Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rizzoli & Isles. Saison 1. Bilan.

15 Novembre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

rizzoli-and-isles-poster.jpg

 

Rizzoli & Isles // Saison 1. 10 épisodes.
BILAN


Tout de suite, je vous l'annonce, Rizzoli & Isles c'est pas le cop show de l'année mais voilà, c'est sympa. J'adore Angie Harmon et je m'en cache pas. Et puis c'était avec plaisir que j'ai retrouvé Sasha Alexander depuis qu'elle est partie de NCIS en fin de saison 2. Ainsi, ce cop show c'est avant tout l'histoire de Rizzoli (Angie Harmon) et Isles (Sasha Alexander). Avant tout oui, car derrière les intrigues policières ont a toujours droit à un peu d'intrigue deux amies à la relation ambiguë et aux allusions homosexuelles plus que prononcées à certains moments.
Ainsi, je prends ce bilan à la suite de mes critiques du pilote et du second épisode. Le troisième était pas mauvais mais le côté exorcismes et boo-boo ça m'a un peu gavé. Cependant, cet épisode marque les vrais début d'un duo Isles et Rizzoli, chose qu'on n'avait pas tellement dans les deux premiers épisodes. Au contraire, l'épisode quatre était bien meilleur. L'intrigue des call girl à l'université pour payer leurs études sympa. Et avec cela, on avait donc un développement un peu plus profond de la relation des deux amies. Les premières allusions ambiguë font leur arrivée.
Le cinquième m'a encore un peu plus plu. En effet, la relation Rizzoli & Isles mise en avant dans une enquête lors du meurtre d'un ex à Isles, une famille riche était drôle. Harmon était géniale : le champagne, le couteau à poisson, remettant sa culotte en place devant tout le monde et comme un mec se gratterait l'arrière train. Ainsi, Angie livrait la performance que j'ai préférer d'elle dans cette saison. Même si sa prestation dans un bar lesbien branché dans l'épisode six était bien drôle elle aussi. Le tout avec Brenda Strong en guest star, la très grande Mary Alice.
Dans les deux épisodes suivants, c'est le gros coup de mou, la débandade. Tout d'abord ce meurtre lors d'un marathon, c'était assez moyen même si cela reste correct car drôle parfois grâce au duo. L'épisode huit était encore pire, l'idée de mettre Isles en figure de proue n'était pas terrible. Je passe donc mon chemin. Mais pour finir, les deux derniers épisodes étaient plutôt bon et l'avant dernier livrait la meilleur performance de Sasha Alexander. Le fait que Isles soit la fille d'un criminel en fuite relance l'intérêt du personnage et de la série. Episode sympa. Et le tout se termina avec un épisode où le frère de Rizzoli était blessé lors d'une fusillade. Sympa.
Au final, ce cop show n'est pas décevant, il y a cependant des manques cruels parfois dans les intrigues stand alone et le développement des personnages est assez lent.

Note : 6/10. En bref, un cop show pas comme les autres pour la relation de ses deux héroïnes. Pour le reste, c'est oridinaire.

Commenter cet article