Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Raising Hope. Saison 4. Episodes 3 et 4.

24 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-11-24-18h25m10s160.png

 

Raising Hope // Saison 4. Episodes 3 et 4. Ship Happens / Hi-Def.


Raising Hope n’a pas perdu de son mordant et forcément, c’est toujours avec grand plaisir que je retrouve les personnages de la série dans de nouvelles aventures complètement folles et déjantées. Mais « Hi-Def » est sans aucun doute le meilleur épisode parmi les deux. Mais tout commençais par « Ship Happens ». Le couple Jimmy et Sabrina fonctionne désormais comme un couple déjà installé depuis des années. On n’a pas l’impression qu’ils sont un jeune couple même si leur âge leur en donne l’allure. Disons que l’on sent qu’ils s’aiment tous les deux. Je trouve ça donc assez touchant de les voir évoluer de la sorte. En tout cas, la série exploite à merveille les personnages et nous délivrer pile poil ce que j’attends de sa part de ce point de vue là. Ce que j’ai bien aimé dans cet épisode c’est le fait que l’on tente de rassembler toute la famille autour d’une seule et même chose. C’est d’ailleurs ce qui rend le tout agréablement sympathique. L’idée des faux souvenirs n’est pas une nouveauté. Raising Hope l’a déjà exploité plusieurs fois mais ce que j’ai bien aimé c’est le fait que l’on tente encore une fois d’avoir Jimmy. Ce dernier est vraiment trop crédule par moment.

Mais contrairement à Burt et Virginia qui pensaient faire des économies sur les vacances avec Jimmy, Sabrina n’a pas envie de faire la même chose avec Hope et au fond elle a bien raison. Du coup, ils vont réellement organiser une petite escapade en bateau qui va rapidement tourner au cauchemar. Il fallait s’y attendre bien entendu mais le tout fonctionne tellement bien. L’escapade en elle-même et donc tous les problèmes que cela va engendrer était une brillante idée qui permet aussi de rassembler la famille et de mélanger un peu tout ce que Raising Hope peut faire dans l’univers de la maison des Chance. Là aussi les choses changent et tout cela parvient à devenir beaucoup plus plaisant. Mais mon épisode préféré reste « Hi-Def ». Entre la coloscopie de Burt et Virginia qui a besoin de lunettes, sans parler des quelques interventions bien piquantes de Maw Maw, cet épisode était déjà le meilleur épisode de la saison, sans contestation possible. Avec ces trois éléments seulement. C’est vous dire. Mais je ne regrette pas du tout le fait que Raising Hope fasse les choses calmement et s’amuse avec les personnages d’une façon plutôt intelligente.
vlcsnap-2013-11-24-18h14m05s161.pngPourtant, ce n’est pas ce que Raising Hope a fait de plus inspiré et encore moins ce que la série a pu faire de plus drôle. Mais la manière dont l’épisode met tout cela en scène était absolument fabuleux. Je ne pouvais pas rêver mieux c’est certain. En tout cas, Virginia et Burt sont un couple que j’aime toujours voir dans des situations improbables. Ils vont tenter de faire l’amour dans cet épisode. D’un côté Virginia va se rendre compte que la maison dans laquelle ils vivent est un taudis maintenant qu’elle a tout en haute définition grâce à ses nouvelles lunettes et puis Burt va avoir un petit problème d’estomac avec son histoire de coloscopie. Alors forcément… Le fait que Virginia ait besoin de lunettes va permettre de jouer sur quelques très bonnes répliques et pourtant ce n’était pas nécessairement l’intrigue la plus remarquable de l’épisode. Sabrina et Jimmy pendant ce temps étaient peut-être les personnages les plus importants mais leur histoire pas la plus passionnante. Sauf pour ce qui est de Maw Maw bien évidemment.

Cette dernière est encore et toujours l’un des atouts maitre de Raising Hope. Je n’ai jamais rien à redire sur Maw Maw (“So I told Rosa Parks I couldn’t move over because I had so many shopping bags!”). Et puis cet épisode délivre de très belles répliques de la part du personnage.
I call this one Yolk-o Ono. See how the egg breaks up the hash browns?

Note : 7/10 et 8/10. En bref, encore une bonne heure d’humour Raising Hope-sque.

Commenter cet article