Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rake (US). Saison 1. Episode 3. Cancer.

15 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-02-09-22h39m27s155.jpg

 

Rake (US) // Saison 1. Episode 3. Cancer.


J’ai toujours un peu de mal à voir où Rake veut réellement nous emmener. La série semble aller de scènes en scènes sans qu’il n’y ait de vraie cohérence. Cela reste donc un gros bordel et contrairement à l’épisode précédent qui semblait donner un sens à la suite de la série, je me suis rendu compte dans « Cancer » que finalement je me suis un peu trompé à son sujet. Si la série aurait pu adopter un ton plus sarcastique, notamment avec un titre d’épisode comme celui-ci, c’est tout le contraire qui se passe. La série est beaucoup trop lisse et ce malgré la belle énergie de Greg Kinnear. D’ailleurs, de ce point de vue là, je n’ai rien à redire, il sait très bien bouger dans tous les sens et agiter la série afin que l’on pense qu’il se passe quelque chose. La série a beau avoir un sujet qui me plait et un héros intéressant, j’ai l’impression que tout est foutu en l’air simplement car les scénaristes veulent trop tout mélanger sans réussir à le faire. Keegan a plein de problèmes dans cet épisode que cela soit avec le poker (encore et toujours fait de la même façon j’ai l’impression), avec ses idées saugrenues (il va alors se retrouver avec un banc moche comme tout sur les bras lui ayant coûté une fortune : 12 000 dollars tout de même), le cas de la semaine, etc.

Par moment, j’ai l’impression que Rake mélange House et Psych. Sauf que si les deux séries sont bonnes indépendamment l’une de l’autre, j’ai l’impression qu’elles ne peuvent pas s’associer. Le problème c’est que House avait un ton sarcastique, parfois même assez sombre. Rake est une série très légère, parfois même assez lisse. On retrouve parfois le côté plus fun et décontracté de Psych. Ce que j’aime dans cette dernière c’est le fait qu’elle ne se prend jamais la tête et nous emmène du début à la fin de son cas de la semaine en s’amusant avec ses personnages. On retrouve ça aussi un peu dans Rake, notamment dans la manière que Keegan utilise d’interagir avec les cas de la semaine. L’autre problème de Rake c’est le fait qu’elle mélange tout un tas de choses comme si son but premier était de remplir plutôt que de raconter. Du coup l’apparition de Mikki par exemple ne sert strictement à rien. Sans parler de ces histoires de coeur que l’on prête à Keegan et qui au fond ne cherchent pas à faire grandir quoi que ce soit dans la série. Alors que c’est ce que je recherche.
vlcsnap-2014-02-09-22h46m24s227.jpgJ’ai envie de voir Rake grandir sous mes yeux, faire quelque chose de son héros et pas le trimbaler ici et là histoire de brasser de l’air. L’aspect judiciaire de la série est toujours aussi bâclé. Si la semaine dernière il y avait peut-être un mieux, ce n’est plus vraiment le cas cette semaine. On prend le cas d’une mère de deux enfants célibataire dont le plus jeune des enfants est atteint d’un cancer. Nous allons découvrir qu’elle fraude les assurances et qu’elle n’est pas si réglo que ça. Du coup, ce que Keegan avait flairé comme un bon coup est un cadeau empoisonné. Je pense que l’on peut aussi abonner l’idée que les scènes dans le tribunal puissent être réellement bonnes. On est très loin des plaidoyer fun dans la série judiciaire Shark ou même en plus bas de gamme de Franklin & Bash comme je pouvais le dire la semaine dernière. Il va maintenant falloir que Rake commence à se poser et à proposer quelque chose de concret. On sent que c’est assez vide pour le moment et je dois avouer que cela m’embête énormément.

Note : 3.5/10. En bref, j’ai du mal à voir où Rake veut réellement aller. Cette série m’intéressait mais mon intérêt est en train de disparaitre au fil des épisodes.

Commenter cet article