Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries: Pretty Little Liars. Saison 3. Episode 7.

25 Juillet 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Pretty Little Liars

vlcsnap-2012-07-25-08h24m08s155.png

 

Pretty Little Liars // Saison 3. Episode 7. Crazy.

 

Vous savez ce que je préfère par-dessus tout dans Pretty Little Liars ? C’est quand la série devient cette parodie de films d’horreur. Cette semaine, c’était un retour aux sources. La série a déjà éculée pas mal de genres horrifiques mais cette semaine elle revient à un fondamental : les esprits et les hôpitaux psychiatriques. Deux éléments qui se marient très bien et qui vont donner un coup de booste à l’épisode pour qu’il ressemble à quelque chose avec un minimum de suspense. Dans un premier temps nous allons faire la rencontre de CeCe Drake, une ancienne amie d’Alison qui passait les étés avec les DiLaurentis à Cape May, sauf que les filles ne la connaissent pas. Alors qui est CeCe ? L’épisode ne va pas donner de réponse, se contentant plutôt de faire monter le suspense autour d’elle. Ce qui est une excellente idée étant donner que je commence à trouver ce personnage potentiellement intéressant même si au premier abord ce n’est que du remplissage. Elle pourrait nous apprendre des choses sur Alison et la série pourrait donc tourner un peu moins en rond autour de son noyau de personnages que l’on connait déjà bien trop.

 

La scène où elle appelle Jenna pour lui dire qu’elle ne doit pas tourner autour de Nate car Nate est à Emily était amusante mais beaucoup trop classique pour ce genre de personnages. J’attends de voir ce qu’elle peut nous apporter par la suite. Pendant ce temps, Hanna a une petite surprise qui l’attend chez elle : la fameuse planche de Ouija qu’elle avait utilisée une fois avec Mona et qui lui avait causé pas mal d’ennui par la suite. Cette partie de l’épisode permet de gérer la partie esprit. Le flashback était presque une référence aux genres de flashback que l’on peut avoir dans des « rated R movie ». Amusant, on sent que Pretty Little Liars a quelque chose à nous dire encore cette semaine. Cela permet aussi de retrouver le duo Hanna / Mona que l’on avait perdu depuis quelques temps. On retour « aux sources » sans prise de tête et pas mauvais. Le côté apeuré d’Hanna est aussi assez amusant. Cette actrice me fera toujours rire je pense quand elle va jouer la fille effrayée (même si ce n’est pas pire que Lucy Hale et ses yeux éberlués). Mais pensant que Mona pourrait être impliquée dans cette histoire, Aria (et Hanna) vont rendre une petite visite à Mona à l’hôpital.

vlcsnap-2012-07-25-08h23m56s27.png

Cet hôpital a tout du parfait lieu pour avoir peur. Le côté chambres pour enfants et bébés sans personne dedans était assez étrange tout de même. Mais c’est justement ce qui rend le truc encore plus passionnant. J’ai donc beaucoup aimé cette partie de l’épisode. C’était d’une logique implacable. Petit à petit se construit donc cette saison de Pretty Little Liars. Après deux épisodes errant dans le doute et les mauvaises idées, on retrouve un peu de ce qui fait le sel de cette série. Ce n’est pas excellent mais c’est parfait pour s’amuser durant quarante minutes. Je ne me suis pas ennuyé. C’est déjà ça. Dans un tout autre registre, la mère d’Aria a un rendez vous galant. Elle rencontre donc Ted grâce au site de rencontres sur lequel Aria l’avait inscrite. Je ne sais pas vous mais j’ai un très mauvais pressentiment vis-à-vis de Ted. J’ai bien l’impression que c’est un accumulateur de relations. Il à l’air de plus aimer les femmes que sa religion ne l’autorise. A moins que ce soit un mormon. Ce qui serait amusant finalement car ABC Family qui se moque (ou pas forcément) du public de la chaîne… ce serait presque le St Graal. Pretty Little Liars nous offre donc une nouvelle histoire même si notre regard va être tourné vers le gérant du coffee shop de Rosewood, beaucoup plus jeune et pas bedonnant.

 

Du côté de Spencer, avec l’arrivée de CeCe est arrive à se remémorer l’un des éléments de la fameuse chambre d’hôtel du final de la saison 2. Elle va accessoirement se retrouver dans une autre situation assez embarrassante : elle va couvrir Jason alors qu’il était saoul et a eu un accident de la route. Elle va mentir et forcément, c’est pour elle un nouveau secret qui fait son apparition. Ce qu’il y a d’assez amusant c’est que Toby va enfin avoir quelques réponses sans en avoir. En effet, il va demander à Spencer ce qu’elle cache et l’inspecteur fouille tout débarque. Ce personnage est sûrement l’un des plus intéressants de la saison. Il est vicieux et veut coincer les filles. Il va alors menacer Hanna avec le sang qui pourrait être le sien sur le bracelet d’Alison, ou encore avec l’accident de Jason, … Tout un tas de choses assez bonnes dans l’ensemble. Enfin, la confrontation entre Mr DiLautentis et Hanna n’était pas non plus très passionnante. C’est trop mal amené, comme si l’on voulait en finir au plus vite alors que l’on aura une bonne vingtaine d’épisodes pour développer le reste. Je ne demande pas à Pretty Little Liars de trop ralentir non plus, car cela donne des horribles épisodes comme le précédent sinon.

 

Note : 6/10. En bref, un épisode très plaisant et amusant.

Commenter cet article