Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Political Animals. Saison 1. Episode 6.

20 Août 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-08-20-19h05m39s117.png

 

Political Animals // Saison 1. Episode 6. Resignation Day.
SEASON FINALE


Comment USA Network a t-elle pu vendre Political Animals en tant que mini série ? Je me le demande. Car finalement, elle n'a rien d'une mini série avec un début et une fin bouclée. Le destin de la plupart des personnages reste en suspend et tout le monde se demande encore si Elaine va se présenter ou non aux prochaines élections. Car c'était finalement toute la question de cet épisode. Elle va dans un premier temps préparer sa démission du cabinet de Garcetti, comme promis. Sauf que Garcetti va proposé à Elaine de faire la campagne avec lui. Et pour ce faire, Elaine n'aurait donc pas à se présenter et soutiendrait alors Garcetti. Elle était prête à accepter quand un drame vient entraver cette possibilité : Garcetti pourrait bien être décédé dans le crash de Air Force One alors qu'il se rendait à Paris pour avoir une réunion avec la Présidente française. Oui, parce que dans Political Animals, en France, nous avons une présidente. Une Martine Aubry en somme (si l'on compare les âges) un peu plus décrépie. Bref, on s'en fiche, car ce n'est pas la question.

La mort de Garcetti est un choc. Je ne m'y attendais pas du tout. Je pensais que Political Animals n'irais pas aussi loin avec l'histoire. Mais uniquement que Elaine aurait tout de même fait campagne à part malgré la proposition de Garcetti. Mais maintenant il n'y a plus de doute et elle ne va pas se présenter avec Collier, dont elle ne partage pas le point de vue. Loin de là. Je dois avouer que j'ai trouvé toute cette trame de l'histoire assez bien menée et surtout plaisante. Sigourney Weaver était en forme et prouve qu'elle a la carrure pour la série. Du côté des questions que Elaine peut se poser il y a évidemment celle de la loyauté de son fils, Douglas. Ce dernier a donné à Susan Berg la journaliste le discours que Elaine devait faire. Sauf que si elle le publie, cela pourrait mettre en tord la carrière de Douglas car personne ne pourrait lui faire confiance de nouveau et surtout, il ne pourrait pas accéder à des postes hauts placés. James Wolk a un bon personnage, même si celui ci n'a pas été assez bien développé.
vlcsnap-2012-08-20-18h31m56s114.pngNotamment parce que sa relation avec Susan nous aura pris un épisode, assez mauvais si je puis dire. Je n'ai jamais compris le réel but de cette relation. Surtout que Douglas se marie à la fin de l'épisode avec sa fiancée actuelle. Political Animals a fait de bonnes choses, mais pas toutes. La vie de Douglas est l'un des fiascos de cette saison. J'aurais aimé que l'on aille plus loin avec sa femme, notamment l'anorexie de cette dernière. Cela avait son potentiel mais malheureusement, on ne revient jamais dessus après que cela ait été présenté dans le premier épisode. T.J quant à lui tente de retrouver sa famille et les pieds sur terre. Sa famille veut tout faire pour le protéger de la drogue désormais, et surtout pour l'aider à aller mieux. Nous allons apprend au détour d'une conversation avec Douglas qu'il a déjà testé les vagins. J'ai trouvé cette discussion amusante et m'a beaucoup rappelé les discussions entre Justin et Kevin dans Brothers & Sisters. Ou même entre Kitty et Kevin.

Greg Berlanti a su donner un peu de ce qui avait fait son succès dans Brothers & Sisters à Political Animals. Ce n'est pas de refus. Loin de là. Je dirais même que c'est une bonne idée. Dommage que la série n'ait presque aucune chance de revenir (les scores sont assez catastrophiques). Mais c'est la loi des séries. Du coup, ce dernier épisode était plutôt bon dans son ensemble. J'en n'oublie pas Susan et ses histoires de coucheries qui pourraient apporter un scandale tellement important au journal qu'il n'y survivrait pas. Finalement, je regrette que l'on ne soit pas aller plus loin avec les personnages et dans l'histoire même de la série. La politique a toujours été un peu bâclée avec un seul cas travaillé (les chinois dans le sous marin) et accessoirement la volonté d'Elaine de se présenter aux prochaines élections. Finalement, Political Animals était une petite série dans l'air du temps (cette année il y aura de nouvelles élections aux Etats-Unis), USA Network voulait surement surfer sur la vague.

Note : 7.5/10. En bref, un bon petit final qui mériterait de quémander une saison 2.

Commenter cet article