Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Raising Hope. Saison 4. Episode 14.

1 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-02-01-14h45m34s240.jpg

 

Raising Hope // Saison 4. Episode 14. Road to Natesville.


Ce n’est pas la première fois que Raising Hope choisie de faire un épisode avec une petite voix off rappelant que l’on pourrait bien être dans un documentaire. Mais comme je l’ai déjà dit cette saison, Raising Hope semble avoir du mal à retrouver son originalité alors qu’elle fait beaucoup trop d’épisodes mécaniques sans intérêt. Du coup, quand « Road to Natesville » a débarqué, j’ai été plutôt content de voir que cette petite comédie que j’aime tant tente de nouveau de faire quelque chose d’original (bien qu’en partie déjà fait ailleurs). Sauf que cette histoire de concours de la meilleure épicerie était tout de même jouissive. Je pense que le plus gros problème de cette saison 4 de Raising Hope c’est d’être tombé dans le cartoon. Ce n’est plus la petite comédie fraiche et amusante qui nous racontait les difficultés de vie d’une famille pauvre. Ce n’est donc plus aussi mélodramatique qu’auparavant, maintenant on est dans le surréaliste. Alors c’est assez drôle mais peut-être que j’aimerais bien par moment que l’on retrouve aussi ce qui fait la force de ces personnages (et qui n’est pas seulement une question de mélodramatique mais aussi de réalisme).

Je pense que ce que la série a perdu c’est son coeur. En perdant son coeur, elle a à mon sens perdu beaucoup de choses. C’est dommage car le potentiel était pourtant présent et je suis certain qu’ils auraient pu faire les choses d’une bien meilleure façon. C’est en tout cas comme ça que je le ressens à mon grand damne. Cet épisode était presque l’épisode des Jeux Olympiques pour Raising Hope. Il faut dire que les jeux commencent dans une semaine et il fallait bien que Raising Hope s’en occupe. L’idée qu’il y ait une compétition de la sorte n’a rien d’absurde et au fond on est pile poil dans ce que la série sait faite de bien. Ce style du mockumentary fonctionne donc très bien encore une fois, narré par Jeff Rechner. L’inspiration de base de cet épisode est une compétition entre épiciers américains et russes durant la Guerre Froide. Cette année, les jeux vont donc se dérouler à Natesville, une ville avec « a long history of not having much history ». Tout cela permet de mettre tout le monde plus ou moins au même endroit et donc de retrouver la dynamique qui faisait le charme de la série encore l’an dernier.
vlcsnap-2014-02-01-14h45m32s224.jpgEt bien entendu, tout cela va créer quelques bonnes idées notamment avec Barney qui, en menant l’équipe du documentaire, va révéler que l’équipe Howdy se dope pour être plus performant. La narration est certainement l’élément le plus drôle de l’épisode alors que les commentaires absurdes se collent à la perfection à des images qui prennent ainsi tout leur sens grâce à cette voix. Le meilleur personnage de cet épisode c’est Burt. Mais ce n’est pas nouveau, j’ai l’impression que Burt est devenu le personnage le plus drôle et le plus intéressant de la série, indépendamment de sa relation avec Virginia. Le coeur de cet épisode c’est pour Frank et sa relation avec Shelley (cette dernière ne va pas nous offrir de petite chanson au yukulélé à mon grand damne).
« I’ve had sex with horse, and I’ve had sex with woman, but never had sex with hybrid horse-woman »
Bien que cela ne soit pas le meilleur épisode de Raising Hope, il permet aussi de voir que finalement le tout n’est pas perdu et qu’il y a encore du potentiel exploité ici et là pour mon plus grand plaisir.

Note : 6/10. En bref, un épisode plus original et plus agréable.

Commenter cet article

DriveShaft 02/03/2014 05:16


Keith Carradine qui est également le père de Marha Plimpton dans la vraie vie.


Je ne serais pas aussi dur que toi sur cette saison 4. Mais je pense avoir trouvé l"origine des dysfonctionnements. Jimmy personnage principal des premières saisons est passé personnage
secondaire. Toutes les histoires concernent Burt et Virginia et Jimmy qui souvent le plus juste et mesuré n'apporte plus ce spectre aux téléspectateurs. Ce personnage était en quelque sorte le
coeur de la série, en suivant principalement Burt et Virginia on assiste à des scènes cartoonesques car il n'y a pas la distance d'un personnage comme Jimmy à côté. Avoir fait déménager Sabrina
et Jimmy est aussi une erreur car il manque cette dynamique de groupe. Maw Maw est toujours au sommet de sa forme pour le plus grand plaisir des télespectateurs. Une des erreurs aussi selon moi
et d'avoir donné plus d'importances à Barney qui n'est pas dans la même dynamique que es autres persos. 


Il manque également des enjeux, Sabrina et Jimmy sont ensembles depuis la saison 2 (ce qui aurait pu arriver plus tard), désormais mariés et vivant ensembles. Ils sont établis. Burt et Virginia
restent fidéle à eux même amoureux comme aux premiers jours. Comment peuvent-ils évoluer alors qu'ils tous heureux? Ce manque de surprises ne vient pas des épisodes qui sont encore pour la
plupart réussis mais simplement de l'histoire de la série où les persos ne peuvent plus évoluer scénaristiquement.