Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rizzoli & Isles. Saison 4. Episode 13. Tears of a Clown.

24 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-03-02-01h31m14s176.jpg

 

Rizzoli & Isles // Saison 4. Episode 13. Tears of a Clown.


Entre Ca et Rizzoli & Isles, il n’y a qu’un pas. En effet, une vielle affaire de 1988 refait surface alors qu’un enfant est kidnappé dans les mêmes circonstances par un clown. Je dois avouer que je déteste les clowns. Cela doit être l’une des choses qui me fait le plus la chair de poule après les serpents, les gros millepattes et les araignées. Mais je dois avouer que j’ai tout de même bien aimé cet épisode. Le rythme était beaucoup plus présent que pas mal d’épisodes déjà vu de Rizzoli & Isles. La série a de toute façon un gros problème d’un point de vue de sa construction. Elle peut parfois être la série la plus sympathique et la plus agréable à suivre et puis tout d’un coup devenir une vraie plaie. Tout cela à cause des intrigues policières. Parfois elles sont bonnes et parfois elles sont tellement chiantes que l’on a envie de zapper l’épisode. Cela arrive énormément avec les séries policières construites sur des bases classiques. Et Rizzoli & Isles est construire de la sorte. Il n’y a pas de véritable originalité dans le pitch de la série si ce n’est que son duo est très charismatique. Tout cela on le doit à Sasha Alexander et Angie Harmon bien entendu. Les deux actrices font toujours de leur mieux pour que l’on passe un bon moment en leur compagnie.

Et cette semaine c’était bel et bien le cas. Si le cas policier n’avait pas la résolution que j’attendais, j’ai au moins pu apprécié le fait d’être légèrement surpris. La dynamique du duo fonctionne toujours aussi bien. Le fait que je n’ai pas vu d’épisodes depuis l’été dernier m’a aussi permis de reposer un peu mon cerveau. Je me suis rendu compte que Rizzoli m’avait un peu manqué malgré toutes les horreurs que j’ai pu dire sur la série dans laquelle elle joue. Mais la saison 4 est très loin d’être une mauvaise saison (surtout quand on la compare à la très mauvaise saison 3). Peu importe c’est maintenant du passé. J’aime bien ce qu’il se passe entre Rizzoli et son petit ami Casey, toujours incarné par Chris Vance (The Transporter : The Series). Ce n’est pas parfait mais c’est légèrement moins pâteux et ennuyeux que ce que la série avait déjà pu faire avec les deux personnages. J’ai donc passé un très bon moment et leur compagnie, tout ce que je voulais en somme. Ce que j’ai également bien aimé dans cet épisode c’est de voir que Maura n’est pas oubliée. Certes Jane a une bonne partie de l’épisode qui lui est consacré, mais sa meilleure amie a elle aussi droit à être présente.

Le problème que j’ai malgré tout eu avec cet épisode (qui n’est pas tant un problème) c’est que je n’arrive pas à me faire à l’idée que Lee Thompson Young puisse encore être dans Rizzoli & Isles alors que l’acteur est décédé en août dernier. C’est terrible car je n’arrive vraiment pas à m’y faire. Du coup, je sais pertinemment qu’il ne sera pas présent dans la saison 5 qui est en cours de tournage je suppose. Pendant ce temps, Rizzoli & Isles continue aussi de donner un peu plus de place à Frankie. Le frère de Jane n’a jamais été un grand personnage dans cette série. Cette affaire de la semaine était pour lui l’occasion de nous donner un peu plus avantage à voir de sa part. Et ce même si cela n’a rien de bien exceptionnel. Disons que Jordan Bridges n’est clairement pas le membre du casting le plus intéressant et il me fait regretter le temps où il y avait Tommy dans les parages. Ce dernier pourrait d’ailleurs prendre à nouveau place dans les futurs épisodes de Rizzoli & Isles (c’est en tout cas tout ce que j’espère) car il me manque légèrement. Pas un épisode parfait en somme, mais un épisode suffisamment agréable pour que l’on passe un agréable moment.

Note : 6/10. En bref, belle énergie dans ce nouvel épisode.

Commenter cet article