Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rizzoli & Isles. Saison 3. Episode 4.

27 Juin 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-06-27-16h46m45s84.png

 

Rizzoli & Isles // Saison 3. Episode 4. Welcome to the Dollhouse.


Je suis maintenant habitué. Après l'épisode précédent, je ne m'attendais pas spécialement au retour de Casey (incarné par Chris Vance). C'est pas spécialement utile en soit comme histoire, mais finalement, j'ai bien aimé la fin de l'épisode et le petit rencard entre les deux amis. En effet, Maura découvre dans cet épisode que Casey est paralysé et promet de ne rien dire. Mais Angela, la mère de Jane va le faire à sa place. Evidemment. J'ai adoré le petit mot humoristique que Casey laisse à la fin de l'épisode à Jane en lui disant qu'il déteste sa mère. Angela va alors faire en sorte de piéger sa fille afin qu'il rencontre Casey mais décide de prendre les choses lentement, mais surement. J'ai trouvé ça presque touchant et c'est bien un des rares bons moments de cet épisode de Rizzoli & Isles. Globalement, il manque encore une fois de frivolités et de choses que j'adorais dans la série avant. Sa fraicheur et son humour se perd dans un duo que l'on ne connait que trop maintenant. Même si le début de la saison a tenté de contrebalancer, finalement cela n'a pas totalement réussi à la série.

Dans ce nouvel épisode, une jeune femme est retrouvée morte à un arrêt de bus. Son crâne est fracassé et le meurtrier l'a habillée comme une poupée (aussi bien niveau maquillage que vieux vêtements). L'intrigue débute donc comme tout épisode d'Esprits Criminels. Je ne veux pas dire mais cela ne collait pas très bien avec l'ambiance générale de la série. La scène d'ouverture, violente, ressemblait plus à ce que la série de CBS peut nous offrir de peu ragoutant chaque saison (de plus, ce genre de malade a déjà été traité dans un épisode de la série). Rizzoli & Isles tente donc de créer son propre malade, sans que ce soit suffisamment abouti. La série n'a pas l'art et la manière de faire des intrigues navet-esque. Evidemment, s'enchainent les victimes, et nos deux enquêtrices pensent qu'elle on un serial killer à Boston. Petit à petit nous allons découvrir qu'un policier pourrait bien être impliqué dans cette affaire et la seconde partie de l'épisode était donc plus palpitante et intéressante.
vlcsnap-2012-06-27-16h25m05s136.pngLa première servant de mise en place ne se concentre pas sur les bonnes choses et préfère mettre en avant des futilités. C'est dommage car l'épisode perd en crédibilité et en intérêt. Le fait que ce soit un flic aurait pu offrir quelque chose de bien plus palpitant et plus émouvant, mais malheureusement, la série se concentre bien trop sur ce qu'il ne faut pas. Il faut donc attendre la seconde partie de l'épisode, plus énergique et rythmée. Notamment grâce aux personnages qui racontent bien plus de choses intéressantes. Dans la première partie on a la pauvre Angela qui se fait draguer, on a également quelques scènes entre la mère et la fille, la mère et la meilleure amie de la fille, … tant de choses qui auraient pu être excellentes si seulement c'était drôle et pas déjà vu. Car oui, l'autre problème de cette saison de Rizzoli & Isles, c'est qu'il y a pas mal de recyclage. Les personnages semblent faire dans la redondance cyclique. Sans renouveler le tout, Rizzoli & Isles risque de se perdre et de noyer son "originalité" aux toilettes.

Note : 4.5/10. En bref, un épisode médiocre de Rizzoli & Isles...

Commenter cet article