Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Portlandia. Saison 2. Episode 7. Motorcycle.

18 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-02-18-10h36m17s171.png

 

Portlandia // Saison 2. Episode 7. Motorcycle.


Après l'épisode assez fou et musical de la semaine dernière, Portlandia revient ici avec quelque chose d'un peu plus convenu. L'intrigue principale de l'épisode se concentre sur un motard qui vient leur demander leur chemin et qui va laisser Peter et Nance avec le sentiment qu'ils sont vieux et pas attirant du tout alors ils vont faire quelque chose pour que cela change : ils vont eux aussi décider de devenir motards. Mais l'ensemble ne pas tourner comme ils voulaient. En effet, ils vont se retrouver invités chez un couple échangiste. Les scènes bien que cocasses manquaient clairement d'un ingrédient : la folie "Portlandia". C'était beaucoup trop classique et attendu que les blagues ne sont pas surprenante. C'est dommage car ce que j'adore dans Portlandia c'est qu'elle ne surprenne avec ses débilités et ses scènes loufoques. Mais bon, le reste de l'épisode rattrape tant bien que mal. Notamment l'introduction qui ressemble à tout sauf à un épisode mais plutôt à une publicité pour la Ford Focus. En effet, on a des hippies qui jouent de la harpes et qui veulent après rentrer chez eux mais vont découvrir qu'ils ne peuvent pas rentrer la harpe dans le coffre (alors que dans toutes les pubs de voiture on nous vend des coffres gigantesques où l'on peut rentrer tout et n'importe quoi.

Portlandia poursuit ainsi sa petite critique des annonceurs qui redoublent d'idées pour nous faire croire que le monde est beau alors que dans la réalité, tout ne l'est pas autant qu'on veut bien nous le faire croire. Mais le fait que l'on voit que c'est une Ford Focus permet aussi de critiquer un peu plus la voiture en soit. Marrant sur les bords, Portlandia s'en sort ici à merveille. Par la suite on va se retrouver dans une banque de vêtements sauf qu'elle n'est pas comme les autres. En effet, Fred va lire dans les vêtements de la jeune femme qui vient lui offrir les siens. Elle va passer pour une jeune fille dépressive qui n'a pas grand chose d'intéressant dans sa vie. La scène ne dure pas longtemps et même si elle est décevante elle n'en reste pas moins sympathique malgré tout. Elle permet de faire la transition vers le reste de l'épisode. Et notamment cette petite histoire de guy-sitter. Une femme âgée et baby-sitter va devoir être en charge du mari d'une jeune femme. L'histoire est complètement farfelue mais très fun. J'ai adoré le fait qu'elle en a marre rapidement de ce qu'elle va faire et va donc le faire boire pour qu'il s'endorme (une critique des baby-sitter ?).
vlcsnap-2012-02-18-10h45m01s37.pngPortlandia s'amuse donc à tourner à la dérision beaucoup de choses de la vie en général et c'est ce que je trouve fascinant finalement. Elle ne se prend pas la tête. Mention spéciale à la pauvre vieille dame qui va se retrouver à vomir dans les fleurs. Elle ne doit pas avoir l'habitude de la bière. Enfin, la dernière petite histoire c'est celle qui traite de Facebook et du fait que l'on ne se rend pas compte que l'on est plus attentif à Facebook qu'au reste du monde une fois que l'on est dessus. C'est aussi pour montrer l'impact de l'addiction des réseaux sociaux sur la vie de tous les jours. Plutôt bien fait. Au final, ce nouvel épisode de Portlandia était très sympathique et drôle malgré qu'il soit trop conventionnel à mon goût. J'ai pas eu l'impression de voir quelque chose de très recherché. Le soucis avec Portlandia c'est qu'elle rend elle même très exigeant vis à vis des sketchs qu'elle nous offre plus les épisodes passent.

Note : 6/10. En bref, un peu moins fun et trop convenu. Quelques bons moments.

Commenter cet article