Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Portlandia. Saison 2. Episode 2. One Moore Episode.

15 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-01-15-14h46m31s37.png

 

Portlandia // Saison 2. Episode 2. One Moore Episode.


Cette semaine c'est épisode spécial Battlestar Galactica et je dois avouer que j'ai jouis. Littéralement oui. Je suis un fanboy comblé. L'idée de voir les héros de Portlandia faire un épisode sur cette série était pour le moins inattendue. Alors ce petit "One Moore Episode" ne fait pas entièrement place à un épisode hommage à Battlestar Galactica mais les trois quarts l'étaient. Le premier sketch de l'épisode se concentre sur une "Alergy Pride Parade". Sur le principe de la gay pride mais ici pour les gens qui ont des allergies. C'est très sarcastique, et surtout l'humour est assez noir (rire des maladies c'est assez difficile) mais fait avec pas mal d'intelligence. D'ailleurs, le bonus musique disponible en téléchargement gratuit sur le site de la chaîne qui diffuse la série, IFC.com, est également un petit moment sympathique à passer en compagnie des personnages en tout imaginant les images qui aurait pu en ressortir. Un autre sketch de l'épisode, un peu plus loin va se concentrer sur un jeune couple qui a construit une sorte de feu de camp en pierre au milieu de leur jardin.

J'ai pas du tout accroché à cette partie de l'épisode, pas drôle et puis les flashs SM c'était quand même grotesque mais bon. Et enfin, autre petit sketch mais cette fois avec la présence de Jeff Goldblum, l'intrigue était suffisante et pas vraiment allègre mais voilà, ça se laisse regarder. L'idée de nous balancer une collection de noeuds marins c'était tout de même assez osé dans le sens où c'est fait encore une fois et comme toute la série en générale avec extravagance. De toute façon, le plus intéressant de cet épisode c'est toute la partie sur Battlestar Galactica. Un petit couple qui doit aller voir des amis se laisse tenter par le premier épisode de Battlestar Galactica. Puis ils vont se rendre compte qu'ils ne peuvent plus lâcher la série et vont en regarder son intégralité durant toute une semaine (avec coupure de courant à un moment, ou encore perte d'un job, …). L'idée est bonne dès le départ et surtout, on nous plonge dans la folie des fans de Battlestar Galactica. Car oui, j'aurais pu être aussi fou que ce petit couple si j'avais à leur place. J'ai englouti cette série en tellement peu de temps à l'époque que bon, je ne peux que comprendre leur malaise.
vlcsnap-2012-01-15-14h46m29s16.pngSauf qu'ils vont découvrir qu'il n'y a plus du tout d'épisodes après le final de la saison 4, du coup, ils vont demander à Ronald D. Moore (créateur de la série, ou ici, une personne qui est tout sauf Ronald D. Moore) d'écrire un script pour un nouvel épisode. Portlandia se permet alors d'inviter le vrai Ronald D. Moore (en plus du faux), Edward James Olmos (que l'on avait récemment pu voir dans la dernière saison de Dexter d'ailleurs) et bien évidemment Jamie Callus. L'idée est excellente et l'ensemble est hyper cohérent. C'est un bon trip de fan. Je suppose que les deux créateurs de la série ont voulus s'amuser avec une série qu'ils adorent. C'est également et surement un rêve qui se réalise que de pouvoir tourner avec eux. Bref, au final, toute la partie Battlestar Galactica était très bien écrite, et surtout très fun, et découpée de façon intéressante. La magie de Portlandia c'est aussi ça, de jouer avec le réel et l'irréel. C'est une série qui rêve beaucoup, un rêve éveillé.

Note : 8/10. En bref, le fanboy que je suis a adoré le passage du Battlestar Galactica avec des guests de luxe. Le reste de l'épisode était sympathique également.

Commenter cet article

Vero 15/01/2012 17:10


Y'a wired aussi ...