Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rizzoli & Isles. Saison 3. Episode 14.

20 Décembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-12-20-14h46m17s249.png

 

Rizzoli & Isles // Saison 3. Episode 14. Over/Under.


Mon électrocardiogramme est toujours plat face à Rizzoli & Isles. Cette série ne m'intéresse plus du tout. Comme je le disais dans ma critique de l'épisode précédent, j'abandonnerais la série au terme de cette troisième saison. Pour tout vous dire, j'ai survécu deux saisons de soufrance alors je pense avoir mérité de me reposer vis à vis de cette horrible série policière qui avait pourtant du potentiel. Celui ci étant parti en fumée, je me demande maintenant où la saison va. Notamment quand nous avons droit au retour du Lieutenant Casey Jones. Incarné par Chris Vance (notre Transporteur national en vacances), ce personnage n'offre que d'infimes possibilités à la série ce qui est regrettable. J'aurais tellement aimé que Rizzoli & Isles tente quelque chose avec ce personnage. Un peu pareil niveau son de cloches pour la mère de Maura. Ce personnage aurait pu être utilisé à des fins bien plus passionnantes. D'un certain côté , Rizzoli & Isles me fait penser aux deux dernières saisons de Bones (et plus particulièrement la saison 7, vraie horreur sur pattes). Malheureusement, ce n'est pas la faute au casting qui tente de s'en sortir tant bien que mal mais bien au scénario, rempli de bondieuseries pas possibles et de longues tirades et scènes à n'en plus finir.

Ce qui est regrettable finalement c'est que l'idée des équipes de baseball qui s'affrontent avec Maura d'un côté et Jane de l'autre était amusante. Mais je pense que ce n'était que cela qu'il y avait de réellement plaisant dans l'épisode. Le reste du temps j'ai eu l'impression d'assister à un massacre en bonne et due forme. Pour tout vous dire, j'en redemandais de ce genre de moments. Je préfère largement quand Rizzoli & Isles est une série qui ne se prend pas la tête, quitte à devenir complètement débile finalement. Sauf que le côté policier ultra fermé reprend le dessus et cela devient particulièrement indigeste. Quelques problèmes encore une fois viennent aussi ruiner les intrigues personnelles. Le fait que la mère de Maura soit présente est une bonne idée en soit mais très mal développée dans le sens où cela arrive encore une fois comme un cheveu sur la soupe. Elle avait pourtant rêvé de ce moment depuis tellement longtemps je suis sûr. La mère de Jane reste encore une fois le personnage qui m'exaspère le plus. Je me demande ce que l'on pourrait bien faire d'elle. Parfois j'ai presque envie de me dire qu'elle devrait mourir dans le dernier épisode de la saison (ce qui me tenterai presque pour regarder la saison 4).
vlcsnap-2012-12-20-15h13m33s226.pngFinalement, l'enquête de la semaine entoure la mort d'Enzo Womack, une ancienne gloire du football américain dans son université. Le pauvre s'est fait tué de façon assez marrante dans une station de lavage. Enfin, marrante je parle de la scène bien évidemment qui ferait frémir tous les bons DTV d'horreur que l'on nous pond chaque année. Même la présence de Ryan Carnes (Desperate Housewives) ne peut pas sauver cet épisode d'un nouveau naufrage. Les idées sont là mais très éloignée du résultat final qui apparait alors comme lourd et particulièrement chiant. Rizzoli & Isles n'est pas une mauvaise série finalement, c'est ce dont je me rend compte dans cet épisode, mais uniquement qu'il y a déjà tellement mieux ailleurs dans le genre policière qu'il n'est pas nécessaire de se faire que les pauvre Angie Harmon et Sasha Alexander vont remonter le niveau. Elles sont bonnes dans leurs rôles respectifs mais cela s'arrête là puisqu'il n'y a rien d'autre à raconter. Si seulement le dernier épisode de la saison pouvait être un tantinet ambitieux histoire de je quitte la série sur une bonne note et non pas la sempiternelle très mauvaise note que je donne chaque semaine. Cela ressemble presque à de l'acharnement ou du vote sanction.

Note : 3/10. En bref, encore raté.

Commenter cet article