Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Ray Donovan. Saison 2. Episode 3. Gem and Loan.

3 Août 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-07-29-01h44m09s22.jpg

 

Ray Donovan // Saison 2. Episode 3. Gem and Loan.


Ray Donovan est une série qui peut parfois plonger à fond dans son côté ultra polar-esque. J’aime bien ce qui se passe avec Ray. Ce dernier a tellement de choses à faire entre sa famille, sa fille, son père, son boulot, l’agent du FBI, etc. Tellement de choses ce qui rend le tout encore plus passionnant. Car cet épisode prouve qu’au fond, cette saison a certes des faiblesses mais le personnage de Ray reste intacte et fidèle à lui-même. C’est donc ce que l’on peut attendre de la part d’un tel personnage et c’est pile poil ce dont j’ai envie. Tout simplement. Ray et Abby tentent alors de trouver un moyen de faire entrer Bridget dans une super école, surtout après ce qui s’est passé dans l’épisode précédent. C’est quelque chose qui permet aussi de lier Ray et sa fille. Cela n’avait pas été fait depuis un sacré bout de temps dans la série et cette dernière en avait besoin. Après tout, Ray Donovan n’est rien dans sa femme et sa fille. Il est donc important de ne pas les oublier. Si Abby était au centre du premier épisode de la saison, Bridget tente de se faire une place dans cet épisode et c’est plutôt réussi dans son genre. Elle va donc surprendre tout le monde à Belair Academy, notamment par son niveau, et il va falloir maintenant qu’elle soit challenger.

Du coup, c’est tout ce que l’on pouvait attendre de la part de la série. Par ailleurs, Mickey travaille dans un restaurant mexicain à peler des carottes et à faire la vaisselle. C’est ce qu’il a gagné grâce à Ray. Je me demande comment cela va évoluer mais les faces à faces entre Mickey et sont agent de probation sont finalement plus piquant et intéressant que l’on ne pourrait le penser. Au premier abord, Ray Donovan ne savait pas trop exploiter ce personnage cette année. On avait donc l’impression que Mickey était à la fois un méchant, un homme qui voulait un peu de rédemption et puis le résultat était particulièrement décevant. Je suis donc heureux de voir que la série tente de faire les choses de façon plutôt intelligente. Pour ce qui est de Ed, je dois avouer que je ne sais pas quoi attendre. La série tente de faire de ce personnage une sorte de danger, peut-être le nouveau Sully et même si Hank Azaria (Les Schtroumpfs) est plutôt convaincant, ce n’est pas suffisant. Il faut que les scénaristes nous démontrent que Ed peut-être un réel enjeu, une vraie menace. Toute l’histoire de Sully, de Katherine Shaughnessy, ce n’est pas vraiment un grand secret et surtout une grande révélation.
vlcsnap-2014-07-29-01h35m51s163.jpgJ’espère que Ray Donovan va rapidement tourner la page Sully car j’ai l’impression que cela commence à prendre une ampleur que l’on ne peut plus contrôler et ce n’est pas ce que j’ai envie de voir maintenant. On nous ennuie avec tellement de choses que du coup, le résultat est bel et bien présent. Mickey a beau tenter de trouver des solutions de son côté afin de faire en sorte de ne pas être tout le monde avec son agent de probation sur le dos, et je dois avouer que j’aime beaucoup cette idée. Mais l’on sait pertinemment que Mickey ne peut pas s’en sortir aussi rapidement. Ce serait tout de même simpliste, vous ne pensez pas ? Du côté de toute cette aventure dans le milieu du porno, je dois avouer que j’ai trouvé ça assez drôle. On a l’impression d’être dans une sorte de film des frères Coen. C’est là que l’on voit encore une fois que le boulot de Ray Donovan a du potentiel mais que la série ne sait pas vraiment comment exploiter. Stu de son côté pourrait bien être un atout et il me rappelle un peu tous ces personnages un peu crétin qu’il y a dans certains films des frères Coen. C’est en tout cas tout ce que j’ai pu ressentir.

Note : 5.5/10. En bref, la famille et le boulot, un Ray Donovan sur tous les fronts.

Commenter cet article