Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Pretty Little Liars. Saison 1. Episode 5.

10 Juillet 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Pretty Little Liars

26681_422174780232_291824160232_5026764_2796857_n.jpg

 

Pretty Little Liars // Saison 1. Episode 5. Reality Bites Me.

 

Il y a ceux qui pensent faire des infidélités aux Walker quand ils regardent les Braverman (ce que je conçois) et il y a ceux comme moi qui avec Pretty Little Liars ont l'impression de trompé leurs guilty pleasure de la pleine saison (Gossip Girl et 90210 en tête). En effet, de plus en plus, je regarde cette série et je me dis que j'ai trouvé ce qu'il me fallait pour l'été : des secrets, des tromperies, une bande d'amies et -A-. Tout est là pour me séduire, Lucy Hale en première position, je sais pas, avec son prof elle a un charme fou.

En gros, l'épisode en lui même pourrait être considéré comme un épisode transitoire car pas mal d'histoires bouche trou sont présente. Malgré cela, j'aime toujours la série. Certes, c'est pas la meilleure série de l'année ni de l'été mais je passe un bon moment. En premier avec Aria et son prof. Cette histoire d'amour était bien sympathique jusqu'au moment où lui découvre qu'une certaine A sait pour leur relation. Aria est alors prise dans les grilles de cette mystérieuse folle de la petite ville où nous sommes dans la série. C'est plutôt intéressant pour la suite, comment Aria va-t-elle pouvoir reconquérir son homme ? Ah ah. Ce sera dans la suite. Quand je le raconte, ça a l'air pourri hein ? Je sais mais bon, vous pouvez penser ce que vous voulez et critiquer mes goûts pour les séries du genre mais je suis sous le charme, je n'y peux rien. C'est ancré en moi.

Ensuite, au tour d'Hannah. Elle hérite de 3 intrigues dans un épisode. Tout d'abord l'histoire avec son petit ami qui se fait conduire par une blonde plutôt sympathique d'ailleurs et donc on va découvrir à la fin qu'il fait partie du club des abstinents du lycée (mais c'est quoi ce mec sérieusement). C'était un peu trop light pour être intéressant. Ensuite, l'intrigue avec Jenna qu'elle découvre dans un ascenceur dans un bâtiment où elle travaille pour rembourser les dommages causés par elle à la voiture de son boyfriend. Bon, pas de quoi casser du pain sur l'histoire mais finalement j'ai trouvé intéressant sa petite histoire à la James Bond (enfin, dans la mesure très PLL, autant dire cheap, très cheap et light) où elle va tenter de découvrir le secret de Jenna, ... C'est intéressant et j'espère qu'on en saura plus au plus vite car sinon on va oublier et j'ai pas envie que la série me déçoive un peu trop. Enfin, elle découvre la relation lesbienne qu'elle entretien avec sa camarade et voisine...

Puis, au tour de Spencer. Cette histoire avec son devoir qu'elle a volé, la petite escapade au cour de tennis c'était très barban j'ai trouvé. En tout cas, c'était pas génial, ça manquait de scènes marquantes, du fight avec son père, ... mais non, on a le droit à rien du tout, ça reste tellement gentillette. J'ai donc détester cette partie de l'épisode et puis alors encore plus ridicule : son histoire naissante avec le "ramasseur de balles". Elle aurait du poursuivre avec l'ex de sa soeur, ça au moins c'était pas mal.

Enfin, Emily. Alors là aussi c'était pas génial. Elle est en cours de chimie à côté de Toby le frère de Jenna. Elle découvre qu'ils écoutent le même genre de musique et une histoire semble naître entre eux deux. On n'a pas vu de l'épisode l'autre "girlfriend" de Emily. Elle à l'air de changer de mec comme de soutien-gorge mais bon, c'était tellement longuet que j'ai pas non plus aimer cette partie de l'épisode.

Au final, je n'ai pas l'impression de faire des infidélités à mes guilty pleasure de pleine saison à savoir 90210 et Gossip Girl. Pretty Little Liars reste à la hauteur de ce qu'elle est au départ : une série d'été pour se détentre, mais pas plus. Dommage, la série pourrait justement poucher un peu plus le bouchon mais non, elle reste coincé dans une machine certes plutôt correctement huilé mais passer prennante.

 

Note : 5/10. En bref, du pour et du contre, dommage.

Commenter cet article