Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Portlandia. Saison 2. Episode 1. Mixology.

7 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-01-07-11h08m37s9.png

 

Portlandia // Saison 2. Episode 1. Mixology.


Excellente découverte de l'an dernier, Portlandia reste pour moi une valeur sûre. En effet, à ce que je vois les scénaristes n'ont pas perdus de leur mordant et surtout de leur volonté de nous faire passer vingt minutes comme si l'on était en plein trip sous acide. Les intrigues sont presque plus cohérentes dans ce nouvel épisode que dans la première saison, ce qui permet de ne pas trop plonger dans l'incompréhension la plus total. Car oui, Portlandia c'est aussi une série de cinglés, qui nous fait voyager au travers de plusieurs personnages incarnés par les deux mêmes acteurs. C'était l'occasion de revenir sur Candice par exemple, et de sa collègue dans ce magasin bizarre de livres. Toute l'histoire autour de cette climatisation défectueuse était bien marrant. Portlandia ne s'impose aucune limite, et l'épisode non plus. La plus belle histoire reste celle de la rencontre entre notre personnage féminin de la série et un serveur à Portland. Sauf qu'après avoir bu une splendide boisson de ses mains, le lendemain il ne travaillait déjà plus dans le bar et avait rejoint la Californie.

L'occasion de nous faire voyager durant ce même voyage c'est une vraie inception. Cette série est tarée, je me demande même où ils vont cherchés toutes ces idées. Le principe de la réalité détournée est vraiment très bien repris dans cette série et je dirais même avec brio. Les idées sont excellentes, et l'ensemble arrive même à faire rire à gorge déployée. Franchement, il y a des passages, qui au premier abord peuvent paraître ridicules mais en fait c'est un plaisir absolument instantané. L'an dernier j'ai fais face à deux types de sériphiles, ceux qui ont trouvés cette série magique et pleine de féérie et de trucs bizarres mais bien drôles et bien écrits, et puis ceux qui ne sont pas rentrés dans le trip de la réalité complètement modifiée et qui se sont alors dit que cette série c'était de la merde. Je suis dans la première catégorie, celle de ceux qui ont trouvés en Portlandia une nouvelle forme de comédie, qui s'inspire également cette modernité de l'humour où il faut être rapide et immédiat. Car le montage de cette série fait que le rythme est omniprésent. La succession multiples des plans, saccadés presque, et ce montage à la limite de l'anarchie qui rappellera à ceux qui n'ont pas encore découvert Portlandia, le découpage de la shortcom Bref.
vlcsnap-2012-01-07-11h12m26s255.pngLe but de Portlandia c'est de nous raconter des histoires en 5 minutes chrono. Dans cet épisode la première se concentre autre d'une sorte de parodie de publicité avec une homme et une femme qui peuvent mettre en conserve tout ce que l'on veut, des contraventions aux pansements en passant par les oeufs. Bref, vous voyez un peu le délire complètement fou. Mais c'est ce qui est excellent. Ensuite on passe à la partie avec le serveur, qui au premier abord n'a rien d'exceptionnelle et qui petit à petit, une fois en Californie va trouver tout son sens.  Le retour de la petite boutique des bizarreries était intéressant, surtout pour nous proposer une nouvelle interaction avec des gens normaux et pas bizarres. Enfin, toute la partie sur cette rivière était la moins bonne de l'épisode, sauf peut être le passage de la lettre, parodie des films romantiques. On voit donc que Portlandia n'a pas perdu de son énergie et de son humour. Toujours au poil.

Note : 8/10. En bref, toujours l'une des comédies les plus délirante qu'il est été donné de voir.

Commenter cet article