Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Revolution. Saison 2. Episode 20. Tomorrowland.

8 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Revolution

vlcsnap-2014-05-08-12h25m35s92.jpg

 

Revolution // Saison 2. Episode 20. Tomorrowland.


Dans sa mécanique, la saison 2 de Revolution est une très bonne surprise. Elle s’est affranchie des erreurs de la première saison pour délivrer quelque chose de totalement différent en saison 2. Il faut dire que Eric Kripke avait viré une partie des scénaristes à l’issue de la saison pour en engager de nouveaux. Les nouveaux semblent beaucoup plus compétent. En tout cas, Revolution est devenue une série sombre, tantôt polar, tantôt western moderne, tantôt tout un tas d’autres choses. La série n’oublie pas non plus d’être un vrai récit de science fiction allaité aux intrigues des divers personnages. L’un des grands mystères de la série c’est la nanotech. J’ai été un peu déçu que la série n’utilise pas un peu plus cet aspect de la série dans la seconde partie de la saison mais peu importe puisque de toute façon le mal est maintenant fait. Mais le plus important ce n’est pas ça, c’est plutôt tout ce qui tourne autour d’Aaron. Ce dernier se demande s’il aura un jour droit de voir à nouveau Priscilla. Sous l’emprise de la nanotech, la semaine dernière elle voulait manger de la pizza. Sacrée nanotech tout de même ! La manière dont la série prépare petit à petit le dernier épisode de la saison promet de belles choses pour la suite.

Monroe de son côté pense qu’il faut combattre le feu par le feu. Les Patriots sont tout de même sacrément bons avec leur gaz moutarde mais nos personnages sont eux aussi particulièrement bons. Ils vont pour une fois réussir à plus ou moins berner les Patriots. L’infection au gaz moutarde fonctionne très bien, notamment d’un point de vue purement visuel. C’était beau ce décor jaune avec ces Patriots avec un masque à gaz. On se serait cru au temps des nazis mais en version un peu plus fun. La manière dont tout s’articule fonctionne bien car tous les mondes sert à quelque chose. Monroe et Miles pour trouver le gaz, Rachel pour le dispatcher grâce à ses connaissances scientifiques, etc. La séparation à nouveau de Monroe et Miles ne se fait pas sans imaginer la suite. Je suppose que même si Monroe et Miles n’ont pas la même vision des choses, il y aura toujours quelque chose qui va confronter leur vision. J’ai beaucoup aimé la fin de l’épisode où l’on retrouve Connor, Monroe et Tom. Tom n’a plus rien à perdre maintenant que son fils est mort. Du coup, je suppose que cette petite vengeance pourrait aussi s’achever en bain de sang.
vlcsnap-2014-05-08-12h58m42s251.jpg« Tomorrowland » ressemble par moment à un avant dernier épisode de saison. En effet, j’ai l’impression qu’il ne peut pas y avoir de suite. Mais l’on ne peut pas en vouloir à Revolution puisque de toute façon le tout est d’une fluidité détonnante et nous offre tout ce que l’on peut attendre de la part de cette série. Je n’arrive pas à être déçu par la série. Je commence aussi à trouver les épisodes égaux les uns après les autres ce qui ne me permet finalement pas de les différencier. Je ne vais pas le reprocher à la série étant donné qu’elle est devenue ultra feuillonnante et doit donc raconter d’épisodes en épisodes quelque chose de fluide. L’issue de cet épisode nous laisse encore une fois espérer une suite des plus passionnante. J’ai toujours adoré les confrontations de personnages dans Revolution, se transformant ainsi en vrai western avec règlement de compte. Finalement, je pense que l’aspect le plus intéressant de l’épisode est tout ce qui se passe autour du gaz, de Miles, de Monroe et des autres. Et puis il y a Aaron et Priscilla version nano, deux personnages qui, malgré leur intérêt pour la mythologie de la série, parviennent à ennuyer.

Note : 7/10. En bref, ce western moderne fonctionne toujours aussi bien.

Commenter cet article