires. Susan va apprendre que cette information a filtrée et va tenter d'arrêter Georgina qui est prête à dévoiler ce scoop sur son blog. Cette partie de l'épisode manque de cran et d'audace. Je n'ai pas ressenti la fibre journalistique. Je pense que Carla Gugino devrait être un personnage un peu plus impitoyable. Sans quoi, on s'ennuie un peu. Finalement, voilà un nouvel épisode assez bon même si c'est toujours assez moche esthétiquement parlant.

Note : 6.5/10. En bref, heureusement que TJ est là pour mettre les choses au point.

Commenter cet article

julien 10/08/2012 21:17


tj est sans doute le personnage le plus captivant, notamment parce qu'il est gay et drogué, il ne cadre pas avec le reste de la famille que je trouve quand même très lisse! le père a beau baiser
tout ce qui porte une culotte et prononcer une vulgarité toutes les deux minutes on ne peut pas dire qu'il soit très captivant!


que dire du frère de Tj qui est certes beau gosse mais trop lisse, ajouté a sa poupée chinoise on somnole d'ennuis!


Les intrigues politiques sont bien trop lentes et redondantes!  on avance a pas de souris et c'est frustrant!


bref je trouve cette famille intéressante mais ça ronronne alors que ça a tellement de potentiel destructeur! la scene familiale était vraiment forte mais seul TJ arrive a mettre de l'ambiance!


le problème c'est que son aspect de drogué torturé ne va pas me passionner encore longtemps, sa nouvelle overdose en drama queen arrive bien trop vite, il se relève a peine et on le fait déjà
chuter ! pas malin!


je voudrais un peu plus de bordel familiale et plus d'action politique messieurs les auteurs! merci!