Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Pretty Little Liars. Saison 1. Episode 15.

1 Février 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Pretty Little Liars

vlcsnap-2011-02-01-21h45m23s236.png

 

Pretty Little Liars // Saison 1. Episode 15. If at First You Don't Succeed Lie, Lie Again.


Mais où est passé le guilty pleasure que j'adorais cet été. Je sais pas. Il n'est plus vraiment là. J'aime bien la série mais je sens que je me lasse. Alors c'est peut être dû au fait que je suis déjà bien avancé sur mes lecteurs des livres dont la série est tirée et que je semble bien plus attachés aux personnages dans les livres que dans la série en image mais en tout cas, je trouve que ça se ramolli drôlement. Cet épisode n'était pas terrible mis à part quelques petites intrigues intéressantes mais vite fait sur le court terme.
Tout d'abord Hannah. Elle a un dilemme : soit elle permet à la mère d'Aria de voir avec qui Ezra sort réellement soit sa fille soit elle dit non à l'argent pour rembourser une vieille dame que la mère d'Hannah a spolié pour rembourser ses dettes. Justement, je pense que la série a bien été sympa sur cette partie. J'ai cru tout au long de l'épisode qu'ils allaient se rencontrer et puis finalement le secret est bien gardé. Ca ne permet pas d'avancer l'intrigue c'est dommage. Va falloir aussi m'expliquer pourquoi ils peuvent se montrer en public devant un musée ? Autant le faire sur le parking de l'école, c'est pareil. Petite crise de rire face à Hannah quand elle défends Justin Bieber. C'était quand même bien trouvé et je pense à une vraie boutade des scénaristes qui n'hésite pas à s'engoncer dans le ridicule exprès.
Bien sûr, le titre de l'épisode était annonciateur de bonnes choses et de promesses malheureusement pas tenu. L'intrigue d'Emily qui se trouve un rivale dans son équipe de natation me crapahute sur le haricot sévèrement. Je ne vois pas le but de l'intrigue, si ce n'était que pour des bracelets et leur origine. On revient d'ailleurs la dessus à la fin de l'épisode. Je vois pas en quoi c'est vraiment un cliffangher mais ce qu'on sait c'est que quelqu'un est toujours là pour faire tourner la machine Allison et que l'on ne sait pas qui c'est.
Il y a l'intrigue de la mère d'Aria. On justifie enfin la présence et le salaire de Holly Marie Combs dans la série. Il était temps. Elle fait une vraie apparition dans l'épisode et non plus à vol sur un nid de coucou. Là c'était correct mais encore une fois on se concentre sur elle alors que moi, personnellement, ce que je veux c'est le développement des intrigues des filles. Enfin, Spencer et son histoire de photo ça aurait pu être largement mieux. Au final, cet épisode était décevant encore une fois, même si le mot décevant est bien grand. Disons que j'ai passé un bon moment mais agrémenté de léger flottement qui empêche de se prendre totalement au jeu parfois.

Note : 4/10. En bref, un épisode sympathique mais avec des moments de longueurs qui anéantissent toutes tentations de sauver les meubles.

Commenter cet article