Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Profilage. Saison 4. Episodes 3 et 4.

13 Septembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-09-12-22h16m35s75.png

 

Profilage // Saison 4. Episodes 3 et 4. Destins croisés / Silence radio.


Cette saison 4 de Profilage ne cesse de me surprendre dans le bon sens du termes. On sent que les scénaristes s'améliorent au fil des épisodes et c'est une très bonne chose. Alors certes, ces deux épisodes étaient assez inégaux, notamment à cause de "Destins croisés" qui ne me laisse malheureusement pas un souvenir impérissable mais "Silence radio" était réellement un épisode à couper le souffle avec quelques très bonnes surprises en plus de ça comme un baiser entre Fred et Hyppolite que je n'ai pas du tout vu venir. La perspective que les deux finissent ensemble est une bonne idée dans le sens où Profilage manquait presque d'un petit couple amusant et inédit. En effet, que l'on nous mette Chloé et Rocher ensemble aurait été trop simpliste. Mais les relations évoluent dans ces deux épisodes. A commencer par Rocher qui va apprendre que la femme qu'il voit depuis le 4.02 est en fait une inspectrice de l'IGS. Rocher est destiné à Chloé de toute façon mais je me demande bien comment ils vont faire pour éviter que l'on tourne autour du pot et que cela soit fait au bon moment.

Il y a également la relation de Chloé avec cet enfant. C'est une histoire mignonne comme tout que je trouve particulièrement sympathique. Lili a permis à Chloé de s'épanouir et de penser à devenir une mère à son tour (sauf que là aussi il va y avoir un petit problème, dommage). La petite soirée proposée par TF1 débutait donc avec "Destins croisés", un épisode assez classique voire peut-être un peu trop. Il me rappelle un peu le 4.01 qui était à mes yeux bien moins bon que le second épisode. Dommage que le contraste soit aussi prononcé entre les épisodes car du coup, même si l'on passe du coup de très bons moments devant certains épisodes, d'autres sont un peu trop en dessus de mes attentes. Alors que le corps sans vie d'un psychologue est exposé dans la vitrine d'une boutique de quartier, sous épouse avoue l'avoir récemment surpris dans les bras de sa maitresse. Cette quête va permettre d'une part à Chloé de nous surprendre avec ses déductions. Notamment le twist de la fin qui était assez efficace bien qu'un tantinet prévisible.
vlcsnap-2013-09-12-22h04m40s92.pngOn a donc ici une enquête assez classique. L'introduction était pourtant très réussie et laissait espérer un épisode dans la même veine que le 4.02 mais il n'en est rien ce qui est bien dommage. Car l'attente créée avec l'épisode précédent n'est malheureusement pas comblée dans l'épisode suivant. Malgré tout, on peut être séduit par la dynamique qu'il y a entre les personnages et les révélations qui sont faites au fur et à mesure. Je ne comprends pas trop la place de l'IGS cette saison. Il n'y a pas encore eu de grosse bourde et j'ai l'impression que ce n'est qu'une petite excuse pour faire remonter le passé de Rocher à la surface. Cela peut être casse gueule mais bon, si c'est bien fait cela peut fonctionner également. Et puis il y a "Silence radio", un épisode réellement surprenant et réussi. Il réserve en effet de nombreuses surprises et notamment pour Chloé qui n'aura pas de répit. Dès l'introduction nous sommes plongés dans cette histoire de femme battue qui témoigne en direct à la radio et qui va parvenir au premier abord à séduire Chloé par son discours qui est en fait… faux.

Ce que l'on va découvrir par la suite c'est que la jeune femme s'est inspirée de l'histoire d'une autre femme afin de faire en sorte qu'elle ne se cache plus et qu'elle accepte enfin de parler. L'épisode joue énormément sur l'émotionnel de Chloé et j'ai trouvé que c'était un sujet difficile mais traité avec beaucoup de finesse et d'intelligente. Profilage ne cherche jamais à nous en faire des tonnes ce qui est une très bonne idée. La place de Chloé est donc au centre de l'épisode. C'est presque elle qui coordonne tout ce qu'il se passe dès son intervention à la radio. Les interrogatoires sont eux aussi malins et intéressants sans compter que les twists sont tous plus savoureux les uns que les autres. On peut malgré tout regretter que l'histoire se termine mal. J'avais envie que la femme s'en sorte mais malheureusement, il a fallu qu'elle se suicide. En tout cas, le sujet traité dans cet épisode (les femmes battues) est un sujet difficile car il faut prendre des pincettes et ne pas non plus faire les choses de façon niaises. Du coup, Profilage réussie le tour de force de faire de cet épisode une vraie réussite et j'aime ça.

Note : 5/10 et 8.5/10. En bref, deux épisodes inégaux. Si le premier était décevant et le plus faible pour le moment, le second était brillant.

Commenter cet article