Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rectify. Saison 2. Episode 5. Act as If.

24 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-07-20-14h33m00s45.jpg

 

Rectify // Saison 2. Episode 5. Act as If.


L’épisode précédent était tellement différent de ce que l’on a l’habitude de voir dans Rectify que du coup, je l’avais trouvé brillant. « Act as If » revient à une formulation un peu plus classique où ce qui prime ce n’est pas la mise en scène, très sobre et classique, mais Daniel et sa place dans la série, dans la société, etc. Dans cet épisode, quelque chose se passe cependant et c’est aussi ce qui le rend aussi important dans la série. Il permet de changer quelque chose dans une saison qui ne parvenait peut-être pas encore totalement à décoller. Un a donc Daniel qui se retrouve complètement bourré au point de pointer une arme au ciel. La scène est assez symbolique et permet aussi de voir qu’au fond, Daniel n’est pas quelqu’un de normal ou bien que la prison a rendu anormal. Le fait que Lezlie soit aussi destructeur pour Daniel me plaît. Après tout, on ne peut pas attendre mieux de la part de Rectify. La série parvient à nous prouver qu’au fond il y a énormément de choses que Daniel se doit d’expérimenter sous nos yeux. La drogue, l’alcool, les armes, etc. C’est pile poil ce qu’il fallait aussi pour envoyer la saison dans une nouvelle direction. La fin surprenante de l’épisode précédent était déjà un point de départ. Ce comportement auto-destructeur était donc beaucoup plus visible et c’est merveilleux car Aden Young incarne Daniel avec un tel aplomb.

Daniel ressemble un peu à ce genre de personnes que l’on peut embobiner sans problème et que l’on peut par la suite manipuler à faire tout un tas de choses qui sont contraires à la morale. Ce n’est pas totalement ce qui se passe dans cet épisode mais disons que c’est l’idée que je me fais de Daniel dans Rectify. La série utilise donc cet épisode comme un épisode où il faut laisser au passé le passé. Dans le cas de Daniel, c’est laisser de côté sa solitude et enfin entrer dans le monde qui l’entoure. L’épisode faisait déjà un très bel exercice en le faisant aller à Atlanta tout seul sans l’aide de personne. Il se doit de quitter sa solitude une bonne fois pour toute histoire de ne pas nous donner l’impression que tout va mal pour lui. Il doit faire des découvertes ou des redécouvertes et c’est une brillante idée. Pour ce qui est d’Amanda, elle doit laisser de côté son envie de justice et de satisfaction. Disons que son combat a occupé une grande partie de sa vie et du coup, elle doit maintenant apprendre à aller de l’avant, surtout maintenant que son frère est de retour à la maison. Elle s’est battue pour sa vie contre le système judiciaire, contre Paulie aussi, et même sa famille qui ne voulait pas avoir confiance en Daniel.
vlcsnap-2014-07-20-14h11m09s247.jpgMine de rien, Daniel n’avait pas vraiment le soutien de sa famille, sauf d’Amanda. Cette dernière me touche beaucoup dans sa manière de voir les choses et j’aimerais bien qu’elle commence aussi à laisser de côté le passé. Du côté de Ted Jr, il doit commencer à comprendre que ce n’est pas parce que Daniel est de retour que tout le monde lui veut du mal. La série a réussi à transformer le monde de Ted Jr en un monde de persécution. En tout cas, les deux premiers épisodes démontraient à merveille son point de vue et je dois avouer que j’adore ça, surtout que cela fonctionne terriblement bien. Il n’a pas envie de penser que tout le monde veut l’abandonner. Après tout, le retour de Daniel a fait beaucoup de changement dans la vie de Ted Jr, notamment car Daniel est devenue une sorte d’attraction numéro un alors que Ted Jr est passé au second plan. Même chez Tawney. Si cette dernière est enceinte, j’espère que Rectify va trouver un moyen de rendre cette histoire efficace et surtout démoralisante pour Ted Jr. J’aime bien voir ce dernier au fond du trou, surtout qu’il remet toutes les erreurs et les problèmes de sa propre vie sur Daniel. Alors qu’au fond, ce dernier n’y est pour rien.

Note : 9/10. En bref, un solide épisode sur la transition nécessitant de laisser le passé au passé.

Commenter cet article