Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Red Faction : Origins. Téléfilm pilot.

5 Juillet 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2011-07-06-00h51m41s33.png

 

Red Faction : Origins (Téléfilm Pilote) // De Michael Nankin. Avec Brian J. Smith, Robert Patrick et Tamzin Merchant.


Les téléfilms de Syfy sont des pièges. Oui, c'est toujours le cas. Je n'ai jamais joué à Red Faction, et ce téléfilm m'a permis de découvrir l'univers, plutôt pas mal. Mais le problème de ce téléfilm pilot (car oui, en cas d'extrême bonne audience, le téléfilm aurait pu être décliné en série). Mon dieu, j'ai du mal à imaginer cela possible, le téléfilm est pour moi suffisant, c'est ni trop bon, ni trop moyen, là c'est vraiment mauvais. La réalisation est tout juste catastrophique, le casting est assez moyen et Brian J. Smith (que l'on a pu voir dans Stargate : Universe) incarne un Jake Mason pas très charismatique. Le tout est donc mou, moche (les effets spéciaux font peur) et le scénario manque d'inspiration…

Jake Mason, dernier fils survivant d'Alec et ranger au sein de la milice Red Faction, n'a jamais abandonné l'espoir de revoir vivante sa soeur, disparue dans les recoins perdus de Mars. Au même moment, un ennemi d'un nouveau genre, et d'une puissance inédite, fait son apparition à la surface de la planète...
vlcsnap-2011-07-06-01h43m28s120.pngL'an dernier Syfy faisait The Phantom, sur le même principe. C'était correct mais Red Faction est vraiment mauvais. Je ne connaissais pas le jeu vidéo certes mais voilà, je suis directement entré dans l'histoire. C'est facile à comprendre, peut être un peu trop et donc le téléspectateur est pris pour un mouron. Mais le problème est que malgré le fait qu'il y ai de l'action un peu de partout (ce qui rend le téléfilm interactif, et surtout pas déplaisant sur ce plan), il manque un surplus derrière que l'on appelle matière de travail et fond. Le début m'a d'ailleurs fait énormément pensé à une sorte de postulat anti-communisme déguisé. Et je crois que le jeu vidéo l'a un peu fait avec Mars.

Le déroulé du téléfilm aurait pu être bien mieux si l'énergie était conservée du début à la fin. J'ai trouvé le milieu très et pas vraiment intéressant. La fin se développe bien mieux avec Jake Mason qui est un peu mieux de côté, arrêté, et se retrouve ensuite le héros de l'histoire. Justement, ils auraient pu lancer le téléfilm la dessus, avec toute cette actrice futile mais intéressante. Les scènes entre Jake et son père étaient pas intéressantes. Je m'attendais de la vraie relation père/fils, on a rien de ça. C'est tellement faussement mené par un casting mou comme une chique.

Note : 3/10. En bref, malgré quelques bons moments d'action et une dernière partie plutôt pas mal (des batailles, etc…) l'ensemble manque de cohérence, le casting est mauvais et les effets spéciaux digne des pires séries B. Dommage.

Commenter cet article