Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Pretty Little Liars. Saison 1. Episode 13.

18 Janvier 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Pretty Little Liars

vlcsnap-2011-01-18-21h34m54s178.png

 

Pretty Little Liars // Saison 1. Episode 13. Know Your Frenemies.


Ce qu'il y a de marrant avec cette série c'est qu'elle arrive à me surprendre tout le temps. Le semaine dernière aussi elle m'avait aussi bien surpris par le ridicule de la boîte de Barilla et de la scène Hannah / Lucas que du cliffangher final et du fait que c'était Lucas le destructeur du mémorial. Bref, dans cet épisode à la fin de l'épisode c'est la grande révélation du tueur d'Allison. Les dernières minutes de l'épisode étaient intenses et j'ai tout simplement adoré.
En fait des fois cette série lance des trucs et ça devient ridicule mais d'autres fois c'est sympa et plaisant à voir. J'ai adoré tout ce qui s'est passé avec Noel qui révèle au frère d'Aria que le prof d'anglais a une relation avec une de ses étudiante. Aria est en panique, Ezra aussi. Cela donne donc d'excellentes scènes que j'ai tout simplement adoré et puis Allison qui a sauvé la relation des deux tourtereaux, je l'avais pas vu venir, au contraire j'aurais vu quelque chose de mal et "evil". Mais non.
Pour ce qui est de Hannah, le coup des billets sur les feuilles d'essuie main, c'était tout simplement énorme. J'avoue que la scène m'a bien fait rire. Je sais pas pourquoi mais c'était drôle. Mais je suis déçu pour la relation d'Emily. J'attendais justement autre chose que des chapardages avec ses parents et tout par rapport au fait qu'elle soit gay. Je sais qu'on va manger des scènes barbantes pendant des tas d'épisodes. J'aurais préféré que la douleur de sa mère soit plus intériorisé et malheureusement c'est en colère que cela se transforme à mon grand malheur.
Ainsi, ce dernier épisode était sympa. J'ai passé un moment sympa et bien mieux que l'épisode précédent que j'avais trouvé un peu trop basique. On revient ici aux fondamentaux.

Note : 6/10. En bref, Pretty Little Liars est un bon guilty pleasure qui fonctionne très bien. La fin de l'épisode frustre encore plus le téléspectateur qui redemande forcément sa dose.

Commenter cet article