Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Public Enemies. Mini-series. Part 3 to 3 (UK).

8 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2012-01-08-18h46m23s162.png

 

Public Enemies // Mini-series. Part 3 to 3.
FINAL PART

 

Et voilà, c'est sur cette troisième partie que s'achève la mini-série Public Enemies, mettant en scène Eddie, un ancien accusé de meurtre remis en liberté après dix ans de prison, qui a clamé son innocence et fait vibrer entre thriller psychologique et drama larmoyant durant ses deux premières parties. Cette dernière partie a donc pour tâche de rassembler tout ce qui a été mis en oeuvre depuis le début afin de former un tout cohérent et intéressant. Paula va alors se ranger du côté d'Eddie. Et justement, du côté de Paula l'histoire se déroule de façon très bien. Et notamment dans sa vie privée quand sa vie professionnelle va empiété sur son couple. Je trouve ça fascinant et bien écrit. De plus, Anna Friel est toujours aussi bien dans son rôle. Cette actrice, je l'ai vu dans deux fictions cet hiver pour le moment et dans les deux elle est parvenue à jouer un rôle totalement différent mais avec la même intensité émotionnelle ce qui est pour moi une grande réussite. Mais Public Ennemies ce n'est pas que l'interaction de Paula avec son homme, c'es surtout une relation, une amitié qu'elle va développée avec Eddie, un ex prisonnier qui est sous sa garde.

L'épisode nous permet donc de revoir un peu tout ce que la série développe depuis le début. Et notamment les multiples accusations d'Eddie, ou encore ses problèmes de contrôle (il va encore péter les plombs face à Paula, pour le meilleur). Alors qu'au début Public Enemies était une série qui s'éparpillait un peu sur tous les plans, ce dernier épisode est clairement un épisode de formula show, qui nous fait revenir sur le rejugement de l'affaire et surtout, afin qu'il regagne sa dignité. Je ne sais pas trop, j'attendais un peu plus de cette mini-série. Ce qui est terriblement bon dans cette série c'est que les sentiments (exacerbés pour la plupart) ne sont pas mauvais. En effet, on se laisse porter par l'émotion. David Mays arrive à petit à petit pénètre dans les retranchement de son personnages (je l'avais vu dernièrement dans un épisode de Dr Who où il était sympathique sans être non plus mémorable). Il est bien plus intéressant dans ce rôle là. L'acteur arrive à faire passer ce que le script lui demande.
vlcsnap-2012-01-08-18h22m10s227.pngPaula quant a elle est là pour aider Eddie, et elle va aller jusqu'au bout. Quant elle a vue que si elle faisait quelque chose contre lui cela ne lui serait pas bénéfique, elle va alors aller dans son sens et l'aider dans sa quête de l'innocence. Les multiples questions que l'on se pose au fur et à mesure de l'épisode sont bonnes et bien foutues. Ainsi, Public Enemies a un dénouement attendu, et peut être un peu trop. On voit pertinemment que le but de cette mini série n'était pas de surprendre mais juste de nous offrir une adaptation efficace d'une histoire fictive. C'est fait avec intérêt, bien que de par certains aspects cela manque clairement de caractère. J'aurais aimé que ce soit plus percutant et être plus touché par le sujet (même si certaines scènes sont vraiment des crèves coeur). En tout cas, BBC nous a offert trois parties avec un cast intéressant (Anna Friel en tête, et j'ai découvert un peu plus David Mays…ce qui est un bonus). Bref, correct cette mini série est, mais malheureusement pas mémorable alors qu'il y avait toutes les cartes pour qu'elle le soit.

Note : 6/10. En bref, une fin de mini-série correcte pour un ensemble cohérent et intéressant, sans être non plus un évènement.

Commenter cet article