Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Profilage. Saison 4. Episodes 11 et 12.

11 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-10-11-00h00m04s185.png

 

Profilage // Saison 4. Episodes 11 et 12. Dans la lumière / Sortir de l'ombre.
SEASON FINALE


La saison 5 de Profilage est déjà en cours de tournage alors que la saison 4 vient de s'achever sur TF1. Il faut dire que la série enchaine les records depuis ses débuts il y a plus de quatre ans de ça sur l'antenne de la chaîne. Une très bonne nouvelle. Mais ces deux derniers épisodes de la saison 4 avaient encore une fois un arrière goût très différent des dix autres de la saison. Cette série a une manière bien à elle de changer la dynamique en milieu de parcours qui m'étonnera toujours. Cela donne donc des épisodes toujours aussi jouissifs et plaisants. "Dans la lumière" n'est pas le meilleur épisode que Profilage ait pu nous offrir mais il était tout de même bien fichu. Carmin (incarné par Stéphane Freiss), le Préfet de Police présente à l'équipe trois jeunes criminologues sélectionnés pour participer à un stage sur le terrain. Bien évidemment, cette histoire va tourner au fiasco. D'une part car l'une va révéler des détails à la presse sur le tueur à la vidéo et d'autre part car un autre des trois va décédé des mains du tueur fou.

C'était attendu mais je suis presque déçu que la série n'ait pas profité de cet épisode pour intégrer un nouveau personnage à l'équipe. Non pas que Profilage manque de personnages mais cela aurait certainement pu apporter un petit plus à mon humble avis. Cet épisode cherche avant tout à mêler réalité et fiction. C'est largement plausible comme histoire et terrible également dans le sens où l'on ne s'y attend pas du tout. Les stagiaires apportent aussi une toute nouvelle dynamique plus légère et humoristique. Notamment quand Rocher ne peut plus les supporter dans la voiture. "Dans la lumière" aurait très bien pu être un épisode beaucoup moins fun mais les scénaristes de Profilage sont suffisamment ingénieux pour que l'on s'amuse suffisamment du début à la fin. Cet épisode m'a rappelé un peu l'ambiance d'une histoire de Jean Christophe Grangé. Alors certes ce n'est pas aussi bien mis en scène que Les Rivières Pourpres ou L'Empire des Loups mais la série s'amuse avec quelque chose de sérieux. Surtout que la dynamique évolue au cours de l'épisode.
vlcsnap-2013-10-10-23h50m09s126.pngTout commence dans une ambiance bon enfant avec des stagiaires qui cherchent avant tout à apprendre (mais aussi à être des personnages un peu chiants pour nos enquêteurs). Et puis tout d'un coup Profilage change de direction et évolue vers quelque chose de beaucoup plus sombre. C'était une très bonne idée, bien exploitée par les scénaristes. Notamment quand l'une se retrouve abordée par un journaliste un peu spécial ou encore quand l'autre va se faire kidnapper par le tueur et se faire torturer et tuer. Dommage finalement que Profilage édulcore un peu la violence. Cela aurait mérité d'être traité dans l'ambiance d'une série comme Braquo qui se permet tous les vices à l'écran. Mais l'on est sur une chaîne grand public à une heure de grande écoute. Pendant ce temps, d'autres intrigues vont se joindre à tout cela et je parle bien évidemment de la relation entre Fred et Hyppolite. J'avais envie que cette histoire dure mais dans "Dans la lumière", tout commence à glisser vers une rupture inévitable. C'est presque trop abrupte à mon humble avis.

J'aurais bien aimé qu'ils surmontent ce problème. Notamment car Profilage nous balance tout d'un coup des problèmes de couples invraisemblables ("Tu es trop vielle", cette histoire d'enfants, etc.). Ensuite nous avons "Sortir de l'ombre", un dernier épisode enchainant révélations, pièges et suspense. Un bouquet final explosif. Il s'agit avant tout d'un hymne au talent d'Odile Vuillemin. Cet épisode exploite à merveille les talents de l'actrice, aussi bien pour jouer la femme énervée que la femme effondrée. Je ne m'attendais pas du tout à ce que l'on mette en danger Lamarck (qui va se faire tirer dessus en pleine rue). Ce que j'ai aimé dans cette histoire c'est le fait que Carmin n'est pas du tout l'homme qu'il prétendait être dans "Dans la lumière". C'est quelqu'un de beaucoup plus vicieux que l'on ne pourrait le penser. Stéphane Freiss incarne ce personnage avec beaucoup d'entrain et ce même si je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il soit un méchant dans l'histoire.
vlcsnap-2013-10-11-00h05m56s121.pngL'histoire de la mère de Chloé était une très bonne idée pour le dernier épisode de la saison. Le fait qu'elle ne soit pas morte, que Chloé soit complètement perdue et avide de vengeance et de réponses. C'est ce que j'ai adoré. Je n'ai aucun reproches à faire sur ce dernier épisode d'autant plus que l'on sent qu'il y a une belle direction. Depuis le début de la saison 4, Profilage est parvenue à créer une série à fil rouge. Tout au long de la saison on a suivi tout un tas d'intrigues secondaires qui sont parvenues à donner un coup de fouet aux intrigues policières qui, pour certaines, n'étaient pas forcément brillantes. Le prologue de la saison revenait déjà sur les problèmes de Chloé et sur sa famille, il fallait s'y attendre à ce que l'histoire de sa mère revienne sur le tapis. En tout cas, tout cela est très bien mis en scène dans le dernier épisode de la saison, notamment quand Chloé se retrouve en pleine tourmente. La seconde partie de l'épisode enchaine les révélations et les moments de surprise (notamment Carmin qui n'a pas peur de montrer son vrai visage face à Chloé ou encore Carmin qui fait en sorte de faire inculper Rocher).

La série revient également sur la relation entre Fred et Hyppolite. J'aime bien la manière dont la scène dans le bar cherche à renouer les liens. C'est cependant presque trop facile. On les sépare pour les faire se retrouver. Je n'attends pas grand chose de cette histoire d'amour pourtant. Enfin, je ne m'attendais pas du tout à la mort de Chloé. C'était un moment particulièrement horrible qui m'a fait verser plusieurs litres de larmes. J'ai du mal à voir Profilage continuer sans elle dans le sens où elle reste un personnage emblématique de la série. Je disais même il y a quelques épisodes de ça qu'elle était indispensable et que c'était la seule chose qui ne pouvait pas se faire étant donné qu'elle est le seul personnage qui ne peut pas changer (enfin, ce n'est que mon humble avis).

Note : 6.5/10 et 9/10. En bref, deux très bons épisodes de Profilage.

Commenter cet article

Garion 12/10/2013 00:05


J'avoue que j'ai regarder ces épisodes en replay, mais effectivement c'est un truc qui m'horripile les teasers en fin d'épisodes...


Et sinon niveau audiences je penses que ça remonte pour une series policière aux grandes heures de Lescaut et Navarro pour TF1 puisque même RIS ne fait QUE 6 millions!


En tout cas a mon avis avec de tel resultats je penche bien pour que ça dure encore 2 saisons en comptant la 5éme!

sarah 11/10/2013 20:52


Oui, et en plus de cette erreur, honte à TF1 pour le teaser entre les 2 épisodes! On a vu Lamarck se faire tirer dessus et Rocher se faire arrêter! On avait vraiment besoin de voir ces 2 scènes?!
Sinon, on a attendu très longtemps pour voir la saison 4 mais ça valait le coup. Plus de 8 millions pour un épisode d'une série française, ça faisait combien de temps que ce n'était pas
arriver?:)

Garion 11/10/2013 14:53


Merci Kevin j'ai pas osé le faire remarquer!


Du coup je trouve dommage que TF1 parle autant de la saison 5 maintenant qu'on a vu le final de la saison 4. Je pense que pour une fois ils ont fait un petite erreur même si on veut la suite!

Kevin 11/10/2013 13:19


Odile Vuillemin a déclaré qu'elle serait de retour pour une saison  ce qui veut dire que Chloé n'est pas morte (désolé du spoiler...)