Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Pramface. Saison 3. BILAN (UK).

14 Avril 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

maxresdefault.jpg

 

Pramface // Saison 3. 6 épisodes.
BILAN


Après deux saisons particulièrement charmantes, la saison 3 de Pramface est une immense déception. Entre l’ennui qui s’installe tout au long de la saison ou encore les rebondissements au couteau, on n’a rien de bien passionnant. Cela me fait un peu penser à Clem la série de TF1. Cette dernière avait beau être sympathique lors de ses deux ou trois premiers épisodes et puis elle est rapidement devenue ennuyeuse voire énervante. Tout cela car les personnages ne sont plus aussi bons et qu’il y a un manque cruel de renouvellement du point de vue des intrigues. Car oui, la série ne se renouvelle pas, tout simplement. Du coup, le téléspectateur s’ennuie tout simplement. J’ai du mal à voir ce qu’ils voulaient réellement faire avec cette saison. Il n’y a aucune vraie direction et à l’issue de celle-ci, comme dans une saison de Clem, on retrouve tout le monde heureux dans le meilleur des mondes. Si j’étais presque déçu à l’idée que cette série disparaisse avec BBC Three, plus les épisodes passaient et plus je me suis dit que finalement, son annulation ne serait pas une si mauvaise idée que ça. Notamment car la relit on entre Jamie et Laura ne va nulle part et durant toute la saison, Pramface hésite.

L’humour s’est aussi étiolé au fil des épisodes. On sent d’ailleurs que les scénaristes ne savent plus trop quoi faire pour nous faire rire. La saison en devient même particulièrement plombante. On s’ennuie certes mais c’est déprimant à souhait. Je ne sais pas du tout comment on a pu passer une comédie pleine de charme à un truc aussi mauvais. Cela peut arriver à beaucoup de comédies que de se retrouver face à un os mais cela ne dure généralement pas une saison complètement. Sauf que le problème de Pramface c’est qu’elle est une comédie feuilletonnante. Tous les épisodes se suivent et du coup le spectateur ne sait pas trop ce que l’on peut bien pouvoir lui raconter. Nous sommes donc ici à la troisième saison de Pramface et la série aurait dû renouveler le genre et se trouver de nouvelles idées. Sauf qu’il n’en est rien. Bien au contraire, on sent que la série s’embourbe dans son postulat de départ et dans une tentative bien à elle de faire les choses. Le problème c’est que la série s’est complètement éloignée de son histoire de famille touchante et mignonne. Alors qu’ils auraient pu tomber dans le Raising Hope façon Jimmy et Sabrina ils tombent ici dans les clichés de la relation qui ne sait pas trop s’y prendre.
Capture-d-ecran-2014-04-14-a-12.12.51.pngOn remarque donc que cette histoire entre Jamie et les autres personnages féminins de la série tourne au vinaigre et que cela ne fonctionne pas. Notamment car les acteurs n’ont aucune alchimie. Je sais bien que ile plus important c’est la relation entre Jamie et Laura mais voilà, c’est tout ce qu’il y a d’intéressant encore une fois dans Pramface et j’aurais aimé voir quelque chose de plus recherché. Finalement, cette saison 3 de Pramface est donc particulièrement déçue. En plus d’avoir été complètement mal fichue d’un point de vue humoristique, la série ne fonctionne plus du tout. C’est comme si quelque chose s’était cassé alors que la seconde saison, bien que moins bonne que la première, n’était pas si mauvaise que ça. Il y avait une histoire intéressante, assez bien construite et l’on avait envie d’en voir plus. Là ce n’est plus du tout le cas. C’est tellement dommage, un gâchis. Je me demande si BBC Three n’a pas demandé de tuer la série pour que les téléspectateurs ne soient pas déçus. Car il y a tellement de choses à faire avec tous ces personnages haut en couleurs. On se demande donc ce qu’ils peuvent bien encore faire si jamais une saison 4 venait à voir le jour (et de ce point de vue là, je pense qu’il y a très peu de chances que l’on puisse la voir).

Note : 3/10. En bref, une saison particulièrement décevante où toute l’énergie des deux premières saisons disparait complètement.

Commenter cet article