Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Ray Donovan. Saison 2. Episode 1. Yo Soy Capitan.

17 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-07-14-17h06m55s75.jpg

 

Ray Donovan // Saison 2. Episode 1. Yo Soy Capitan.


Après une première saison sympathique mais pas brillante non plus, Ray Donovan revient cet été sur Showtime. La série créée par Ann Biderman n’était pas toujours au sommet de son art. Disons que cela manquait cruellement de rythme par moment ou bien ce n’était pas suffisamment osé tout simplement. Je ne sais pas pourquoi mais dans son exploration de son univers dynastique, Ray Donovan n’était pas parvenue à tout faire correctement. Il faut dire que la famille Donovan, mis à part Ray et accessoirement Mickey, ce n’était pas trop ça. J’avais du coup un peu de mal à voir où est-ce que la série voulait réellement nous emmener de ce point de vue là, surtout que le potentiel était forcément beaucoup plus grand que l’on ne pourrait le penser. Le plus intéressant pour le moment ce n’est pas le cliffangher de cet épisode, ou bien le fait que Mickey est en train de se prendre pour le capitaine d’un navire à boire comme un trou dans un bar complètement paumé. Non, le plus important c’est cet agent du FBI qui comprend que Ray et Mickey sont impliqué dans le meurtre de Sully Sullivan (un des événements de la première saison). Je dois avouer que je suis toujours plus ou moins déçu du fait que Sully soit mort, notamment car James Woods était au sommet de sa forme et qu’il apportait un truc à la saison précédente.

Mais il faut savoir dire au revoir. On sait pertinemment que Ray n’est pas le responsable de la mort de Sully et que c’est tout simplement Mickey le responsable. Mais tout cela va rapidement nous emmener dans un épisode qui se concentre beaucoup plus sur les relations familiales de Ray avec sa femme et ses enfants qu’autre chose. Je pense par exemple à Ray et Abby. Les deux ont une vie amoureuse toujours aussi étrange. Ce rêve complètement barré que fait Ray qui va l’amener à coucher avec sa femme comme avec une bête était une scène qui ne surprendra personne, surtout qu’il y a chez Ray un vrai problème. Mais peu importe, Abby l’aime toujours et elle est toujours heureuse de voir son mari prendre soin de leurs enfants. Il va donc prendre le temps de les emmener à l’école, d’aider sa fille Bridget à conduire, etc. Conor de son côté commence à avoir des petits problèmes d’excès de colère. Je dois avouer que cela pourrait être une piste intéressante mais ce que j’aimerais avant tout c’est que Ray Donovan fasse revenir cet acteur gay de la première saison qui avait une relation plutôt sympathique avec le fils Donovan. Mais apparemment, ce n’est pas au programme.
vlcsnap-2014-07-14-17h22m14s47.jpgPeu importe, Abby de son côté est en thérapie avec Ray. Si elle parle de tout à son thérapeute, tout cela ne nous mène nulle part pour le moment. Disons que je ne sais pas trop ce que la série veut réellement faire mais tout cela, on aura l’occasion de le voir prochainement. Toute cette histoire de candidat à une émission type American Idol m’était pas très passionnante. Ce n’est pas ce que Ray Donovan a fait de plus passionnant, surtout que j’ai légèrement l’impression que le tout manque cruellement de folie. Si c’est pour entendre simplement quelqu’un chanter du Céline Dion, on peut vraiment repasser à mon humble avis. Du côté de Mickey à Mexico, rien de bien retentissant non plus. Le souci de cette partie de l’épisode c’est qu’elle parait complètement décousue du reste de la série et c’est bête car Mickey est pourtant le genre de personnages que j’ai envie d’apprécier. Je me demande donc ce que la scène finale de l’épisode, uniquement suggérée va pouvoir donner. Est-ce que Ray va tabasser son propre père ? Telle est la question. Mais il y a du potentiel, celui de faire un vrai carnage de nous prouver qu’au fond les Donovan n’ont peur de rien et encore moins de se tomber l’un sur l’autre.

Note : 4.5/10. En bref, dommage que certaines intrigues superflues et inintéressantes viennent enrayer la course de cet épisode. Le reste, autour de la famille de Ray se trouve être plutôt efficace.

Commenter cet article