Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Raising Hope. Saison 4. Episodes 21 et 22.

5 Avril 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-04-05-13h57m56s199.jpg

 

Raising Hope // Saison 4. Episodes 21 et 22. How I Met Your Mullet / The Father Daughter Dance.
SERIES FINALE


L’aventure Raising Hope s’achève et je dois avouer que je suis triste. Triste car elle va me manquer cette petite comédie. Je n’ai pas pu m’empêcher de verser une petite larme pour ce qui n’est pas vraiment un series finale mais la fin d’une saison comme toutes les autres. Le problème que Raising Hope a connu cette année c’est une sorte de crise identitaire. Après avoir fait tellement de choses, la série ne savait plus vraiment quoi faire pour réellement divertir ses téléspectateurs. Ces deux derniers épisodes n’étaient pas mauvais mais ils auraient aussi pu être beaucoup mieux. Je n’ai pas envie de garder un mauvais souvenir de cette série, surtout qu’elle m’a bercé durant près de quatre ans alors que personne ne misait grand chose dessus lors de son lancement. Il faut dire que FOX se lançant dans le monde des comédies, ce n’était pas gagné d’avance tant les échecs avaient été successifs les années précédents. Peu importe, le plaisir a toujours été là et elle a survécu à l’annulation plusieurs fois. De toute façon, Raising Hope n’a jamais fait de promesses à ses téléspectateurs et ce n’est pas plus mal, on ne peut donc pas être déçu de l’issue de l’histoire. Contrairement à celle de How I Met Your Mother par exemple qui elle était bourrée de promesses pas vraiment tenues jusqu’au dénouement.

Ces deux derniers épisodes se décomposent donc en deux parties différentes et surtout deux histoires distinctes. Il n’y a pas de volonté de faire de surprise et c’est tout de même très dommage mais peu importe. Dans « How I Met Your Mullet » nous allons découvrir Burt dans toute sa splendeur. C’est peut-être même un épisode plus réussi que le tout dernier d’un point de vue de l’histoire en elle même. C’était drôle et puis Michael Bowen dans le rôle de Mullet The Bounty Hunter c’était tout simplement parfait. L’acteur s’amuse, tout comme Garrett Dillahunt d’ailleurs. Ce dernier en a vécu des aventures en quatre années de Raising Hope. Je me demande s’il pourra trouver un rôle de cette trempe là ailleurs. J’ai beau avoir adoré cet acteur dans Deadwood, il n’a jamais été aussi intéressant que dans Raising Hope. Ce n’est que mon humble avis. Burt se retrouve donc dans la rue à se transformer en chasseur de crimes. C’est complètement ravagé du cerveau mais c’est aussi ce qui fait le charme de la série. Je pense cependant que ce n’est pas ce que j’ai trouvé de plus drôle et de plus intéressant dans l’épisode. A côté de ça on avait tout de même Lesley Nicol (Downton Abbey) qui va se retrouver avec Jimmy et Sabrina.
vlcsnap-2014-04-05-13h50m47s8.jpgC’était une très bonne idée. Sans compter sur la référence à la série anglaise qu’il y a eu grâce à Frank et Maw Maw. Cette dernière est vraiment parfaite quand il s’agit de nous amuser avec des trucs complètement fous. Puis vient « The Father Daughter Dance ». Un épisode beaucoup plus touchant que drôle. Faire revenir Jeffrey Tambor dans le rôle du père de Virginia était excellent. Surtout que le personnage, bien qu’assez mal développé dans Raising Hope, a énormément de choses à nous raconter. Le fait qu’il organise le mariage de princesse que sa fille avait toujours rêvé était mignon, surtout quand on sait l’histoire qu’il y a derrière et qui est beaucoup moins glorieuse pour son père. Ce dernier a toujours pensé à lui et jamais à sa fille, du coup c’était logique que l’on retrouve cette note de rédemption dans ce dernier épisode. Une rédemption qui va nous emmener jusqu’au mariage en lui-même et tous les rêves de Virginia (avoir une copie de la robe de mariée de la Princesse Diana). Je suis presque déçu que cet épisode ne déclenche pas le rire. J’ai pleuré mais c’est tout. C’est un départ léger mais à l’image de Raising Hope.

Après avoir vu l’épisode j’ai réfléchi et je me suis demandé comment j’aurais aimé voir la série disparaitre et dans ma tête ce n’était pas avec un épisode bourré de rires artificiels. Je préfère cette fin, plus légère, plus calme. C’était une belle balade d’émotions jusqu’à la danse entre Virginia et son père. Ou même la dernière référence au fait que le père de Virginia ne peut pas payer pour l’éducation de Hope alors que c’était plus ou moins ce qui semble avoir été convenu au premier abord. Je garde donc un très bon souvenir de cet épisode et je pense qu’il y a largement de quoi faire par la suite pour passer encore de très bons moments en re-regardant toute la série. J’attends toujours qu’un distributeur sorte les DVD en France. Je manque énormément de mots pour parler de ce dernier épisode car ce n’est pas facile de dire au revoir à une série, à une série qui a pu me marquer mais qui s’est aussi achevée avec une saison légèrement miséreuse et pauvre. Pauvre en humour, en histoires, en personnages. Et c’est le contraire de ce que j’aurais clairement aimer voir dans cette série pour une dernière saison.

Note : 7/10 et 8/10. En bref, une belle fin. Impossible de ne pas verser une larme sur ce series finale non programmé.

Commenter cet article