Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Ray Donovan. Saison 1. Episode 8. Bridget.

23 Août 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-08-19-19h33m00s183.png

 

Ray Donovan // Saison 1. Episode 8. Bridget.


Ray Donovan reste une série étrange et pourtant sa structure est de plus en plus nette. Disons que la série ne nous raconte pas tant que ça l'histoire de Ray Donovan mais plutôt de la dynastie Donovan. Au fond, c'est presque un soap opéra. Certes c'est très sombre et il y a un truc assez intelligent qui est fait derrière pour nous éviter de trop voir le côté soap. Mais finalement, au-delà du boulot de Ray, la série n'a que cet aspect qui prédomine. Depuis le début de la série, nous n'avons pas nécessairement eu l'occasion de nous attarder sur le cas de Bridget Donovan, l'adolescente rebelle. Cette dernière va donc se faire percer le nombril. Contre l'avis de son père et surtout de sa mère qui comptait l'emmener. En somme, elle a fait ça dans le dos de tout le monde mais va se faire attraper comme une bleue. Si en elle-même l'intrigue n'a rien de bien exceptionnelle, elle permet de nous plonger un peu plus dans les aventures de cette petite famille.

Cependant, ce que je trouve dommage dans cette histoire c'est que la narration de l'épisode ne parvient pas à rendre le tout réellement accrocheur. La série est du coup un peu ennuyeuse sur les bords. Cela peut-être un énorme reproche d'un côté dans le sens où cela prouve aussi que Ray Donovan a des faiblesses importantes, qu'elle peine à raconter les choses d'une façon intelligible mais d'un autre côté j'aime bien le côté pot-pourri de la série. Elle mélange les gens, les situations, les personnages. Elle n'a pas nécessairement de direction (et ce même si le personnage de Patrick Sullivan vient apporter un peu de liant de ce point de vue là - si l'on exclu la scène avec sa femme à qui il demande de lui pratiquer une fellation -) et pourtant je suis encore là car comme je le dis chaque semaine, Ray Donovan est addictive. C'est un peu comme manger quelque chose sans s'en rendre compte. On a souvent envie de manger cette chose mais quand on la mange, on n'arrive pas à la savourer. C'est un peu la même chose avec cette série.
vlcsnap-2013-08-19-19h35m34s188.pngDu coup il faut se satisfaire des intrigues qui ont toutes plus ou moins des liens les unes entre les autres. Cela passe par Bridget, son petit ami, ou encore Mickey, Patrick, Ray et même la femme de ce dernier, Abby. J'aime bien Abby car bien qu'elle soit mariée à un homme particulièrement étrange et sournois, elle n'en reste pas moins une femme intelligente qui sait aussi dire ce qu'elle pense. Enfin, ce n'est pas nécessairement ce qu'il y a de plus visible mais on le ressent. En tout cas, Ray Donovan est une série qui évolue et dans une bonne direction. Et puis de son côté Mickey apporte à Ray Donovan le côté comédie de la série. La scène au spa par exemple était grandiose dans le genre terriblement drôle. Mais c'est aussi ce qui rend son personnage encore plus ambigu finalement car l'on ne sait jamais sur quel pied danser avec lui et surtout comment tout cela va se terminer car je vois mal Ray pouvoir se débarrasser de Mickey aussi facilement qu'en demandant à Patrick de s'en charger.

Note : 5.5/10. En bref, sans être brillante Ray Donovan me fascine toujours autant.

Commenter cet article