Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rizzoli & Isles. Saison 2. Episode 8.

1 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2011-09-01-12h43m05s241.png

 

Rizzoli & Isles // Saison 2. Episode 8. My Own Worst Enemy.


Les duos de fliquettes y'en a pas beaucoup à la télévision, sans parler des séries policières avec des lead féminins. Bon, on a Body of Proof dans l'exemple de la catastrophe et on a The Closer que je n'ai jamais vue mais dont on ne me dit que du bien (et je veux bien croire tout le monde, Kyra, l'actrice principale a quand même eue l'Emmy de la meilleure actrice dans un drama l'année dernière, autant dire : consécration). Bref, si je dois en revenir à Rizzoli & Isles, c'est une série bien foutue quand même. Car au lieu de nous la jouer pompeuse, et souvent ennuyeuse (n'est ce pas ABC et son Body of Proof), les femmes sont ici drôles et excentriques. Encore une fois ce nouvel épisode nous propose son lot de scènes funs, décalés, qui ne sont pas présente dans l'autres top show du moment (on a eu le coup avec le sans abri qui arnaque presque Rizzoli, le coup de la lotion pour les pieds, l'arrivée de Ian, …). C'est donc un cop show intéressant et non pas que pour l'enquête mais également pour ses personnages. En tout cas moi, ça me réjouit au plus haut point.

Et justement, la série nous proposes cette semaine de se concentrer sur la vie amoureuse d'Isles alors qu'on avait pu voir sa mère il y a pas si longtemps que. La réussite est là, entre son accent so british et son côté charismatique, l'arrivée de Ian (pour un épisode malheureusement, puisqu'il est quand même lié à une affaire et qu'il mériterait la prison) est une petite bouffée de fraîcheur dans la vie du personnage de Sasha Alexander. On a la découvre rayonnante, joyeuse, et bizarrement plus drôle. Car bon, entre Rizzoli et elle, c'est Rizzoli qui a les meilleurs phrases drôles, et l'humour de Isles est d'ailleurs très bizarre mais là non, tout est compréhensible et ça me rassure d'un certain côté car preuve en est que la série sait faire des choses nouvelles et intéressantes. "My Own Worst Enemy" nous propose aussi le cas de la semaine, une affaire de trafic de drogue mêlant la mort d'un homme âgé et le passage à tabac de son petit fils si j'ai bien compris.
vlcsnap-2011-09-01-12h44m24s4.pngL'histoire était correcte. En tout cas, c'était pas déplaisant. C'est déjà ça. Mais malgré tout j'aurais peut être aimé que l'on se concentre un peu plus sur d'autres histoires plus originales. Après tout c'est une série policière, et le drama policier est là. On a aussi droit à une bonne scène de fin avec Rizzoli qui se bat contre des méchants. Ca reste donc réjouissant bien qu'il me manquait un truc pour que je suis pleinement aux anges. Ce nouvel épisode était donc au final intéressant pour son côté fun et drama amical entre nos deux héroïnes et leur relation qui évolue toujours et encore. Sinon le cas de la semaine aurait pu être travaillé un peu plus pour nous donner des réponses moins toutes faites mais bon, c'est un cop show simpliste qui ne se prend pas la tête et qui permet de passer un bon moment alors pourquoi pas.

Note : 6/10. En bref, Rizzoli & Isles reste ce petit cop show à la dose supplémentaire de charme féminin qui ne trompe pas.

Commenter cet article