Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rectify. Saison 2. Episode 3. Charlie Darwin.

5 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-07-04-21h02m50s6.jpg

 

Rectify // Saison 2. Episode 3. Charlie Darwin.


Après deux épisodes sans Daniel, la série le fait enfin revenir pour le meilleur. Cet épisode est l’aboutissement logique des deux premiers épisodes de la saison. Je dois avouer que je ne m’attendais pas forcément à ce que cela soit fait de cette façon mais Daniel est maintenant sorti de l’hôpital et encore sous le choc. On peut comprendre qu’il ne soit pas encore totalement remis de ce qui s’est passé dans le final de la première saison. L’une des grandes surprises de cet épisode est certainement le moment où Daniel dit à Daggett que Bobby Dean n’a rien à voir avec ce qui s’est passé dans le cimetière. Je me demande vraiment ce que cela prépare pour la suite de la saison mais c’est à la fois un mystère et aussi un enjeu des plus intéressants pour la suite de la saison. En tout cas, ce que j’ai du mal à cerner c’est où est-ce que Rectify veut nous emmener cette année. Il y a des pistes à droite et à gauche mais ce n’est pas suffisant à mon humble avis. Avec une saison plus longue que la précédente, forcément que le tout est assez différent mais au delà de ça, je trouve que c’est tout simplement parfait. Mais de toute façon, on sait pertinemment que tout cela est aussi un moyen pour Daniel de prouver qu’il en a marre et qu’il a envie de passer à autre chose.

C’est ce que j’ai ressenti dans son petit discours à Amantha et son « I’m done with it. And you don’t have to be ». De toute façon, Daniel n’est pas encore totalement guéri. Que cela soit d’un point de vue purement physique (avec ce qui s’est passé dans le final de la saison 1) mais aussi psychologique (à la fois pour la saison précédente mais aussi pour ses années en prison). Daniel met alors toute son énergie dans des choses qui au fond semblent futiles, que cela soit nettoyer des vitres, aider un voisin avec une branche cassée, etc. On a presque l’impression que Daniel tente de faire amende de tout ce qui s’est passé auparavant, d’être l’homme gentil et non plus l’homme mystérieux, celui que personne ne doit craindre car de toute façon il est innocent. Il ne cherche donc plus tellement à s’enfermer dans sa bulle, une bulle qui permettait dans la première saison de se questionner encore sur son innocence et le bien-vouloir du personnage. Mais l’épisode cherche à transformer toutes ces séquences en de vrais moments de pur bonheur pour le téléspectateur. Il y a donc quelque chose qui, dans la mise en scène fait briller le tout.
vlcsnap-2014-07-04-21h16m32s38.jpgSurtout que la série n’oublie pas non plus en trame de fond sa petite critique de la société américaine, de la difficulté de la vie économique du pays, etc. La musique est elle aussi très bien choisie mettant en avant tout ce que la série peut faire de bon. Pour autant, ce n’est pas non plus le brillant épisode que la série nous préparait depuis le début de la saison. En effet, j’avais mis tellement d’espoir dans cet épisode que je me demande si je n’en ai pas trop fait finalement. Forcément, la série se doit maintenant de réussir à nous prouver qu’il y a encore du potentiel et donc de quoi faire briller un peu plus la série. Pour le moment je suis heureux de voir comment les choses évoluent, j’aime bien ce que la série a tenté de faire de Ted Jr dans les deux premiers épisodes (et accessoirement dans celui-ci) mais il faut qu’ils mettent encore un peu plus les bouchées double histoire que l’on n’ait pas l’impression que la saison va nulle part. Certes, Rectify ne nous a pas encore prouvé qu’elle n’avait rien à raconter, bien au contraire il y a énormément de choses qui se passent mais il ne faudrait pas que cela s’arrêter brutalement, c’est bien ce que je veux dire (et accessoirement que je souhaite).

Note : 7.5/10. En bref, si la promesse d’explosion n’est pas là, l’épisode reste merveilleux malgré tout.

Commenter cet article