Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rizzoli & Isles. Saison 4. Episode 14. Just Push Play.

30 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

23210_014_0129_R-rizzoli---isles-just-push-play-angie-harmo.jpg

 

Rizzoli & Isles // Saison 4. Episode 14. Just Push Play.


C’est sacrément gentil et déprimant de nous délivrer un épisode bourré aux bons sentiments. Je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à ce que le père de Jane débarque comme ça dans cet épisode afin de lui dire qu’il a un cancer de la prostate. Cela plombe sacrément l’ambiance de l’épisode et je dois avouer que cela m’a légèrement déprimé. J’avais pendant ce temps l’envie d’être ému sauf que cela ne s’est malheureusement pas passé. Je ne sais pas vraiment pourquoi, juste que Rizzoli & Isles n’est pas une série qui arrive à m’émouvoir. Je pense que cela a dû arriver par le passé, peut-être une fois durant la seconde saison, mais c’est tout. Ce n’est pas pour ça que je dis que la série est mauvaise, bien au contraire, mais simplement que malgré tous les bons sentiments qu’elle tente de me lancer en pleine figure, cela n’a pas été plus loin que ça. Il y avait pourtant de quoi, notamment cette scène de famille où le père se bourre littéralement la gueule et commencer à insulter ses deux fils. C’était une scène pleine d’émotions et de rage mais rien ne semble vouloir passer au-delà de l’écran de télévision. C’est tout de même assez dommage je trouve.

Enfin, en tout cas c’est comme ça que je le ressens. Dommage. Mais cela ne veut pas pour autant dire que j’avais envie d’être ému par Rizzoli & Isles. Disons que la série n’a jamais réussi à me prouver qu’elle pouvait être émouvante par le passé. J’ai dans la tête une série plus lumineuse, plus drôle, que réellement touchante. Du coup, ce n’est pas surprenant à mes yeux de ne pas être totalement pris par ce que l’épisode nous raconte. Par ailleurs nous avons un cas de la semaine. La mort d’une jeune musicienne, poignardée. La scène d’introduction (et accessoirement du meurtre) était assez ridicule. La manière dont Natasha, la jeune femme décédée, est poignardée était ridicule. J’avais l’impression d’être dans un très mauvais remake de Scream. Cela aurait certainement pu faire les beaux jours d’une parodie Youtube mais bon, malheureusement c’est dans Rizzoli & Isles que cela se passe. Du coup, l’enquête évolue de façon assez correcte et comme ce que la série a l’habitude de produire. C’est désolant de se dire que finalement, il n’y a pas de vrai renouveau d’un point de vue purement policier.
23210_014_0200_R-rizzoli---isles-just-push-play-angie-harmo.jpgLe seul intérêt est donc l’histoire du père Rizzoli. Ce dernier tente d’apporter un peu de nuance à un épisode qui en manquait cruellement. Ce n’est pas nécessairement ce qu’il apporte mais au moins on peut dire que cela change de ce que l’on a l’habitude de voir dans Rizzoli & Isles. La série tourne un peu trop en rond autour de son noeud de personnages alors dès que quelqu’un de nouveau entre dans la course, forcément cela devient beaucoup plus intéressant. Rizzoli & Isles continue donc d’être une série médiocre et ce même si globalement il y a toujours de bonnes idées à suivre ici et là. Du coup, moi qui n’attends pas grand chose de la part de Rizzoli & Isles n’a pas été totalement déçu mais j’attendais peut-être quelque chose de légèrement plus léger. Il y a trop de bons sentiments, pas toujours efficaces, ici et là, qui gonflent l’épisode et nous donnent l’impression d’être rassasiés sans l’être. Maintenant, j’espère que les deux derniers épisodes de la saison seront d’un bien meilleur acabit car l’on ne peut pas dire que les scénaristes aient fait énormément d’efforts pour nous surprendre.

Note : 4.5/10. En bref, il y a de la déception dans les parages.

Commenter cet article