Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Pretty Little Liars. Saison 1. Episode 4.

1 Juillet 2010 , Rédigé par Ca Deborde De Potins ! Publié dans #Crit. Sér. : Pretty Little Liars

vlcsnap-12379161.png

 

Pretty Little Liars // Saison 1. Episode 4. Can You Hear Me Now ?

 

Les 4 amies prennent une décision radicale : elles bloquent les messages d'Allison par mails, SMS, ... Les 4 amies pensent donc que comme ça, elles ne vont pas subir la "vengeance" d'Allison. Cependant, elle/il a l'air d'avoir plus d'un tour dans son sac et comme on nous le prouve tout le long de l'épisode : lettre, inscription au lipstick sur un miroir, chanson à la radio pour Hanna : Don't need you anymore... Allison rode toujours dans cette petite / grande ville pour en faire voir de toutes les couleurs aux 4 "bitches".

Globalement, j'ai trouvé que l'intrigue s'est installée et on évite le côté gonflant de l'intrigue qui n'arrive jamais à éclore. Elle est là, on la laisse donc un peu de côté pour développer les petits secrets de nos 4 amies. Tout d'abord cepuis d'Hanna, enfin, si c'est vraiment un secret. L'histoire de la voiture de Sean, le retour de père, ... cela fait beaucoup pour Hanna dans l'épisode. Contente de retrouver son père, il sait tout des bêtises qu'elle a faite pendant son absence. Humm... Ensuite, grand retour de Wren pour Spencer. Il est bourré, il a un geranium à la main, bref, c'est le gros lourd. J'ai trouvé d'ailleurs que l'acteur n'était pas très convainquant à simuler l'ivresse. Mais bon. On avance pas du tout chez ces deux là mais il semble que les sentiments soient réciproques. C'est pas mal surtout quand la soeur et les parents vont revenir de New York. Miranda va piquer une grosse colère, je le sent venir de là. Ce n'est pas tout car Spencer doit faire face à son petit secret sur son essai sur l'histoire de la Russie qui va concourir pour un prix (un papier plagié sur sa soeur, oulala, ça sent les embrouilles). Je regrette qu'ils n'aient pas plus pousser cette intrigue avec une Spencer qui se la jouer James Bond girl pour tenter d'éviter le malheur d'arriver.

Pour les deux autres amies, c'est le même chemin. Tout d'abord Emily qui doit toujours faire attention avec sa relation homosexuelle afin qu'elle ne s'ébruite pas dans son école et surtout aux oreilles de son ex qui à bien l'air méchant (enfin, dans une certaine mesure). L'intrigue lesbienne de la série gagne en douceur et légèreté. On ne pousse pas le bouchon trop loin, on reste gentillet. C'est bien car au début c'était bien soulant cette intrigue. Pour ce qui est de Aria elle est tiraillé entre son Mr Fitz qu'elle adore et avec qui elle passe ses nuits mais aussi avec le secret qui la ronge depuis une année déjà : son père qui trompe sa mère. L'épisode pose donc la remise en question : doit-elle ou pas le dire à sa mère ? Elle arrive finalement grâce à sa discution avec Fitz qu'il faut avouer tout ça à sa mère mais la petite lettre d'Allison le fait à sa place. Hummmmm... j'ai bien aimé car justement maintenant la mère va quitter le père et détester sa fille pour lui avoir cacher l'histoire. C'est intriguant et intéressant. A développer.

 

Note : 6/10. En bref, une série qui prent la relève pendant l'été des 90210 et Gossip Girl sans la partie "jeunesse dorée". On reste donc plus terre à terre et réaliste, on ne balance pas l'argent par les fenêtres. C'est supportable et un bon divertissement estival. J'aime bien. Le seul truc qui me fait peur c'est les 22 épisodes que contiendra la saison 1.

Commenter cet article