Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Raising Hope. Saison 3. Episodes 16 et 17.

6 Février 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-02-06-10h52m49s140.png

 

Raising Hope // Saison 3. Episodes 16 et 17. Yo Zappa Do (Part 2) / Sex, Clown and Videotape.


J'avais déjà adoré la première partie de "Yo Zappa Do" mais la seconde partie était encore meilleure. C'est un enchainement de séquences qui vous laisses clairement sur le carreau. Je n'ai pas pu m'empêcher de rire chaque minute de l'épisode. C'est dire combien celui ci était hilarant. Encore une fois, c'est aussi là que je me demande comment je pourrais faire pour faire découvrir Raising Hope à d'autres gens. Elle devrait devenir culte, encore plus que l'autre série de Greg Garcia : My Name is Earl dont les scénaristes ne se privent pas de faire référence. Cette semaine, nous suivons donc Hope qui devient la star de Yo Zappa Do, la série pour enfants. L'épisode est hilarant car tous les personnages sont en forme, du réalisateur de la série un peu cinglé qui a des problèmes d'alcool, ou encore le Président de chaine un peu cinglé qui aime les pires pitch que l'on peut lui proposer. Cette représentation était une critique assez amusante des séries que l'on peut voir en télévision actuellement. Greg Garcia ne se privant de rien.

Même pas de demander à Burt de donner un coup de pied bien placé au président de NBC.


Burt - "That was for cancelling My Name is Earl"


Mais l'humour dans Raising Hope est omniprésent cette semaine alors que nous avons tellement d'intrigues à suivre en même temps. Notamment quand Burt doit proposer un pitch pour une nouvelle série ("It's like Glee but with plants"). Franchement, la preuve est encore là que les dialogues sont absolument fabuleux. Je pourrais vous citer tout l'épisode car finalement, il n'y a pas une seule miette à oublier. Du côté de Jimmy, il va jouer le rôle du Dr Butcracker, un médecin déguisé en paire de fesses. Alors que Hope devient de plus en plus la star de la série et laisse donc sur le carreau la vraie star : Trevor. J'ai bien aimé le face à face même si ce n'était pas ce que j'ai préféré dans l'épisode. Encore une fois le comique de situation fonctionne à merveille et l'enchainement est si rapide que l'on n'a pas le temps de reprendre son souffle.
vlcsnap-2013-02-06-10h25m18s12.pngJ'ai aussi bien aimé l'introduction de la série qui nous fait un "Previously on Raising Hope" à la manière inspirée de la série. Cela avait déjà été le cas plus tôt cette saison avec un double épisode centré sur Maw Maw (que j'avais également adoré). Enfin, Maw Maw espère bien pouvoir étaler les cendres de son dernier mari mais le meilleur fût tout de même ce qu'elle voulait en faire : les balancer au visage de celle avec qui il l'avait trompé en espérant qu'elle s'étouffe jusqu'à en mourir. ("throwing them in the face of that whore he cheated on me with, and hope she chokes to death on them and burns in hell."). Rien à redire, la scène où Maw Maw et la fille de celle avec qui il l'avait trompé se balance les cendres des deux, j'ai adoré. Pour tout vous dire, j'ai cru que c'était moi qui allait m'étouffer (de rire). Car FOX est généreuse, un second épisode de Raising Hope était encore une fois proposé cette semaine. Un choix judicieux qui m'a permis une fois de plus de passer un excellent moment en la compagnie des personnages.

Après avoir refait Very Bad Trip ou Modern Family, cette semaine Sabrina va se la jouer Carrie de Homeland.

 

Jimmy - "I prefered when your favorite show was Californication"


Sabrina découvre que Jimmy est un somnambule et tente alors de savoir pourquoi. Elle va donc en venir à ne plus dormir et à devenir complètement cinglée, un peu comme dans Homeland quand Carrie parvient à décoder le pourquoi du comment. Raising Hope devient de plus en plus excellente à reprendre des séries ou des films. Contrairement à Community, qui le fait avec un esprit intelligent et peut être un peu trop sectaire, Raising Hope le fait avec un esprit familial et particulièrement humoristique. Je ne saurais dire laquelle des deux je préfère mais finalement, Raising Hope a su prouver qu'elle était une comédie beaucoup plus talentueuse que l'on ne pourrait le croire.
vlcsnap-2013-02-06-10h27m48s231.pngPendant ce temps, Virginia et Burt découvre que leur box de stockage va se retrouve à une vente aux enchères puisque le loyer n'a pas été payé depuis plus de 24 mois. Sauf qu'il pourrrait bien y avoir dans le lot leur sextape et tout cela change forcément leur vision des choses. J'ai trouvé ça clairement amusant de voir que cette comédie s'amuse toujours aussi bien avec ses personnages. Le coup des échanges d'argent étaient une excellente idée et permet aussi de voir que finalement, l'argent n'a jamais fait le bonheur des Chance, bien au contraire. Sans compter sur la présence de Mike O'Malley (Oui, Chérie) et Liza Snyder dans le rôle d'un couple qui a regardé la sextape de Virginia et Burt des centaines de fois. Certes moins drôle que le précédent, cet épisode gagnait malgré tout à être vu, regorgeant de bonnes séquences et surtout inspirées. Rien à redire, cette comédie est une vraie bouffée d'air frais et chaque semaine est un plaisir de voir de nouveaux épisodes.Maintenant, je me demande ce que la suite nous réserve.

Note : 10/10 et 7.5/10. En bref, de l'humour en veux tu en voilà, des références et une parodie d'Homeland à tomber.

Commenter cet article

delromainzika 09/02/2013 19:04


Enorme. Ce mec est encore plus fou que je ne pensais. J'avais zappé tous ces trucs de Yes Dear (des prénoms à la Guest House). Disons que je n'ai pas autant suivi cette série que tu ne semble
l'avoir suivi toi :)

menlovemen 09/02/2013 19:00


Très important, dans ces deux épisodes, le directeur de la chaîne (le vieux aux cheveux blancs) était le patron de Greg dans "Yes, dear" et dans cette série (la première du créateur de Raising
Hope), il jouait aussi le patron d'une chaîne de télé. De même, les personnages joués par Mike O'Malley et Liza Snyder étaient eux aussi les personnages principaux de Yes Dear et ils portaient
exactement les mêmes noms que ceux qui leur ont été donnés dans cet épisode de Raising Hope. Ils expliquent même qu'ils vont emménger dans la "Guest House" de leur beau-frère, ce qui est
exactement le pitch de la série Yes Dear (un couple qui a réussi dans la vie qui va devoir accueillir le beau-frère et la belle-soeur qui sont des losoers dans leur guest house). Même les noms
des enfants sont les mêmes! Du coup, j'ai eu ma petite larme!