Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Pretty Little Liars. Saison 1. Episode 2.

18 Juin 2010 , Rédigé par Ca Deborde De Potins ! Publié dans #Crit. Sér. : Pretty Little Liars

vlcsnap-367373.png

 

Pretty Little Liars. Saison 1. Episode 2. The Jenna Thing.

 

Je vous parlais la semaine dernière de cette petite nouvelle série américaine et l'épisode 2 confirme mes dires sur le pilote. On est à fond dans le teen drama de l'été, à mis lieu entre du Souviens toi l'été dernier non horrifique et du Desperate Housewives pour ados. L'ensemble de ce second épisode est réussit et plutôt bon avec des pirouettes dans le scénario bien mieux amenés. La chance d'une débutante. J'espère que la série sera aussi nuancée et bien aménée car même si ce n'est pas LA meilleure série de l'année ni même de l'été, on est diverti et la série rempli ses promesses.

C'est aussi la série des grands retours à la télévision. Tout d'abord Kendra de Buffy contre les Vampires, puis bien sûr Piper de Charmed ou encore Sydney de Melrose Place. Alors je dois l'avouer, leurs rôles ne sont pas géniaux géniaux. Tout d'abord Laura Leighton ou l'ex Sydney ben finalement je ne la trouve pas géniale dans la peau de Ashley Marin, la mère de Hanna dans le film. Même si son personnage pourrait être intéressant à développer il ne reste pas moins pour le moment un peu long à la détente et puis son aventure avec le flic un peu collant, c'est bien l'une des bonnes histoires de la série mais ça ne prend pas assez de place dans les intrigues et c'est le gros repproche que j'ai à faire.

Sinon, pour ce qui est de nos héroïnes, on se concentre dans cet épisode comme le titre l'annonce sur "The Jenna Thing". Qu'est ce qui s'est passé avec Jenna ? Pourquoi est-elle devenue aveugle ? Telle est la question. L'épisode nous promets quelques éléments de réponse mais finalement, cela reste un peu vague et pas si utile que ça. Cependant, ce personnage de Jenna et ce qu'il apporte en fin d'épisode, l'histoire du cliffangher, ça peut être intéressant mais si bon, c'est déjà bouclé, ce n'est pas elle qui envoie les messages sous la lettre A. C'est obligé. Un cliffangher impossible à croire tout simplement et c'est dommage mais la série rempli pleinement ses promesses estivales. Pas de prise de tête avec cet épisode. Malgré quelques longueurs et scénario un peu mieux développé dans ce second épisode, on reste malgré tout dans du guilty pleasure 100 % assumé et j'adore. Je n'ai pas honte d'aimer cette petite nouvelle série dont j'attends le prochain épisode. Disons, que c'est un lot de consolation pour le manque de séries l'été.

 

Note : 7/10. En bref, une série assumée jusqu'au bout et c'est ça qui fait que j'accroche.

Commenter cet article