Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Rizzoli & Isles. Saison 5. Episodes 4 et 5.

17 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-07-17-12h54m51s133.jpg

 

Rizzoli & Isles // Saison 5. Episodes 4 et 5. Doomsday / The Best Laid Plans.


L’une des scènes qui m’a le plus marqué dans « Doomsday » c’est bien évidemment celle d’ouverture de l’épisode où l’on retrouve Jane et Maura dans un bar et alors qu’elles pensent être tranquille, un homme vient tenter de draguer Jane. Maura, pour lui faire passer cette envie va lui chuchoter « She’s a lesbian ». Depuis les débuts de Rizzoli & Isles, il y a ce gimmick qui revient tout le temps, comme quoi Maura et Jane seraient toutes les deux amoureuses l’une de l’autre mais n’oseraient pas se l’avouer. Après tout, leur amitié est très forte. Mais je trouve drôle que cette référence revienne. En tout cas, cela doit être le couple lesbien le plus cool de toutes les séries et pourtant, elles ne sont même pas ensemble. Peu importe, car rapidement on retourne au cas de la semaine où un homme a été tué par du gaz. Toute cette histoire manquait parfois d’un peu de nouveauté. On a l’impression que Rizzoli & Isles ne cherche pas vraiment à se renouveler alors il faut se laisser porter par les quelques références culturelles (notamment celles à Scooby Doo) ou encore les relations entre les personnages qui apportent toujours un peu plus de légèreté. Et je pense que c’est ce dont la série a bel et bien besoin aujourd’hui.

Je pense qu’elle a besoin de moments de fraîcheur où l’on ne s’ennui pas, tout simplement. Cet épisode était aussi l’occasion de revenir sur Angela qui a peur que Jane travaille encore sur le terrain alors qu’elle est enceinte. Angela est un personnage que j’ai du mal à cerner. D’un côté je ne la trouve pas désagréable et de l’autre je la trouve un peu trop mère poule et c’est parfois un peu ennuyeux. En effet, dans une série de ce genre là on a parfois plutôt envie de voir les choses différemment. C’est en tout cas comme ça que je le ressens. Et puis il y a Frankie qui garde des secrets. Ce dernier aimerait bien faire évoluer sa carrière et c’est pourquoi il prend des cours d’ingénierie informatique le soir après le boulot. Pour le coup, si je trouve que Frankie est toujours au second plan, avec la disparition de Frost, il va avoir l’occasion d’être mis un peu plus en avant et c’est une très bonne nouvelle. En tout cas, je trouve que la série s’en sert très bien de ces personnages et c’est une très bonne nouvelle. Je me souviens encore des moments où Angela et Frankie étaient presque devenus la bête noir de Rizzoli & Isles car la série ne les exploitaient pas de la bonne façon.
vlcsnap-2014-07-17-12h28m53s166.jpgQuant à Korsak, Jane va voir des papiers de retraite et après la disparition de Frost, elle n’a pas envie de voir partir son inspecteur préféré. Du coup, on peut comprendre qu’il examine toutes les options. En tout cas, Rizzoli & Isles parvient à faire quelque chose d’assez sympathique dans son ensemble avec ses personnages et ses intrigues. Cet épisode n’est pas ce que la série a fait de plus original et brillant mais peu importe, de toute façon on ne va pas non plus trop en demander à Rizzoli & Isles. Par ailleurs nous avons « The Best Laid Plans ». Cet épisode nous présente donc l’histoire de Chelsea, une femme en phase terminale qui est tuée dans son lit d’une embolie pulmonaire alors qu’il était tout simplement prévu qu’elle meurt tranquillement. Cette affaire était bien loin d’être ce que Rizzoli & Isles a fait de plus efficace dans son genre. En tout cas, je dois avouer que j’aurais peut-être apprécié que la série en fasse un peu moins du côté de certains personnages mais il y a malgré tout du potentiel et celui-ci est plutôt bien exploité avec les personnages. L’enquête ronronne mais le reste est plutôt jovial.

Je pense bien évidemment Jane qui doit abandonner un rendez vous chez son docteur pour l’affaire et Angela qui va y aller à sa place. Angela était dans un état différent de ce que l’on a l’habitude de voir. D’habitude on a un personnage un peu hystérique (ce qui avait tendance à m’énerver auparavant) et puis cet épisode nous fait une proposition légèrement différente. C’est tout ce que je pouvais attendre de la part de la série en somme. En tout cas, j’aime beaucoup ce que Rizzoli & Isles a réussi à faire de ce point de vue là. L’un des plus jolis moments de l’épisode est celui du deuil de Frost. En effet, Jane, Korsak et Frankie doivent maintenant faire le deuil et comprendre qu’il ne reviendra jamais à son bureau en face de Jane. Si cette dernière semble assez perturbée encore, Korsak commence à tenter de faire comprendre à Jane qu’il ne faut pas vivre dans le passé et qu’il faut tenter d’aller de l’avant. C’est un joli moment. Peu de séries policières peuvent faire ce genre de choses aussi bien. Mais Rizzoli & Isles parvient à le faire parfaitement et c’est une excellente nouvelle. Pour ce qui est de l’histoire de Maura, je dois avouer que cela ne m’a pas autant passionné que j’aurais apprécié.
vlcsnap-2014-07-17-12h50m40s180.jpgJ’ai donc largement préféré les scènes de mère et fille entre Jane et Angela car ces deux là, surtout quand Angela commence à parler de sa vie sexuelle à sa fille, font vraiment la paire. Finalement, ces deux épisodes de Rizzoli & Isles n’étaient pas les propositions les plus originales de la série policière. Surtout d’un point de vue purement policier. Ce sont donc les personnages qui apportent un peu de leur générosité, sans apporter grande nouveauté non plus.

Note : 5.5/10 et 5/10. En bref, sympathiques épisodes.

Commenter cet article