Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Raising Hope. Saison 4. Episodes 9 et 10.

15 Décembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-12-15-16h29m24s76.jpg

 

Raising Hope // Saison 4. Episodes 9 et 10. The Chance Who Stole Christmas / Bee Story.


Cette semaine Raising Hope s’attèle à un épisode de Noël. Risqué par les temps qui court alors que la série n’a pas réussi à réellement me séduire cette année mais l’opération séduction à bien fonctionné. En faisant une petite parodie de How The Grinch Stole Christmas, un récit d’animation rediffusé chaque année à la télévision américaine lors des périodes de fêtes de fin d’année, Raising Hope réussi une nouvelle fois à faire chavirer mon coeur de fan. Mais c’est aussi la seconde fois cette année que la série réussi un épisode grâce à la parodie. Je me demande du coup si Raising Hope n’est pas en crise identitaire à ce moment. « The Chance Who Stole Christmas » était pourtant très bon, du début à la fin. Il y avait une ambiance bon enfant, des bons sentiments à tire-larigot et puis de l’humour efficace. Un peu comme l’épisode 4.07 et sa parodie des films d’Alfred Hitchcock, la série parvient à atteindre une sorte de barrière dorée qu’elle n’avait pas réussi à atteindre avec pas mal d’épisodes cette année. Cet épisode était également un épisode assez classique de la série. Il associe l’univers de la parodie à l’humour bien connu de Greg Garcia et ses équipes.

Du coup, cela donne quelque chose d’assez amusant, notamment quand Burt se retrouve à devenir Maire de leur petite ville de Natesville. Suzie Hellman (incarnée par l’excellente Lucy Lawless), l’actuelle Maire de la ville laisse son poste pendant les fêtes pour aller en rehab. Et cela tombe pile poil au moment où elle devait annoncer que la ville n’a plus d’argent pour fêter Noël et que la fête est donc annulée à Natesville. Mais les Chance vont tout faire pour que cela ne se déroule pas et cela donne donc tout un tas de très bons moments. L’épisode s’ouvre avant tout sur une série de séquences qui tentent de nous démontrer à quel point Burt est un bon samaritain. C’était mignon comme tout et surtout cela permet aussi de se remémorer le passé de la série. Cela peut être une mauvaise idée quand Raising Hope est actuellement dans sa plus mauvaise saison mais finalement cela passe plutôt bien puisque l’épisode ne s’en sert pas pour faire jouer la nostalgie mais pour nous convaincre de quelque chose (pour tout détruire un peu plus loin quand Burt devient le miroir du Grinch en haut de sa colline).
vlcsnap-2013-12-15-16h40m31s90.jpgEn tout cas, je pense que j’aurais même adoré que la série fasse de cet épisode un épisode en deux parties. Ils auraient très bien pu faire étant donné que la série est diffusée par lot de deux épisodes chaque vendredi (comme un moyen de liquider la série avant la fermeture définitive - ce qui sera probablement le cas, à contre coeur, en mai prochain quand FOX annoncera le couperet -). Bref, Raising Hope s’en sort également avec tout ce qui est « bons sentiments de Noël ». On a des personnages touchants et des petites répliques qui cherchent à nous attendrir. J’ai beaucoup aimé le moment où Hope crie « Christmas » à la fin de l’épisode en guise de message d’espoir. C’était tout de même grandiose car Raising Hope c’est aussi ça, de l’esprit de famille pur et dur. Et puis il y a « Bee Story ». Voilà encore un épisode assez classique de Raising Hope dans le sens où j’ai réellement eu l’impression d’être l’an dernier. Si l’épisode n’est pas parfait il nous délivre malgré tout suffisamment de bons rires pour que l’on passe un agréable moment. Et je n’attendais pas mieux de toute façon.

Certes, à côté de l’épisode de Noël, « Bee Story » fait légèrement grise mine mais je n’ai pas envie de le comparer à l’épisode précédent. Je le prends donc comme un épisode indépendant qui va une fois de plus utiliser à merveille le duo Burt / Virginia. D’ailleurs, je me rends de plus en plus compte que cette saison se concentre énormément sur ce petit couple. C’est une bonne chose, surtout que le petit couple fonctionne à merveille mais je pense qu’ils auraient pu faire les choses différemment et intégrer Sabrina et Jimmy dans le tout. Surtout que dans leur envie de faire tomber une grosse société qui est en train de tuer les abeilles, il y avait largement de la place pour les autres personnages. Mais voilà, Burt et Virginia fonctionnent forcément beaucoup mieux ensemble et sans personne pour les distraites. Cela donne donc tout un tas de choses assez cocasses dans leur ensemble (notamment du point de vue Burt qui ne sait pas se servir d’une photocopieuse ou bien Virginia qui se transforme en experte informatique alors que si je me souviens bien elle ne savait pas se servir d’un ordinateur il y a quelques saisons de ça).

Note : 8/10 et 7/10. En bref, du bon Raising Hope et cela fait plaisir à voir.

Commenter cet article