Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Public Enemies. Mini-series. Part 2 to 3 (UK).

8 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2012-01-08-12h25m32s254.png

 

Public Enemies // Mini-series. Part 2 to 3.


Après le twist de l'épisode précédent, il fallait donc capitaliser et faire de cet épisode quelque chose de sympathique. C'est en quelque sorte toujours le cas malgré quelques longueurs et ficelles que le scénario s'autorise. Ce que Public Enemies réussi à faire c'est également à utiliser son côté classique pour en faire une mini-série intemporelle. Les indications de temps ne sont pas vraiment là, et surtout on sait juste que notre personnage principal, Eddie, a passé dix ans de sa vie en prison (pour meurtre mais ce n'est pas ça qu'il y a de plus intéressant). La reconstruction du personnage est assez lente et ce second épisode après une première exposition sommaire des personnages et des éléments de la série, permet de se plonger un peu plus dans le désespoir d'Eddie qui au fond, voudrait bien que la vie le laisse tranquille maintenant qu'il a payé sa dette à la société. On a de nouveaux éléments également, et notamment Paula qui veut tout faire pour qu'Eddie ne se retrouve pas dans la position de l'ancien prisonnier qu'elle avait sous sa garde.

Les divers face à face entre Eddie et Paula gagnent en intensité. On a d'un côté Paula qui veut aider Eddie à ne pas replonger, et surtout à ne pas être dans le déni. Les questions de la culpabilité d'Eddie viennent donc forcément nous hanter. J'ai envie d'en avoir plus. Car Eddie qui déclare être innocent c'était tout de même quelque chose que l'on attend pas. Sans compter sur la soeur d'Eddie tend à le croire et va déclarer à Paula qu'elle est son seul ennemi. Ce qui au fond est vrai. Eddie retrouve la vie, il a même retrouvé l'amour en cette femme. Un amour intéressant et passionné qui nous offre de bons moments de légèreté dans cet épisode. Je trouve presque fascinant comment Public Enemies arrive à naviguer aussi facilement entre les genres et surtout les états de ses personnages. Paula pourrait même être jaloux du sourire retrouvé d'Eddie vu qu'elle, elle n'est pas heureux. On le sait pertinemment. Petit à petit l'épisode dérive. Passant du premier état de désespoir puis par l'heureux Eddie et amoureux, et puis pour revenir au désespoir quand Paula va voir l'actuelle petite amie et lui révèle les détails de l'emprisonnement d'Eddie.
vlcsnap-2012-01-08-12h48m52s178.pngLa meilleure scène de l'épisode reste celle du moment où Eddie pète les plombs par rapport à Paula. La scène est excellente. La rage du personnage ressort, comme si c'était ses instincts de tueurs. Mais bon, il faut bien comprendre Eddie aussi, Paula a été tout raconté à sa petite amie et donc… elle l'a quitté. La dernière partie de l'épisode se concentre sur la relation entre Eddie et sa soeur. L'émotion est bel et bien là, et palpable également. Je trouve que le moment d'émotion de l'épisode c'est celui ci (bien plus que le face à face post-scene entre Paula et Eddie, qui n'avait pas le côté "trueful"). Au final, de cette mini série dont je ne savais pas tellement quoi attendre (thriller psychologique ? drama avec du cran ? ..), finalement ressort quelque chose d'assez passionnant et intéressant. Petit à petit Eddie retrouve également goût à la vie ce qui devrait lancer la dernière partie sous de meilleurs hospices. La fin de l'épisode est percutante, quand Eddie se retrouve avec la voix d'un citoyen accusateur au beau milieu d'un déjeuner au restaurant avec Paula. Cette dernière découvre au final ce que Eddie vit au quotidien. Et qui est la conséquence du nouveau twist.

Note : 6/10. En bref, toujours quelques longueurs mais une tenue de l'histoire toujours intéressante.

Commenter cet article