Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Retired at 35. Saison 1. Pilot.

17 Janvier 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-01-17-19h02m33s167.png

 

Retired at 35 // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Ce qu'il y a du bien normalement avec un sitcom c'est peu importe le genre de blague, quelqu'un est sensé rire sauf qu'ici, c'est pas très drôle. J'ai eu comme la vague impression de revoir le pilot de Shit My Dad Says avec un casting bien plus sympa et des décors moins ravalés mais voilà, c'était trop moyen pour être vraiment bon. Je commence donc à me dire si Hot in Cleveland n'était pas un petit coup de chance pour TV Land cet été et que Retired at 35 était juste là pour tenter de surfer sur la vague du succès. Réflexion… marche !
David, un brillant jeune homme d'affaires, décide de quitter la jungle new-yorkaise pour se rapprocher de sa famille, en Floride. L'occasion rêvée pour faire un bilan sur sa vie, retrouver son meilleur ami, Brandon, et renouer avec une ancienne conquête, Jessica, toujours aussi sublime.
Tout d'abord le casting. Je l'ai trouvé rafraîchissant et ensoleillé. Peut être est ce dû au temps jaune soleil de la Floride qui est apposé sur les décors de la série ou bien la chemise de plage de Alan (George Segal) mais en tout cas, ça donne presque la pèche. Mais pour vraiment donner la pèche il faut des répliques sympas et drôles mais là, rien de tout ça, c'est plutôt morne et c'est ô grand Dieu, dommage. J'aurais tant aimé rire devant ce pilot mais il ne m'a même pas hérissé un seul poil et j'en suis navré.
Alors voilà, l'intrigue en elle même est tellement classique que reprendre un concerto de Beethoven sera encore plus simple. C'est téléphoné mais la sympathie du casting fait que tout passe comme un violon. Il reste aussi la catastrophe insupportable désormais dans une sitcom : les rires enregistrés. Déjà qu'elle n'est pas très "jeune" dans le décor alors quand on appose des rires enregistrés, ça lui donne tout de suite ce teint poussiéreux d'un meuble de grand mère.
Au final, Retired at 35 satisfera son public et ce pour son plus grand plaisir. Reste encore à voir si sur le long terme ça peut devenir un peu mieux et moins vieillot. Un gros coup de pied dans le déhanbulateur des scénaristes devrait suffire à rajeunir un peu cette sitcom à l'air de Mon Oncle Charlie mélangé à Shit My Dad Says. Autant dire que la sauce tourne très vite.

Note : 5/10. En bref, c'est trop moyen pour être bon. D'un côté ça donne le sourire pour sa jovialité, de l'autre ça fait pas rire et c'est de la redondance d'intrigue. Mon coeur balance.

Commenter cet article