Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Reign. Saison 1. Episodes 5 et 6.

25 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Reign

vlcsnap-2013-11-25-00h25m28s15.png

 

Reign // Saison 1. Episodes 5 et 6. A Chill in the Air / Chosen.


Par énormément d’aspects, Reign ressemble à Les Tudors. Ce n’est pas forcément aussi joli (même si au fond Reign n’a pas grand chose à envier à l’autre non plus) et le casting est moins prestigieux mais finalement je retrouve pas mal de l’ancienne série de Showtime dans Reign. C’est peut-être aussi pour ça que je passe de plus en plus de bons moments devant cette série. Je ne sais pas trop pourquoi car je me souviens encore du pilote qui m’avait légèrement ennuyé et filé de l’urticaire. La série fait petit à petit des progrès dans sa narration. « A Chill in the Air » était plus personnel et parvient à raconter plus de choses que les précédents. C’est en tout cas ce que j’ai ressenti. Si l’épisode précédent était très centré sur les petites histoires de fesse de Mary, cette semaine la série parvient à engager de nouvelles choses autour de ses personnages et notamment de Mary et de Francis. L’histoire fonctionne terriblement bien et je ne pouvais pas rêver mieux. Mais dans tout cela la série a aussi quelques problèmes, notamment car finalement je n’ai pas toujours l’impression qu’il y a une recherche de cohérence entre les intrigues et les personnages.

Je ne suis pas un grand fan de l’histoire d’Olivia dans cet épisode, notamment car je n’ai pas l’impression que cela apporte finalement grand chose à la série. Il y avait malgré tout ça de bonnes idées comme le fait que l’on tente de mettre des battons dans les roues de Mary et Francis. Notamment car Olivia n’est pas là pour faire plaisir à tout le monde, bien au contraire. Et puis de son côté, Greer est là pour offrir au téléspectateur de The CW des petites scènes de cuisse légère. Peu importe les principes de l’époque sur le mariage et cie, ils étaient quand même très portés sur le sexe. Finalement, ce n’est pas une histoire de génération, c’est quelque chose qui existe depuis la nuit des temps. En même temps, comment aurait-elle pu résister plus longtemps. C’était assez drôle et cela permet aussi à Reign d’offrir aux téléspectateurs un spectacle qui ne cherche pas à se prendre la tête. C’est pile poil ce qu’il me fallait. Car mine de rien, si je regarde Reign ce n’est pas pour toute la partie historique, pleine d’ineptie, comme dans Les Tudors finalement. Comme quoi, la comparaison n’est pas si vaine que ça même si Reign fait plus d’erreurs que la série de Showtime.
vlcsnap-2013-11-25-00h12m56s182.pngPar ailleurs, je ne sais pas trop quoi attendre du triangle amoureux entre Mary, Francis et Bash. D’un côté je trouve que Mary va bien mieux avec Bash et de l’autre, Reign tente constamment de nous convaincre du contraire (mais comme tous les téléspectateurs je suppose, on aime les interdits). Ce que j’aime bien Catherine également. Sa transformation est fabuleuse et permet aussi de développer tout un tas d’autres choses dans cette série. Car mine de rien, Reign aurait très bien pu aller beaucoup plus loin mais reste légère pour ne pas effrayer tout le monde. On peut tout de même encore une fois saluer la tentative de The CW de nous offrir une série qui est aux antipodes de ce qu’ils pouvaient faire auparavant dans le registre pour adolescent(e)s. Et puis nous avons « Chosen ». Un épisode qui entre encore une fois pile poil dans les cases de la série pour adolescent qui tente de se donner un genre et de faire des choses différemment. La narration est toujours aussi fluide et pourtant, je ne m’y attendais pas le moins du monde.

Parfois, je retrouve en Reign également un peu de Gossip Girl. Ce n’est pas un reproche étant donné que j’ai aimé fût un temps cette série et qu’elle avait elle aussi pas mal de qualités (même si certaines saisons sont abominables). Reign n’est pas une série historique comme les autres. On a plus l’impression de découvrir une sorte de fiction écrite par une adolescente qui suit une vraie série historique. Malgré le fait qu’il n’y a pas toujours de cohérence, finalement le tout est suffisamment captivant. Ne serait-ce que du point de vue de Francis. Forcément, le baiser échangé entre Mary et Bash dans l’épisode précédent, entrevu par Francis (pour couronner le tout) cet épisode tente de mettre les trois personnages face à leur destin. C’est assez étrange que cela arrive aussi tôt dans la série, notamment car j’aurais cru que ce triangle amoureux allait nous faire tourner en bourrique encore pas mal de temps maintenant. Je n’attends pas grand chose pourtant chaque semaine quand je regarde Reign et j’en ressors presque détendu.
vlcsnap-2013-11-25-00h33m33s4.pngCe n’est pas qu’une question de triangle attachant c’est aussi les autres histoires qui parviennent à pimenter un récit qui aurait très rapidement pu tomber dans le ridicule et dans l’ennui le plus total. Comme par exemple la place de Kenna dans l’épisode, sans parler de Lola ou de Greer. Et puis il y a Diane, qui tente de donner aussi un peu de piquant à une mixture qui mine de rien, fonctionne très bien. Finalement, je pense que l’on va rester un bout de temps avec Reign. Surtout que The CW a décidé récemment de confirmer la série pour 22 épisodes. Je n’ai pas envie de lourder cette série (parmi les nouveautés de la chaine, The Tomorrow People étant de très loin la plus mauvaise) et encore moins qu’elle plonge dans quelque chose que je n’aime pas. C’est aussi ce dont j’ai peur maintenant. Pas parce qu’il y aura 22 épisodes mais simplement car j’ai peur que la série reprenne des formules existantes mais qui n’ont jamais fonctionné dans les séries du même genre, pour adolescent(e)s.

Note : 5.5/10. En bref, toujours aussi agréable cette petite série.

Commenter cet article