Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Revolution. Saison 1. Episode 16. The Love Boat.

7 Mai 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Revolution

vlcsnap-2013-05-07-07h37m48s188.png

 

Revolution // Saison 1. Episode 16. The Love Boat.


Je vais éviter de parler du titre ridicule de cet épisode puisque je ne l'ai pas trouvé totalement dénué d'intérêt. En plus d'être assez palpitant tout du long, l'épisode parvient aussi à installer le climat de la fin de saison qui arrive à grand pas. Les enjeux sont nombreux, les personnages sont tous plus ou moins dans des situations sans issue mais… il y a toujours un moyen de sortir de là. Ce qui pourrait être réellement ambitieux pour la fin de la saison c'est de faire réellement revenir le courant de partout dans le monde. C'est ambitieux mais c'est aussi quelque chose que je trouve d'intéressant en soi. La semaine dernière, je me suis finalement demandé ce que je voulais voir dans Revolution car mine de rien cette série fait tout et rien à la fois. Cela peut être un bordel très bien organisé comme c'est le cas cette semaine, mais aussi très ennuyeux comme cela pouvait être le cas la semaine dernière. Ce que j'ai du mal à comprendre cependant c'est comment elle peut être aussi peu équilibrée. La série a tout pour devenir une sorte de nouveau Lost grâce à son histoire. Mais rien.

J'ai cette mauvaise impression que Revolution préfère rester dans sa médiocrité. Mais du coup, "The Love Beat" n'était aussi aussi ridicule que son titre. J'ai notamment beaucoup aimé les péripéties d'Aaron et Rachel. Je trouve que les deux forment un très joli duo efficace qui nous offre une bonne dose de divertissement. Maintenant que Rachel est immobilisée, je me demande comment les choses vont se dérouler dans les prochains épisodes. Ils ne peuvent pas attendre qu'elle se soigne miraculeusement et Aaron doit remettre le courant. La grande question est de savoir comment ils vont faire ces deux trucs d'ici la fin de la saison, sans trop se heurter à de nouveaux problèmes. Finalement, ce nouvel épisode parvient à créer une dynamique intelligente avec ces personnages après nous avoir terriblement ennuyé la semaine dernière. Les intrigues romancées ne sont pas le point fort de Revolution, et cet épisode parvient à les écarter de façon à ce que l'on se concentre sur ce que la série peut faire de plus palpitant.
vlcsnap-2013-05-07-07h43m17s147.pngL'épisode permet également à Tom Neville de revenuer sur le deviant de la scène. "I have to say, you are the most irritable pain in the ass I have ever known". Car le moins que l'on puisse dire c'est que la série n'a jamais su utiliser à bon escient le talent de Giancarlo Esposito. Cela a été le cas lors d'un ou de deux épisodes. Maintenant qu'il fait partie de la Georgia Federation (on découvre qu'il est venu trouver refuge et qu'il ne connaissait pas la Présidente auparavant), il reprend enfin en intérêt. Ce n'est pas plus mal de faire évoluer ce personnage et de lui donner un peu plus de place à l'écran. Ses faces à faces entre Charlie, Miles et son fils, le tout fonctionne assez bien et permet de ne pas s'ennuyer une seule seconde. De plus, l'intrigue de l'épisode n'était pas si mauvaise que ça et elle permet de nous prouver que Revolution, derrière un adage assez classique, a encore des choses à nous raconter.

Car ce que je trouve dommage c'est que la série n'embrasse pas son côté feuilletonnant pleinement. Du coup, nous avons souvent une intrigue épisodique et des personnages pas toujours mis en avant dans les bonnes circonstances. Je pense cependant que l'on peut s'attendre à quelque chose de bien plus passionnant dans les prochains épisodes grâce aux belles avancées faites. Notamment vis à vis de Miles qui n'est en accord avec la politique de personne. J'ai aussi beaucoup aimé la fin de l'épisode qui n'augure que du bon pour la suite. Il se passe des choses avec Grace et la Tower qui ne me déplaisent pas. Dans l'attente de la suite de la saison, je vais tenter de dormir là dessus et de me dire que le gâchis qu'est généralement Revolution peut parfois aussi délivrer de bonnes choses.

Note : 6.5/10. En bref, un épisode plutôt agréable et efficace.

Commenter cet article