Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Revolution. Saison 1. Episode 17. The Longest Day.

14 Mai 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Revolution

vlcsnap-2013-05-14-06h58m46s67.png

 

Revolution // Saison 1. Episode 17. The Longest Day.


Je trouve assez dommage de voir combien Revolution a été un gros gâchis pendant tout un tas d'épisodes et est parvenue à se réveiller un peu tard en cette mi saison. Cet épisode est à mes yeux l'un des meilleurs de la série et ce malgré un petit détail très ridicule. Je vais donc commencer parce ce qui m'a fâché dans cet épisode : Rachel qui soigne sa jambe en deux temps trois mouvements en reprogrammant la puce qu'elle avait récupéré dans le corps de son fils il y a quelques épisodes de ça. Cette puce est plein de nanobots qui permettant de réparer tout un tas de choses dans le corps humain, dont les os et les tissus. C'est quand même facile, un peu comme la magie dans Once Upon a Time. Mais c'était assez divertissant car cela permet de montrer au fond que Rachel n'en a rien à faire des autres, et qu'elle ne veut que le retour du courant. Les choses évoluent malgré cela dans une direction assez intelligente du point de vue de ces personnages. Si l'épisode précédent s'était intéressé à leur duo, et donc à leur amitié, cet épisode montre qu'ils n'ont pas le même point de vue. Et je dois avouer que la confrontation (que je n'attendais pas du tout) me plait.

Et puis de toute façon je suis un grand amateur d'Elizabeth Mitchell (dont je suis fan depuis son rôle de Juliet dans Lost), alors dès que je la vois à l'écran, je suis ravis. L'épisode précédent, nous laissait sur un cliffangher intéressant mais qui n'aura malheureusement pas de suite dans cet épisode. Je suis déçu que l'on n'ait pas la chance de voir Grace plus souvent dans la série alors que ce qu'elle fait dans le plus grand secret est réellement intéressant. De plus, on ne connait pas non plus ce qu'il se cache derrière ce qui a tué son collègue au sous sol. Revolution nous laisse donc avec quelques nouvelles questions. Ce n'est pas mauvais, bien au contraire, car cela permet au téléspectateur d'avoir envie de revenir. Pendant ce temps, la Georgia Federation est en guerre contre la Monroe Republic. Je trouve que les personnages prennent des risques, comme par exemple Jason qui aurait pu mourir sans problème dans cet épisode. D'ailleurs, "The Longest Day" tente dans un premier temps de donner plus de corde à la sempiternelle discorde entre Jason et son père avant de… les réconcilier (en partie).
vlcsnap-2013-05-14-07h12m09s154.pngJ'ai trouvé ça assez intelligent de la part des scénaristes car je n'aurais certainement pas aimé qu'ils aillent trop loin dans le conflit entre le père et le fils. Cela aurait été trop ennuyeux à mes yeux. Mais en tout cas, au détour de quelques belles scènes d'explosion, de combats et d'échanges de tirs, on se retrouve donc avec un épisode assez efficace de Revolution. Miles n'était cependant pas le personnage le plus intéressant dans cet épisode. Les flashbacks nous ramenant 7 ans après le black-out alors qu'il était encore en charge de la Militia de la Monroe Republic n'offrent pas énormément d'enjeux. Ce n'est que là pour nous faire comprendre que Miles et Rachel ont eu une aventure et qu'au fond il tient aussi à Charlie (alors que cette dernière a disparu dans l'explosion et qu'il part à sa recherche). Charlie et Jason s'aiment de leur côté, et bien que Revolution tombent dans le romancé pas toujours très discret, c'est bien plus plaisant que la relation Miles / Nora qui commence à sérieusement m'ennuyer.

Note : 7/10. En bref, ce nouvel épisode de Revolution était palpitant et parvient à nous offrir quelque chose de particulièrement différent de ce que l'on voit habituellement dans la série.

Commenter cet article