Critiques Séries : Pretty Little Liars. Saison 1. Episode 11.

vlcsnap-2011-01-04-17h44m58s68.png

 

Pretty Little Liars // Saison 1. Episode 11. Moments Later.


Malgré son côté cheap dans la réalisation et des actrices pas forcément au top, je dois l'avouer, ce guilty pleasure pure souche est toujours bien sympathique à suivre. Disons que c'est un mélange de quelque chose qui prend les téléspectateurs par ses révélations saugrenues et ses cliffanghers toujours bien rodé qui donne terriblement envie de voir la suite de la série. On tombe bien vite dans le panneau et dans un sens, j'aime bien car je m'ennuie pas au moins.
Ainsi, on reprenait l'affaire après une Hanna renversée par une voiture. Alors c'était pas décevant car on ne passe pas trop de temps sur des choses inutiles et tape directement dans le lard du sujet. Qui est A. ? On nous lance sur la piste de Noel qui a découvert que Aria couchait avec Ezra Fitz. Bref, du lourd côté révélation autour du lit d'Hanna à l'hôpital. C'est une sorte d'enchaînement de bonnes petites histoires. J'ai par ailleurs adoré le rêve avec Allison qu'Hanna fait à un moment mais détester le bisou de Lucas, c'était tellement nul et inutile, tout ça pour introduire une sorte de je "crus" ma meilleure amie.
Pour ce qui est de Spencer, tout se passe autour de sa soeur qui s'est mariée avec Ian. Je trouve que ça aurait pu être mieux mais je sais que la soeur de Spencer a toujours une sorte de regard pervers sur les gens qui me rend curieux sur ce qu'elle pourrait nous raconter par la suite. Pour ce qui est d'Emily au contraire, tout se passe avec ses parents. Elle leurs révèlent son homosexualité : d'un côté la mère ne veut pas de ça et de l'autre, son père est compréhensif. J'aime bien l'intrigue, j'espère que ce serait pas ringardiser dans la suite de la saison.
Et enfin, Aria. Avec son Mr Fitz, Noel. Je trouve ce triangle amoureux correct. Je n'ai pas à me plaindre, on passe un bon moment. Au final, ce nouvel épisode de Pretty Little Liars permet à la série de garder son total côté guilty pleasure que j'adore. C'est bien pour moi qui est actuellement en manque de ce genre de série. Il ne reste que 9 épisodes avant la fin de la première saison, j'espère que l'on continuera sur cette lancée.

Note : 6/10. En bref, même si c'est loin d'être révolutionnaire et le meilleur teen show, le fait que l'on ne s'ennuie pas et que les intrigues sont pour ma part intéressantes m'intéresse.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article