Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Raising Hope. Saison 2. Episode 15.

24 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-02-24-17h25m40s204.png

 

Raising Hope // Saison 2. Episode 15. Sheer Madness.


Les blagues de pets c'est pas que pour Two and a Half Men et autres séries de CBS. Raising Hope aussi pour faire des blagues de ce genre et les faire… bien. En effet, dans ce nouvel épisode on a droit à une petite scène de pet. Effectivement, j'ai beaucoup ri. Sabrina et Jimmy sont donc maintenant ensemble, comme un bon petit couple. Sauf qu'ils ne veulent pas se dire les choses honteuses qu'ils cachent. Cela va notamment passer par des pets. Tous les deux vont se retrouver dans une situation assez étourdissante et j'ai adoré ça. Au début de l'épisode, mais heureusement que je n'étais pas entrain de manger sinon ce serait certain, j'aurais rendu l'âme. Mais bon, Jimmy et Sabrina en couple c'était la meilleure chose qu'il pouvait arriver à la saison 2. Déjà deux épisodes et leur alliance est excellente. Réellement, cet épisode n'a fait pouffé tout au long. Surtout quand Sabrina dit qu'elle va arrêter de prendre ses médicaments et que tout le monde est à l'affût pour savoir ce qu'elle cache. Est-elle folle ? Telle est la question finalement. Mais petit à petit on va découvrir qu'elle est juste plus joyeuse et un peu plus expressive.

On va notamment découvrir qu'elle s'amuse plus au magasin mais le revers de la médaille sera quand elle va revêtir un collant sur la tête parce qu'elle a peur que des araignées viennent dans ses oreilles et pondent des oeufs. D'un côté, ce n'est pas si bête que ça, car ce pourrait être le cas, mais bon, cela permet à la série de nous offrir une petite histoire bien marrante. Surtout quand Virginia va elle aussi prendre peur et faire de même en tentant de le cacher à Burt coûte que coûte. Le meilleur moment de l'épisode vient à la fin avec les cris, les quiproquos et cet ensemble qui fait que la série est donc bien plus drôle. Pendant ce temps, Maw Maw va nous raconter sa première fois. Le moins que l'on puisse dire c'est "heureusement que l'on a pas les vrais détails à l'écran". Car franchement, ça avait l'air super bizarre. Mais j'aime bien justement. "Sheer Madness" est un épisode qui est donc un petit peu fou au fond de plus. Mais j'aime cette idée là. Car Raising Hope n'est pas une série simple et gentille. elle a ce petit grain de folie qui la rend originale et que j'aime tout particulièrement.
vlcsnap-2012-02-24-17h26m00s146.pngEvidemment, on ne s'arrête pas à cette intrigue là, car d'autres viennent se coupler à l'histoire. Et notamment Burt qui cache quelque chose à Virginia : il a les pieds velus et il se les rase afin qu'elle ne voit pas ses pieds façon Teen Wolf (j'ai bien aimé la petite référence à ce film avec Michael J. Fox, qui a d'ailleurs été adapté en série l'an dernier par MTV et dont la seconde saison sera diffusée cet été). C'est le moment de retrouver Andrew incarné par un Ethan Suplee qui a bien fondu depuis l'époque My Name is Earl. Andrew est un personnage sympathique même si il n'apporte rien de grandiose au truc (son duo avec Burt aurait pu être un peu mieux écrit et surtout bien plus drôle car la blague de la mayo tourne trop facilement au soleil). Au final, voilà un épisode très cool de Raising Hope avec ses moments même les plus débiles. Car Raising Hope n'est pas un modèle d'intelligence dans ce qui est des blagues, mais bien plus de ce qui est de la chronique familiale qu'elle est car Jimmy incarne le père le plus normal que l'on pouvait penser dans la série. Cela me fait penser que Raising Hope ne tourne presque plus autour de Hope...

Note : 8/10. En bref, très fun.

Commenter cet article