Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Privileged. Saison 1. BILAN.

2 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

privileged-11.jpg

 

Privileged // Saison 1. 18 épisodes.
BILAN


Alors que la série était diffusée pour la première fois sur HD1 il y a quelques mois de ça, cela m'a donné étrangement envie de m'y mettre. Bien entendu, je n'ai pas été la regarder sur la chaine du groupe TF1 dans le sens où je suis anti-VF mais je me suis procuré les épisodes et me suis laissé alors porter par l'histoire. Diffusée entre 2008 et 2009 sur The CW, Privileged n'a connu qu'une seule saison de dix-huit épisodes. Il faut bien avouer que les audiences de la série n'étaient pas très bonnes à l'époque et que cette annulation était logique. Par ailleurs, je comprends aussi que les américains n'aient pas réussi à trouver d'intérêt à cette série qui empreinte tout un tas de choses à des séries pour ados que l'on connait déjà. Notamment à Newport Beach ne serait-ce que pour l'aspect du personnage qui n'est pas riche qui se retrouve dans un environnement pimpant avec des personnages un peu bitch sur les bords. Créée par Rina Mimoun, qui a travaillée auparavant sur Jack & Jill, Dawson et Everwood (et qui a signé quelques épisodes de Hart of Dixie récemment), cette jeune série a quelques atouts.

Je dis bien quelques atouts car au fond ce n'est pas non plus totalement raté. Après un pilote qui ressemblait surtout à de la comfort food, je dois avouer qu'au fil des épisodes la série parvient à séduire ses téléspectateurs. Ce n'est pas très fin mais c'est suffisamment amusant pour que l'on se laisse prendre au jeu. On retrouve notamment JoAnna Garcia (Better with You) dans le rôle de Megan Smith, la jeune femme qui débarque à Beverly Hills afin d'aider les deux filles Baker à avoir de meilleurs notes au lycée. Ce personnage tombé au beau milieu d'un triangle amoureux composé d'un côté du brun ténébreux d'à côté et de son meilleur ami. Cette aspect de Privileged est terriblement prévisible et parvient même par moment à rendre les épisodes un tantinet niais. Disons que bien que j'aime bien Will, j'ai énormément de mal avec Charlie. Cela vient de l'acteur, Michael Cassidy (Men at Work) que je trouve pas très convaincant dans ce registre là. Il reste cependant assez amusant de suivre cette charmante aventure alors que Megan tente de séduire Will et ce dernier va finir par tomber sous son charme.
privileged.jpgPendant ce temps, nous avons les filles Baker. Elles sont soeurs et liées comme les doigts de la main. J'aime bien leur relation qui est certainement l'aspect le plus charmant de Privileged. En tout cas on tombe tout de suite sous le charme de la sincérité de cette relation. Tout est toujours bienveillant, il n'y a jamais de coup bas ou de volonté de faire tomber l'autre. Peut-être aussi que cela a perdu un peu l'intérêt des téléspectateurs pour la série ? Je ne sais pas trop, en tout cas moi j'ai été charmé. Lucy Hale (Pretty Little Liars) et Ashley Newbrough (Mistresses) ont une alchimie qui fonctionne dès les premières minutes du pilote. Les deux personnages sont certes complémentaires mais il y a tout de même des divergences. A commencer par Rose. J'ai beaucoup aimé sa relation avec Zachary (incarné par Dave Franco - récemment vu dans Insaisissables -). C'était mignon et je ne sais pas pourquoi mais Dave Franco, derrière son côté un peu nonchalant parvient à rendre le tout encore plus attachant et mignon.

Au fond, je retrouve dans Privileged certains aspects que j'aime beaucoup dans Hart of Dixie. Ce côté confortable où l'on se pose dans son canapé, où l'on peut être touché ou bien rire avec des personnages basiques qui ne se prennent pas la tête. Les intrigues de Privileged ne sont pas très recherchées. Cela tourne très souvent autour des relations amoureuses de chacun et c'est clairement ce que j'ai envie de voir mine de rien. De l'autre côté on a Sage, l'autre soeur. Elle entretient une relation avec Louis (incarné par Ignacio Serrichio - The Bay, Les Fleurs de l'amour -), un homme croyant qui en plus de ça est vierge, tout comme Sage. J'ai trouvé l'épisode de la révélation de la virginité des deux personnages (et accessoirement de la non virginité de Rose à Zach) très amusant. Ce n'est pas parfait mais c'est pile poil ce à quoi je m'attendais quand j'ai commencé cette série. Privileged n'est donc pas une série parfaite, elle a énormément de défauts. Notamment chez les personnages secondaires.
priv2.jpgJ'ai particulièrement eu du mal avec l'intrigue du cuisinier personnel. Entre son histoire d'amour avec l'homme de sa vie, son mariage ou bien le restaurant qu'il voulait ouvrir, tout cela m'a profondément ennuyé. Certes, je n'ai jamais attendu grand chose de la part de Privileged mais j'ai vraiment été déçu car cette partie de la série était légèrement cul-cul la praline et pas particulièrement bien écrite. Privileged est aussi bourrée de défauts dans sa manière de gérer les personnages. D'un côté certains personnages n'ont aucune direction ou encore on n'en a pas l'impression.  Du coup, bien que les épisodes se rattrapent sur la générosité de certains, ou encore sur la bonté des autres, certains épisodes apparaissent assez vides. Notamment dans la seconde partie de la saison qui est la partie la plus décevante de Privileged. Après, j'ai pris cette série comme elle est venue, comme de la comfort food. Je savais ce que je venais chercher et ce que j'allais trouver.

Note : 4/10. En bref, une série pleine de défauts mais aussi pleine de coeur avec quelques personnages particulièrement attachants. C'est très superficiel, bourré de bons sentiments mais voilà, malgré l'ennui on s'attache et on s'emprisonne avec ces personnages.

Commenter cet article