Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Ripper Street. Saison 1. Episode 3.

14 Janvier 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

ripper-street-episode-3.png

 

Ripper Street // Saison 1. Episode 3. The King Came Calling.


S'il y a bien quelque chose d'assez fascinant dans Ripper Street c'est la manière dont Reid semble réinventer la manière de mener des enquêtes à l'époque. En effet, il fait des expériences et celle de cet épisode sera de suivre le chemin d'un corps démembré dans la Tamise avec des morceaux de porcs dans des sacs. J'ai trouvé ça ingénieux et cela permet encore une fois de nous montrer que Reid est quelqu'un de bien plus fascinant qu'autre chose. Mais Ripper Street ne s'arrête pas au héros, c'est aussi quelques scènes gores qui ne donnent pas bon appetit et comprenez moi, j'ai eu du mal à digérer la scène d'autopsie. En plus du fait que l'on entend tous les bruits de découpage du corps, c'est aussi une séquence particulièrement difficile qui se lit sur le dégoût du bleu de la police forcé par Reid à s'occuper de tout cela. Cette semaine, le nouvel épisode de Ripper Street se concentre sur le cholera. Alors qu'un homme agonise en pleine rue, tout le monde prend peur du retour de la terrible maladie qui fit des ravages quelques années auparavant.

"The King Came Calling" était un meilleur épisode que le précédent, notamment grâce à une meilleure gestion de l'enquête et des personnages. Dans le second épisode, "In My Protection" je n'avais pas été séduit par la manière dont le tout avait été mené. Beaucoup trop de facilités et de scènes choquantes, bien loin de la série policière que l'on nous présentait dans le pilote. Si ce troisième épisode s'éloigne lui aussi du côté vicieux de Londres dépeint dans le premier épisode, il était tout de même bien plus passionnant. Notamment vis à vis des personnages. Le seul vrai problème à ce stade de la saison c'est le fait que l'on n'apprend rien de nouveau au sujet de Reid, Jackson ou encore Drake. Il faudrait peut être que les scénaristes trouvent le moyen de nous rajouter quelques fils rouges en trame de fond histoire de ne pas perdre le but premier de la série qui est de nous tenir en haleine chaque semaine. Le cas de la semaine pourrait malheureusement en devenir rapidement lassant. Pourtant Ripper Street a du potentiel, et celui de faire quelques chose avec ses personnages.
ripper-street-episode-3-reid.pngPour en revenir à l'enquête de la semaine, l'enchainement des morts et le fait qu'il semble difficile de toutes les relier ensemble m'a plu. On nage assez bien dans l'inconnu. Mais il va falloir ajouter de nouvelles variables si les scénaristes ne veulent pas s'engager à trois épisodes du début dans quelque chose de trop redondant. Pour le moment les trois cas traités sont plutôt bons et aident à donner un coup de fouet à la série, mais la manière dont ils sont travaillés n'est pas toujours la plus efficace qu'il soit. Notamment quand l'on voit ce que donne l'épisode 2. Mais j'aime bien voir Reid être un homme en avance sur son temps, développant toute une science de l'enquête. Un peu comme si Reid était celui qui avait été à l'origine de la police scientifique. Il préserve la scène de crime, il demande à prendre des photos, ... ce sont de petits détails certes mais cela fait mouche et prouve là aussi toute l'intelligence de la série. Le cas de sa fille disparue me plait moins, me rappelant un peu trop ce que j'ai vécu avec Copper (qui était l'une des nouveautés les plus décevantes de la rentrée dernière - sur BBC America -).

Note : 6/10. En bref, un épisode plutôt bon d'un côté mais ne demandant rien en retour. Dommage.

Commenter cet article