Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Ringer. Saison 1. Episode 12.

8 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

Ringer-What-Are-You-Doing-Here-Ho-Bag-Episode-12-550x430.jpg

 

Ringer // Saison 1. Episode 12. What Are You Doing Here, Ho-Bag?.


Qui a osé dire que Ringer c’était bien ? Non parce que là, franchement, cette série est tout simplement pas crédible du tout. Les intrigues avancent pas vraiment et dès qu’on nous lance un appât intéressant il faut que tout soit gâché quelques minutes plus tard. Non mais les pauvres scénaristes avaient réussis à plus ou moins bien tenir la première partie de la saison, s’achevant sur une très bonne note en décembre dernier mais depuis le retour de la série la semaine dernière j’ai l’impression qu’il n’y a plus rien à dire dessus. Comme si on attendait tranquillement que l’heure passe. Mais de toute façon Ringer est complètement ridicule. C’est une série qui pendant 40 minutes fait le clown et se moque des téléspectateurs. Je veux bien que The CW soit en quelque sorte responsable du fait que la série ait été lissée, mais voilà, il manque un supplément d’âme nécessaire au bon déroulement de l’histoire et je pense que ce n’est pas de la mauvaise foi en disant que ce n’est pas une bonne série.

 

Moi ce que je veux dans Ringer c’est des intrigues aux multiples twists, des rebondissements, de la passion. Ce que l’on a c’est une série fade comme un radis, et une Sarah Michelle Gellar tel une fane entrain d’attendre que son chèque tombe à la fin du mois pour se payer des escarpins hors de prix, chose qu’elle ne pouvait plus s’offrir quand elle faisait des petits films (et excellents d’ailleurs, je ne cesserai jamais de le répéter) de façon indépendante et avec de petits budgets. Le cliffangher de l’épisode précédent laissait espérer du bon pour celui-ci. On effet, Siobhan se confessait à Henry. Ce dernier est maintenant informé de la situation mais voilà, vu que Siobhan fait des trucs bizarres dans des allées avec poubelles et que Henry est naze au possible (le pauvre quand même, il comprend rien alors qu’il a tout sous les yeux), voilà que Siobhan va se retrouver au commissariat face à l’agent Marchalo. Ce dernier est tout aussi débile. Il n’a toujours pas compris que Bridget se fait passer pour Siobhan.

ringer-clip-what-are-you-doing-here-ho-bag_450x254.jpg

Ca me fait mal de voir comment cette série évolue. C’est tellement mal foutu. L’épisode manque d’une organisation. Tout était tellement décousu. Un coup ici, un autre là bas. Et va-y que je tente de t’embrouiller et que cela ne fonctionne plus. Mais bon, Bridget elle au moins elle enquête. Elle va découvrir que Siobhan n’a jamais été à l’hôtel Pivoine mais que son alter-ego, une fausse identité de Siobhan, y est bien allée, … on sait déjà toute l’histoire que l’on a vu depuis le début de la saison je ne suis pas là pour vous la re-raconter. Et pendant qu’elle tente de remettre les pièces du puzzle dans le bon ordre, on a une petite vision de Paris. Déjà, quand on entre dans l’hôtel Pivoine qui est un hôtel de luxe, on assiste à un concerto pour les oreilles de grande qualité : des tonnes de klaxons. En gros, encore un grand cliché parisien, quand on est dans notre belle capitale, ce que l’on entend c’est des klaxons. Il ne manquait plus qu’un petit « Hey mon orange, oh voleur ! ». Oui, blague pourrie je sais. Mais Ringer ne vole pas bien haut non plus. En tout cas, l’intrigue la plus prometteuse était celle de Juliet. C’est sa mère qui débarque dans cet épisode, sous les traits de la bitchy Andrea Roth.

 

Sauf que voilà, rien ne se passe de bien passionnant puisqu’une vidéo de Juliet tentant de séduire Mr Carpenter est maintenant disponible. La mère de Juliet offre un face à face sympa avec Bridget mais c’est tout. Elle ne nous offre rien d’autre de bien épisode. Le cliffangher de cet épisode va tout de suite s’ajouter à cette intrigue là. Le fait que l’amie de Juliet avoue aussi qu’elle s’est faite agressée sexuellement par Mr Carpenter relance l’histoire. Mais une fois de plus, vu comment ils ont tués le suspense et la dépression de l’épisode précédent autour de l’histoire, je ne fais plus confiance aux scénaristes. L’intrigue se poursuit bien évidemment mais j’ai des doutes sur le potentiel. Plus les épisodes passent, plus tout s’effondre tel un château de cartes. Ringer est devenue une série banale et sans passion. Il manque tellement de choses à cet épisode. Le titre de l’épisode donnait son nom à l’intrigue de Juliet et les révélations n’étaient pas percutantes. En gros, une déception supplémentaire pour ce qui était l’une des nouveautés les plus intrigantes de la rentrée. Il serait temps que les scénaristes repensent un peu aux débuts de la série (enfin, les épisodes 8 à 10 quoi, pas trop avant) et tentent de reprendre la série sur les bons rails.

 

Note : 4/10. En bref, c’est toujours aussi mal foutu, décousu. Sarah, pauvre Sarah, revient au cinéma.

Commenter cet article

julien 09/02/2012 08:50


je ne me souviens pas que sarah ait fait des films indépendants! sexe intention, grudge, un film bidon avec alec baldwin et le navet harward, il y a autre chose?


le manque de motivation de sarah se voit à l'écran, je ne suis pas emballé de voir cet épisode. je crois que l'arc de l'intrigue la plus captivante est clos et que la deuxième partie de la série
se cherche encore. je me demande comment les auteurs peuvent  vendent une série sans savoir ce que la série deviendra passée les dix premiers épisodes!


la serie a fait 1 millions de téléspectateurs, une saison 2 parait hypothétique même gossip girl fait mieux, (je hais cette série! )


bref, retour perdant pour sarah!