Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Revolution. Saison 1. Episode 6. Sex and Drugs.

30 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Revolution

vlcsnap-2012-10-30-06h51m04s208.png

 

Revolution // Saison 1. Episode 6. Sex and Drugs.


Depuis le début de la rentrée, Revolution est la seule bonne surprise audimatique des networks américains. Plusieurs théories sont venues étayer le succès de la série quand des Terra Nova se sont lamentablement gaufrées par le passé. Pour moi c'est uniquement parce que Revolution représente une sorte de phobie d'un futur proche. Car mine de rien, cette histoire de black-out c'est quelque chose qui pourrait très bien arriver demain ou même pendant que j'écris cet article. Personnellement, j'ai cette phobie de la perte du courant. C'est aussi pour cela, en partie, que j'aime bien l'idée de base de Revolution. Malheureusement, l'exécution du sujet n'est pas des plus passionnantes et c'est bel et bien là le problème. Si l'épisode précédent était parvenu à nous offrir un divertissement honorable, "Sex and Drugs" revient à quelque chose de bien moins intéressant, ne nous apprenant malheureusement pas grand chose sur l'histoire des personnages. Et pourtant, j'aime bien Aaron. C'est donc lui qui est au centre des flashbacks de cette semaine. Nous allons découvrir à quoi ressemblait sa vie d'avant (au détour d'une scène dans une limousine), qui était sa femme (qu'il va abandonner lâchement parce qu'il n'est pas assez fort pour la protéger), … C'est assez light et grossier.

Notamment la rencontre entre Aaron, sa femme et Sean, ce bon samaritain qui va les aider à survivre. Le seul vrai moment qui aurait pu nous lancer quelque chose c'était l'accident de voiture que je n'attendais pas du tout et qui m'a presque fait peur. Du coup, nous avons de nouveaux personnages que nous seront amener à croiser de nouveau prochainement c'est certain. Pendant ce temps, il faut sauver Nora dans le présent. Elle avait été poignardée à la fin de l'épisode précédent et sa blessure est infectée. Miles connait un médecin situé chez un trafiquant de drogue qui était un ami à lui alors qu'il était grand commandant de la Milice. Sauf que forcément, cet homme n'est plus du tout joyeux de retrouver Miles. J'ai eu l'impression de voir un mauvais film parlant d'un Cartel de drogue. Pas ce que j'attends de Revolution non plus. Je préfère largement quand la série parle réellement de ses mystères tout en abordant quelques scènes d'action ici et là. Je suis certain que Revolution gagnerait encore plus à ne se concentrer que sur ses mystères. Le reste est beaucoup trop superflu.
vlcsnap-2012-10-30-07h05m01s135.pngDu coup, il faut attendre la fin de l'épisode pour que certaines scènes d'action viennent nous réveiller. Sans pour autant que "Sex and Drugs" soit un mauvais épisode, il n'était malheureusement pas à la hauteur de ce que je pouvais attendre de la part de la série. Il juxtapose des scènes ici et là afin de tenter d'exploiter un maximum les personnages. Je pense par exemple aux retrouvailles entre Danny et Rachel. C'était assez ridicule. Je me faisais une idée bien plus touchante de cette scène. Dommage que la série n'ait pas su tenir ses promesses de ce point de vue là. Un peu comme avec Monroe qui continue de cabotiner sous les traits d'un David Lyons particulièrement mauvais. Charlie aussi va avoir droit à son moment : déchirer des cartes postales. Je comprends que cela a une symbolique pour elle mais qu'est ce que c'était ridicule. Finalement, ce nouvel épisode de Revolution enchaine les moments plus ou moins ridicules et n'offrant pas grand chose à se mettre sous la dent pour le téléspectateur. Et puis j'aime bien Charlie qui prend un bain et qui a l'air propre avant même de plonger ses jambes dans l'eau.

Note : 4.5/10. En bref, l'épisode n'était pas forcément ennuyeux mais accuse un manque certain d'intérêt. Ses intrigues sont pour la plupart juxtaposées aux autres sans réelle grand cohérence.

Commenter cet article