Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Raising Hope. Saison 4. Episodes 1 et 2.

17 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-11-16-21h25m07s96

 

Raising Hope // Saison 4. Episodes 1 et 2. Déjà Vu Man / Burt Bucks.


Chaque année, je me demande ce que Raising Hope peut encore faire, surtout qu’il n’y a pas énormément de façon de faire les choses. Mais elle trouve toujours tout un tas de thèmes à exploiter et je trouve ça particulièrement intéressant. Notamment pour le cas de « Déjà Vu Man » qui part d’une histoire complètement rocambolesque. En effet, Virginia aperçoit le « Déjà vu Man », un homme qu’elle voit chaque année la prendre en photo et pas nécessairement dans les positions les plus ravissantes. Cet homme se trouve être également le « Cookie Man », un homme qui distribuait des cookie à Burt et Jimmy dans le parc. Virginia pensait que le « Cookie Man » n’existait pas et qu’il était purement et simplement sorti droit de l’imagination de Burt (cela aurait pu être le cas). J’ai trouvé ça assez drôle, surtout que tous les personnages et soit-disant amis imaginaires sont tous incarnés par le même personnage, incarné par Jeffrey Tambor (Arrested Development). Le pouvoir comique de cet acteur est toujours aussi fou. En tout cas je ne m’ennui jamais avec cet acteur et il nous prouve encore une fois à quel point il peut être cocasse.

Virginia va découvrir qu’il s’agit en fait de son père et qu’il est gay, ce qui explique pourquoi il n’est pas resté à ses côtés et encore moins aux côtés de Maw Maw. Il s’agit aussi d’un personnage égoïste, pas très commode avec les autres et même pas avec sa fille. Il ne cherche qu’à se faire plaisir lui. En tout cas, cela fonctionne plutôt bien, surtout qu’au premier abord Virginia est ravie à l’idée de rencontrer son père biologique avant de se rendre compte qu’elle a déjà eu un vrai père. Les répliques sont inspirées et toujours aussi amusantes, ce qui est pile poil ce que l’on peut attendre de la part de Raising Hope. Surtout que l’intrigue est en elle-même est plutôt bien menée. Jouant à la fois avec humour et émotion. Tambor semble en tout cas s’amuser dans le rôle de père caricatural et vrai cliché gay. Maw Maw était encore une grande grandiose dans le rôle de l’amnésique dans un super cold-open. Je pense que l’on peut aisément dire que les cold-open de Raising Hope avec Maw Maw sont tous réussis. Je n’ai rien à redire sur la série et elle me satisfait toujours aussi bien.
vlcsnap-2013-11-16-21h25m19s214.pngEt puis vient « Burt Bucks ». Encore un épisode roulant sur une intrigue complètement absurde mais qui permet de mettre les Chance. Raising Hope tente donc de créer les Burt Bucks, une nouvelle monnaie. Tout cela va permettre aux Chance de vivre la belle vie et de s’amuser avec de l’argent qu’ils vont céder. J’ai trouvé ça assez amusant (“I cannot stress enough, this is not a pyramid scheme!”). Il y avait même du très bon comique de situation (comme la vidéo de Jimmy qui pense que de plus en plus de gens regardent une vidéo de lui se ridiculisant alors que finalement c’est lui qui l’a vu presque toutes les fois. C’est assez grandiose dans le genre quand même, vous ne pensez pas ? Surtout que cela permet de voir à quel point Jimmy est un peu bête sur les bords mais cela reste quelque chose d’assez amusant. Finalement, ces deux épisodes délivrent ce que l’on attend de la part de Raising Hope est même parfois un peu plus. Cela me fait toujours autant plaisir de retrouver les personnages que j’aime tant et qui me font tant rire. La saison peut donc officiellement commencer. Entre le retour de Parks and Recreation et celui de Raising Hope, je suis comblé cette semaine il ne m’en fallait pas plus.

Note : 8/10 et 7/10. En bref, deux solides épisodes comme Raising Hope sait en faire.

Commenter cet article