Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Profilage. Saison 4. Episodes 9 et 10.

4 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-10-03-22h28m08s38.png

 

Profilage // Saison 4. Episodes 9 et 10. Possession / La poudre aux yeux.


La mécanique de Profilage est très souvent remise en cause par les scénaristes de la série ce qui lui permet d'avoir une certaine inventivité dans ses intrigues. Pour autant, "Possession" n'est clairement pas le meilleur épisode de Profilage cette saison. Mais il y avait tout un tas de petits trucs qui ont rendu cet épisode assez amusant. Le dédoublement de personnalité de Gabriel Mangin était une très belle opportunité pour créer une nouvelle manière de développer l'intrigue. Cependant, j'ai trouvé tout de même assez étrange le twist final de cet épisode. En effet, on découvre que ce n'est aucune des deux personnalités de Gabriel qui est responsable du meurtre mais bel et bien le frère de celui-ci. J'aurais certainement dû me douter que c'était trop facile comme révélation. J'ai également trouvé assez intéressant le fait que l'on tente de lier l'intrigue de l'épisode à quelque chose de plus religieux. En effet, Geoffroy Thiebaut, assez connu du cinéma français, apparait dans le rôle du père Stanilas. Son rôle n'est pas très important mais il apporte pas mal de bonnes choses à l'épisode.

J'ai bien aimé la scène de la Bible. Ce n'était pas qu'une question de scène c'est aussi une question de jeu d'acteur et de mise en scène. Le tout est très court mais ce moment m'a réellement plu. Après, "Possession" était un épisode très classique de Profilage. Une fois passé le coup de la schizophrénie de son suspect, on a une mécanique assez logique qui se met en marche. C'est même dommage car j'aime bien quand Profilage tente de nouvelles choses et cherche à faire des épisodes plus originaux. Comme c'était le cas dans les deux épisodes précédents qui étaient particulièrement réussis dans le genre. Depuis le début de la saison, les scénaristes de Profilage ont développé une intrigue particulièrement amusante autour de Hyppolite et Fred. J'adore cette histoire d'amour car elle est totalement à l'opposé de ce que l'on aurait pu imaginer. Jamais on aurait pu croire que les deux personnages allaient finir ensemble et pourtant. Comme quoi, les opposés s'attirent réellement. Et puis il y a cette scène de compétition entre Hyppolite et les collègues de Fred.
vlcsnap-2013-10-03-23h15m41s156.pngSauf que Hyppolite ne se laisse pas avoir comme ça. J'ai adoré cette scène car en plus d'apporter un peu de légèreté dans Profilage, je dois avouer qu'elle était aussi particulièrement drôle. Ce n'est pas la seule scène drôle que les deux personnages ont pu nous offrir puisque dans "La poudre aux yeux" ils vont en rajouter une couche alors qu'ils sont tous interrogés par la police des polices. Hyppolite va nous raconter qu'il a passé de bons moments avec Fred dans son bureau par exemple ou encore le moment où il cherche à lui donner des surnoms. Un grand moment. Tous ces moments parviennent à donner à Profilage de très bons moments. En tout cas, j'en suis fan et j'ai hâte de voir où ils veulent nous emmener avec cette histoire. En espérant qu'ils ne les séparent pas à la fin de la saison. Dans un registre totalement différent, Chloé tente toujours d'avoir la garde de la petite pendant qu'elle se sépare de Garrel. C'était deux épisodes très riches en rebondissement pour l'histoire de Chloé. L'intrigue de Garrel s'est construite au fil des épisodes avec beaucoup d'ambition.

Profilage ne cherchait clairement pas à nous ennuyer avec des intrigues à la mort moi le noeud, ce qui a rendu "La poudre aux yeux" encore plus intéressant que l'on n'aurait pu le penser. En effet, tout commence après l'épisode, sous forme d'un épilogue prologue où tout le monde est interrogé par la police des polices afin de savoir ce qu'il s'est réellement passé avec Garrel. Tout le monde raconte les choses de son point de vue. Si le point de vue n'est pas toujours respecté ou encore que Profilage exploite le filon avec pas mal de facilités (on en revient toujours au personnage qui est actuellement au centre de l'épisode et qui raconte aussi ce qu'il s'est passé). J'aurais bien aimé que l'épisode cherche à narrer son histoire de façon plus différente. Notamment en apportant un truc à chaque point de vue différent. Certes avec Hyppolite on a eu une petite accroche amusante et efficace (la scène sur le bureau) mais j'aurais aimé ce genre de choses pour chaque personnage.
vlcsnap-2013-10-03-23h29m16s114.pngJe trouve cependant étrange que Profilage termine l'intrigue de Garrel à deux épisodes de la fin de la saison et ne se laisse donc pas les deux derniers épisodes pour faire quelque chose d'encore plus impressionnant. Il va donc falloir que les deux derniers épisodes de la saison envoient du lourd pour que le tout prenne un sens. Benjamin Baroche quitte dont Profilage avec une certaine émotion, notamment pour la pauvre Chloé. J'ai beaucoup aimé cet acteur et ce même si ses similitudes avec Vincent Cassel m'ont troublé à chacune de ses apparitions. Quand je pense que Profilage est déjà renouvelée pour une saison 5, je me demande vraiment ce qu'ils vont raconter la saison prochaine. La pauvre Chloé a le ciel qui lui tombe sur la tête toutes les deux saisons (après la mort du personnage de Guillaume Cramoisan, voilà que l'on offre encore une tragédie à la vie amoureuse de notre héroïne, la pauvre).

Note : 5/10 et 8.5/10. En bref, le premier épisode était bien trop classique et ce malgré quelques bonnes idées et touches d'originalités, alors que le second épisode contraste énormément, exploitant une intrigue développée depuis le début de la saison avec beaucoup d'entrain.

Commenter cet article