Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Ringer. Saison 1. Episode 2. Cocktails and Corpses‎.

21 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-09-21-15h42m35s148.png

 

Ringer // Saison 1. Episode 2. Cocktails and Corpses‎.


Le moins que l'on puisse dire c'est que le pilote de Ringer a fait coulé beaucoup d'encre, notamment à cause de la scène du bateau que beaucoup (de fans de Sarah Michelle Gellar) décrivent comme un hommage au cinéma d'Hitchcock et autres perfidies (certains sont même allés jusqu'à Jacques Demy). Bon, le réalisateur de l'épisode (et je l'ai appris que récemment) n'est autre que celui qui avait fait le très bon et joli pilote d'Ugly Betty mais bourré lui aussi d'effets de style réussis. Bref, ce second épisode va encore une fois jouer les troubles faites pour ceux qui n'aiment pas les réalisations à effet. Mais j'ai adoré. Les quelques plans tournoyants, comme si la caméra était dans les nuages, où encore certaines insistances faites avec les plans fixes (les coupes de champagne, la voiture aux phares allumés, et j'en passe). Le tout est lié avec un timtamar parfois affreux, parfois habilement mené en fond sonore. Car bien sûr, mis à part la scène sur l'excellente "Who Are You Really ?" de Mikky Ekko, et les quelques jeux musicaux pour accélérer le suspense (rien que le coup du sang qui coule de la malle)…

L'intrigue de ce nouvel épisode était plus sympathique que celle du pilote. Disons qu'on a pas un bon gros quart d'heure pour placer les personnages et que donc tout est plus rapide. J'aurais rêver que Sarah Michelle Gellar découpe un corps à la scie circulaire, mais malheureusement ce sera pour une autre fois. Ce côté old-fashion aurait été parfait pour rendre la série à la fois choquante mais également plus frémissante. Mais le reste de l'épisode fera son travail. Notamment avec Malcolm que Bridget n'arrivera jamais à revoir j'ai bien l'impression. Car même si ce dernier échappe à la mort cette fois, finalement ce ne sera pas le cas j'en ai bien peur prochainement. Siobhan a laissée pas mal de cadavres sur son passage, et là je parle de pan d'intrigues non achevés pour elle. C'est intéressant car cela laisse Bridget toute nouvelle dans ce monde, et elle peut alors vaquer à ce qu'elle sait faire de mieux : être plus sympa que sa soeur Siobhan.
vlcsnap-2011-09-21-15h33m45s219.pngJ'admire beaucoup la relation qui se dessine entre Bridget et la fille de son "faux" mari. Il y a un certain potentiel : celui de la grande soeur qui veut que sa petite soeur ne fasse pas les même erreur. C'est très CW au fond quand même, mais pourquoi pas. Ensuite il y a les robes de Siobhan qui vont sûrement pas être celles que les filles de CW voudront achetées mais que je trouve intéressantes. Notamment celle sous forme Cleopatra lors du cocktail de bienfaisance. C'est des pièces de collection j'ai l'impression qui doivent coûter une fortune à faire porter à Sarah Michelle Gellar mais CW semble d'accord pour mettre des moyens dans la série (et ça se voit avec la multiplication des lieux, des personnages). Et l'intégration du personnage de Jamie Murray qui après un ultime lifting revient dans une série. J'adore cette actrice, plus particulièrement pour ses talents de pyromane folle dans Dexter (et si vous regardez la série sur TF1, vous êtes en plein dedans). Son accent anglais colle très bien avec celui de Ioan Gruffudd. Donc je suis satisfait, un bon ajout avec un personnage prometteur.

Ainsi, ce nouvel épisode s'avère plus maîtrisé que le précédent. Quitte à faire des références au monde du suspense, je trouve que celui ci est réussi (le précédent était un monde de catastrophe ou alors il fallait creuser jusqu'à je ne sais où pour trouver une once de référence au cinéma européen que personnellement je n'ai pas vu et qui était trop subtile où alors simplement pas là). Les différents effets crées par l'épisode avec la caméra et la musique se tiennent bien et offre quelque chose de déjà plus agité et moderne à l'histoire qui commençait déjà à sentir la naphtaline quand on m'a parlé de… Jacques Demy (oui, je renie ce réalisateur), c'était la goûte d'eau qui fait déborder le vase. Après un pilote intéressant côté histoire et donc assez bien foutu, celui ci confirme que tout se tient plutôt bien et donne envie de rester comme Bridget doit rester à New York pour résoudre les problèmes de Siobhan. Petite mention spéciale à Sarah Michelle Gellar qui parle français. C'est mignon.

Note : 7/10. En bref, un épisode qui permet de sublimer le premier épisode, notamment la réalisation, bien plus pensée ici.

Commenter cet article

delromainzika 22/09/2011 02:37



@menlovemen : Ouais mais j'aime pas qu'on parle de ref à Hitchcock. Ca me dérange énormément ^^ Mais bon :)



Reaper 22/09/2011 02:31



Ce que je trouve appréciable, c'est que l'on sent que l'intrigue avance, et paradoxalement il ne nous ait pas révélé grand chose. Pour l'instant, je kiffe.


 


PS : J'aurais bien aimé aussi que Sarah Michelle Gellar nous fasse la charcutière à la Dexter ^^



menlovemen 22/09/2011 02:22



Et la référence à "La corde" d'Hitchcock dans cet épisode ! Là, c'était clair !