Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Psych - The Musical. Saison 7. Episodes 15 et 16.

22 Décembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-12-22-00h15m29s174.jpg

 

Psych : The Musical // Saison 7. Episodes 15 et 16. SPECIAL.


Je n’ai pas vu un seul épisode depuis la fin de la saison 3, du coup on peut dire que j’ai pas mal de choses à rattraper dans Psych mais le fait que la série nous ait fait un épisode spécial m’a donné envie de m’y remettre juste le temps d’un Musical en bonne et due forme. Cet épisode spécial se profile depuis pas mal de temps. En effet, le créateur de la série voulait faire un épisode de ce genre depuis plus ou moins les débuts de la série et le casting de la série étaient partant. Du coup, ils ont attendu la saison 7, que les audiences soient légèrement en baisse pour relancer la machine. Cet épisode est préparé depuis l’an dernier et les scénaristes avaient donc du temps pour rendre le tout réellement passionnant. Mais cet épisode n’était pas à la hauteur de mes attentes. En tant que grand fan du genre et des épisodes musicaux (le dernier en date dans une série qui n’est pas musicale était celui de The Neighbors et il était jouissif comme tout), je dois avouer que j’attendais légèrement plus de la part de la série. Mais elle n’a pas été au bout de son idée et l’épisode ressemblait donc à un épisode classique de Psych avec de la musique à côté.

Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose dans le sens où Psych nous a habitué à des épisodes classiques et bouclés mais j’aurais bien aimé qu’ils creusent un peu plus le truc, surtout du point de vue délire. James Roday en vendant l’épisode disait que les personnages ne meurent pas vraiment. Avec une telle phrase je me suis dit que Psych allait nous faire virevolter dans tous les sens avec des chansons à droite et à gauche. Les numéros musicaux (et c’est certainement l’aspect le plus important de cet épisode) sont globalement intéressants même si Psych ne semble pas vouloir faire dans l’originalité non plus. On a les personnages de la série collés avec une intrigues qu’ils suivent à la lettre et quelques écarts dans l’histoire quand les personnages se mettent à chanter comme si nous étions dans Les Misérables. La musique est bonne et les arrangements aussi ce qui donne l’impression que tout le monde sait plus ou moins bien chanter et que tout le monde peut donc délivrer des performances vocales réussies.
vlcsnap-2013-12-21-23h25m39s223.jpgMais quand je dis que j’attendais beaucoup plus c’est surtout car l’épisode dure 1h20 alors qu’il n’aurait dû durer que 45 minutes. La durée est beaucoup trop étirée ce qui ne permet pas vraiment d’apprécier ce que l’on a sous les yeux. Je sais que ce n’est pas le premier épisode spécial que Psych fait (je sais qu’il y a déjà eu des références à Hitchcock ici et là et qu’il y a également eu un hommage au film noir). Je ne suis pas là pour juger de la qualité de Psych : The Musical face aux autres épisodes spéciaux de la série mais j’aurais bien aimé que l’on creuse peut-être un peu plus l’univers et que l’on nous invite également des guests. Car il n’y en a pas beaucoup malheureusement. Nous avons bien évidemment cet artiste nommé Z (incarné par Anthony Rapp) qui nous prépare un musical sur Jack l’Eventreur. C’est assez cocasse, notamment sur la fin avec les plateaux de son musical mais voilà, on sent que Psych : The Musical s’enraille rapidement. La faute à un scénario qui n’est pas toujours d’aplomb et qui ne va pas là où il aurait dû aller.

Du coup, l’histoire en elle-même devient très prévisible et le téléspectateur n’attend qu’une seule chose : les scènes spéciales. Les chansons en elle-même aurait pu être encore plus remarquables. Surtout que l’introduction en elle-même est plutôt bonne. J’ai également bien aimé le numéro devant le commissariat. Je ne suis pas à jour dans Psych mais je n’ai pas vu quoi que ce soit évoluer dans cet épisode. Peut-être que la série aurait pu introduire des éléments pour faire avancer les intrigues des personnages. Il y a certes quelques références ici et là sur les relations de chacun mais ce n’est pas suffisant. On va dire que c’est un très maigre lot de consolation. Du coup, avec trop peu de scènes mémorables et un double épisode particulièrement long, Psych : The Musical est assez raté en son genre. Je me souviens d’une série fun (à l’époque où je l’ai quitté) et il y a encore ce fun au travers de certains personnages ici et là mais à mon humble avis ce n’est pas suffisant. Ils auraient pu forcer les traits plus loin. Ce n’est que mon humble avis bien évidemment.

Note : 3.5/10. En bref, malgré la belle énergie du casting, tout ressemble à un épisode classique de la série et ce n’est pas ce que je voulais voir. Dommage.

Commenter cet article